Compétition internationale à Racour (Liège). Jean-Luc Janssens accueille des champions d’obedience à Lincent.

Capture.JPG

Les Lincentois (Province de Liège), champions de Belgique d’obedience avec leurs chiens, organisent une compétition internationale à Racour. Pour cette première belge, Nathalie Kieffer et Jean-Luc Janssens se préparent à accueillir une douzaine de nations les 13 et 14 août.  

Lincent accueille l’édition 2016 de la « Joop De Reus Cup » les 13 et 14 août prochain. Il s’agit d’une compétition internationale d’obedience (discipline de dressage canin) où le chien et son maître doivent réaliser des épreuves. C’est une délégation riche d’une douzaine de pays qui s’installe ainsi à Racour.
« Après nos titres de champion de Belgique et notre participation aux championnats du monde, nous nous lançons dans l’organisation de cette compétition, ce qui constitue une première en Belgique », déclare Jean-Luc Janssens. La « Joop De Reus Cup » s’ouvre à tous les chiens, contrairement aux championnats du monde d’obedience qui n’admettent que ceux ayant un pedigree. Cette ouverture permet dès lors d’accueillir de nombreux chiens : « La participation s’annonce énorme. Nous comptons déjà plus de 110 inscriptions, contre une soixantaine d’espérées », glisse l’organisateur.
 
Plusieurs compétiteurs se préparent déjà à cette édition belge : « On attend des participants venus d’une douzaine de pays, dont l’Allemagne, l’Autriche, l’Espagne, la France, l’Italie, les Pays-Bas, la Pologne, la Russie, la Slovénie, la Suisse, la Suède, sans oublier la Belgique que nous représentons avec d’autres compétiteurs », confirme Jean-Luc Janssens.
 
Le temps d’un week-end, le terrain de football de Racour devient le lieu de jeu de chiens venus des quatre coins du monde. Sur les conseils de leur maître, les animaux doivent réaliser un parcours, retrouver un os ou adopter une posture à la demande du maître. Des juges attribuent des notes aux prestations des chiens et de leur propriétaire. Une des deux pelouses se destine à la compétition, tandis que le second terrain du club de Racour sert de camping aux compétiteurs.
 
Quant aux régionaux de l’étape, Nathalie Kieffer et Jean-Luc Janssens, ils espèrent atteindre la finale sur leurs propres terres : « Nous misons tous les deux sur une accession à la finale, en espérant la remporter, d’autant qu’il s’agit de la compétition la plus importante après les championnats du monde », sourit celui qui participe avec Maimpôpeur, son border collie. « Toutefois, beaucoup de grands noms de l’obedience prennent part à cette coupe Joop De Reus, comme la championne du monde, une Allemande rencontrée il y a deux ans à Helsinki. » Pas besoin d’un chien pour prendre le chemin de Racour à la mi-août, car même en tant que spectateur, spectacle et convivialité seront au rendez-vous. (J.M 11-06-2016 La Meuse H-W)

Commentaires