Un oiseau, nommé Bienvenu, a élu domicile dans une maison de retraite !

1624006018_B973491643Z.1_20140905085429_000_GA932M833.1-0.jpgUne des pensionnaires l'a appelé Bienvenu. Une autre, qui ne quittait guère sa chambre, n'a de cesse de retrouver Bienvenu sous la véranda. Une troisième est convaincue qu'elle souffre moins à chaque instant depuis que ce moineau a fait son apparition.

Dans le petit univers de solitude des pensionnaires de la Villa des Chartrons (France), il change le quotidien. Et même parmi le personnel, « il a un effet dynamique », assure Claire, une des soignantes qui a noué avec l'oiseau une relation privilégiée : son épaule est l'un de ses perchoirs préférés.

Bienvenu, le moineau, est entré lundi dans la fin de vie de ces vieillards par la grande porte du cours Saint-Louis. Il s'est installé dans la véranda, comme chez lui. On lui a donné à boire dehors, il a bu et il est rentré. Depuis, le passereau perche ses quelques grammes de plumes sur les cheveux de l'une, fait mine d'y confectionner son nid. Picore les brioches et les gâteaux. Pousse des cris de guerre.

Bienvenu n'a pas de souci à se faire : la directrice Nadine Ayguesparse n'a qu'une crainte, c'est qu'il s'en aille. Les bonheurs minuscules ne sont pas les moins importants, quand le temps a emporté tant de choses avec lui.

Imprimer Catégories : France

Commentaires