Tihange (Huy): deux bulldogs maltraités trouvés dans la même rue!

Deux bulldogs anglais quasiment identiques, tous deux blessés et affamés, ont été retrouvés, rue Petit Bois à Tihange, à 150 mètres l’un de l’autre. L’histoire est triste et jolie en même temps. Elle est en tout cas assez folle.

Jessica Paquot, de Tihange, nous la conte. «  Ce matin (NDLR : lisez mercredi), mon mari est rentré du travail vers 6h. Il a vu un bulldog qui errait, il essayait de manger dans un sac-poubelle. Vers 8h, lorsque je me suis levée, le chien était toujours là. Il était sérieusement blessé au museau, le pus suintait. Je l’ai attiré à la maison où je lui ai donné à manger et à boire. Il s’est jeté sur la nourriture. Je l’ai ensuite mis dans la grange où il s’est couché dans la paille avant de s’endormir. Il ronflait.  »

Le deuxième bulldog trouvé était blessé à l’oreille.

Le second bulldog trouvé mercredi. D.R.

Dans la foulée, Jessica, plus débrouillarde que jamais, a posté une annonce, photos à l’appui, sur les réseaux sociaux afin de retrouver le propriétaire de l’animal. «  Parmi les centaines de messages reçus, j’ai été contactée par un monsieur qui, quasiment au même moment que mois, dans la même rue que moi, venait de trouver le même bulldog que celui que j’avais recueilli. Je n’y croyais pas. J’ai vérifié dans la grange que le « mien » était bien là. Il m’a envoyé une photo, c’étaient les mêmes. Sans doute deux frères qui avaient été abandonnés. Le « mien » était blessé au museau et le « sien » à l’oreille et à une patte.  »

Les chiens sont embarqués dans la voiture, direction la SPA de Vinalmont pour vérifier leur puçage. «  Spontanément, ils se sont blottis l’un près de l’autre, ils étaient mignons.  », ajoute Jessica. Le verdict tombe et il est sans appel. «  Les deux chiens, de 5 et 7 ans, étaient « pucés » et ils étaient au nom du même propriétaire, un Sprimontois. Peut-être avaient-ils été donnés entre-temps, je l’ignore…  »

Les chiens sont restés à la SPA car leur état de santé n’était pas brillant. Ils sont ensuite partis chez le vétérinaire, au Sart Tilman, où ils devaient être soignés et opérés dans le courant de la soirée de mercredi. «  Je peux téléphoner dans quelques jours pour obtenir des nouvelles des chiens. J’espère qu’ils seront vite sur pattes et qu’ils trouveront une famille pour les accueillir. C’est quand même dingue d’abandonner d’aussi jolis chiens que ceux-là. Ils sont, en outre, extrêmement gentils. À titre indicatif, un bulldog anglais coûte, environ, 1.000 euros. J’ai déjà deux bichons à la maison, je ne pouvais raisonnablement pas garder ces deux bulldogs anglais en plus. Il n’est pas exclu que la SPA dépose une plainte pour maltraitance.  » Jessica Paquot est, elle, bien décidée à suivre la situation et l’évolution des « jumeaux » miraculés de très près.

Imprimer Catégories : Faits divers

Commentaires