• La saviez-vous? Nos oiseaux sont de plus en plus menacés...

    6262.JPGConstat assez terrible aussi bien chez nous qu’en France : plusieurs d’espèces d’oiseaux sont menacées. En Flandre près de 40 % des 160 espèces d’oiseaux nicheurs ont été classées comme « gravement menacées », « menacées » ou « vulnérables ».
     
    À Bruxelles, on estime que la population de moineaux a baissé de près de 90 % depuis 1992.
     
    Dans les campagnes wallonnes, ce sont l’alouette des champs, la perdrix grise et le bruant proyer qui ont vu leur nombre fortement diminuer. Pour l’alouette de champs par exemple, on estime que 6 individus sur 10 ont disparu depuis 1990, selon Jean-Yves Paquet, directeur du département études de Natagora.
     
    Agriculture intensive
    La faute à quoi ? À l’intensification de l’agriculture industrielle principalement.
    Les oiseaux ne trouvent plus de quoi se nourrir parce que le nombre d’insectes est lui aussi en forte diminution (merci les pesticides !). Et ils ne trouvent plus non plus de graines en hiver : les fermiers font la chasse aux mauvaises herbes et ne laissent plus leurs terres en chaume. En plus, les plantations se font à des périodes plus précoces.
     
    Sur Bruxelles, on explique la diminution de la population de moineaux par le fait que de moins en moins d’espaces sont laissés en friche. Tout ce qui peut être bâti l’est. Les jardins publics sont de moins en moins naturels. Les moineaux ne trouvent donc plus de quoi se nourrir. Et en plus, comme nous avons tendance à boucher tous les trous de nos habitats, économie d’énergie oblige, les piafs perdent leurs abris. Pour les aider, il est d’ailleurs conseillé de disposer des nichoirs.
     
    Ce sont surtout les espèces communes qui sont les plus touchées.
    Par contre en ce qui concerne certains oiseaux plus rares, on assiste à un retour progressif, sans doute dû au fait qu’ils ont fait l’objet d’attentions particulières. Ce qui cependant ne reflète pas l’état de santé de notre environnement. Qui n’est vraiment pas au beau fixe…