• Ce Shih-Tzu de 14 ans a disparu depuis le 23 juin 2018 de Amay (Liège). Avis de recherche.

    Capture.JPG

    Shih-Tzu, mâle, blanc beige, poil ras
    Age : 14
    Perdu le 23/06/2018 à 4540 Amay, Rue Roua
    Nom : Frippon
    Il porte un collier
    Puce : OUI
    Signes particuliers : PLUSIEURS VERRUES DESSUS DU DOS ET COTE GAUCHE
    Autres commentaires : A MAL LA PATTE AVANT DROITE BOITE UN PEU
     
    Propriétaire :
    Huybrecht Rene
    Rue ROUA  13   - 4540 Amay
    Tél. : 0498.782.758
    Tél. : 04.259.76.11
    E-mail : fb369435@hotmail.com
  • Ce croisé Jack Russel de 9 ans a disparu le 23 juin 2018 de Loncin/Ans (Liège). Avis de recherche.

    Capture.JPG

    Croisé Jack Russel, mâle, blanc charbonné
    Age : 9 ans
    Perdu le 22/06/2018 à 4431 Loncin
    Nom : Hary
    Puce : 972 . 270 . 000 . 121 . 788
     
    Propriétaire :
    Randour 
    Rue Alfred Deponthière 21   - 4431 Loncin
    Tél. : 0496.703.982
    E-mail : refuge@srpa.net
  • Ce petit chat a disparu depuis plusieurs jours de son domicile à Bergilers (Oreye). Avis de recherche.

    Capture.JPG

    Ce jeune chat mâle castré de 1 an a disparu la nuit du 21 au 22 juin rue d'Opheers à Bergilers. Il répond au nom de Bambou, il est craintif et ne se laisse pas facilement manipuler en présence d'un inconnu.

    Contact: 0470/303058

  • Nala, ce petit chat a disparu ce 21 juin 2018 à Remicourt (Liège). Avis de recherche.

    Capture.JPG

    PERDUE " Nala " chatte tigrée à REMICOURT
    21/06/18

    Secteur : rue Haute
    Elle est stérilisée, est identifiée, ne porte pas de collier et est craintive.

    Contact : 0475/ 37.52.72 ou 0495/ 54.24.04
    https://www.facebook.com/bronckartjustine

  • Keila, ce chien a disparu depuis le 20 juin 2018 de Seraing (Liège). Avis de recherche.

    Capture.JPG

    Cocker Anglais , femelle, noir, poil mi-long
    Perdue le 20/06/2018 à 4100 Seraing- Val St Lambert
    Nom : Keila
    Signes particuliers : atteinte de cataracte et donc presque aveugle
    Le propriétaire a confirmé le 21/06/2018 que Keila n'a pas encore été retrouvée.
     
    Propriétaire :
    Foucart Andre
    Rue du val saint lambert 57/6   - 4100 Seraing
    Tél. : 0472.393.236
    E-mail : andre05111999@gmail.com
  • Ce Yack Terrier a disparu depuis le 9 juin 2018 de Ben-Ahin (Liège). Avis de recherche

    dv.JPG

    Yack Terrier, mâle, roux, poil long
    Age : 6 mois
    Perdu le 09/06/2018 à 4500 Ben Ahin
    Nom : Moka
    Signes particuliers : Petit chien de chasse
     
    Propriétaire :
    Bertrand Patrick
    Tél. : 0494.501.928
    E-mail : Barbara.bertrand@hotmail.com
  • Ce Chihuahua a disparu depuis le 17 juin 2018 de Alleur (Liège). Avis de recherche.

    Capture.JPG

    Chihuahua, mâle, beige brun, poil ras
    Age : 3
    Perdu le 17/06/2018 à 4432 Alleur
    Nom : Diego
    Il porte un collier [américain]
    Puce : 967 . 000 . 009 . 708 . 823
    Signes particuliers : ref 118.093.909
     
    Propriétaire :
    Caruana 
    4432 Alleur
    Tél. : 0488.027.728
    E-mail : marcauto.mp@gmail.com
  • Ce chien des rues a disparu depuis le 2 juin de Biesme/Mettet. Avis de recherche.

    dv.JPG

    Chien Des Rues, mâle, blanc beige , poil long
    Age : 14 mois
    Perdu le 02/06/2018 à 5640 Biesme
    Nom : Pemers
    Il porte un collier
    Puce : 991 . 001 . 000 . 559 . 773
    Signes particuliers : Chien ressemblant à Idefix 1340
     
    Propriétaire :
    Pemers Max
    Rue de la Colonoise 18  18   - 5640 Biesme
    Tél. : 0032491742064
    E-mail : maxpemers1967@gmail.com
  • Animaux de compagnie: 13 % d’adoptions dans les refuges.

    Capture.JPGJusqu’au 17 juin, c’est l’action « Écuelles du Cœur », une collecte bisannuelle pour récolter fonds et nourriture pour les animaux. La dernière a permis de rassembler 121 tonnes de denrées alimentaires et 94.000 euros pour 60 refuges.  

    Tom&Co, enseigne d’animalerie belge, organise depuis 20 ans, deux fois par an, les Écuelles du Cœur dans le but de récolter des fonds pour les refuges. Et ça marche plutôt pas mal, le Belge étant assez généreux pour les animaux. La dernière opération en date a permis de récolter 121 tonnes de denrées alimentaires et 94.000 € pour 60 refuges (en se rendant dans le magasin, vous pouvez faire un don de 5, 10 ou 20 € ajoutés à votre addition).
     
    Toujours pour évaluer l’intérêt que nos compatriotes vouent aux les chiens et aux chats, Tom &Co a demandé une étude à Dedicated concernant les habitudes des Belges par rapport aux animaux. Qui porte notamment sur la façon dont ils décident d’acquérir leur futur compagnon.
    13 % des répondants ont déclaré avoir adopté leur animal de compagnie dans un refuge. Le toutou a la cote puis que les répondants affirment s’être rendus dans un centre : 16 % pour adopter un chien, 15 % un chat, 3 % un autre animal.
     
    Sur la durée, ce pourcentage est même plus élevé : en moyenne, une personne sur cinq a déjà adopté un animal (28 % un chien, 26 % un chat et 10 % un autre animal).
     
    Le chat : un don
    Les femmes (25 %) adoptent plus facilement que les hommes (19 %), et peut-être assez étonnamment, les jeunes (24 %), plus que les personnes âgées (21 %). Mais l’adoption n’est pas le premier moyen d’acquisition d’un animal.
     
    Le chien sera d’abord acheté dans un élevage (29 %) ou à des particuliers (23 %), le chat par contre sera reçu de particuliers, c’est en tout cas ce que 42 % des personnes interrogées répondent. 19 % d’entre elles disent avoir trouvé et recueilli le chat.
     
    Selon Tom&Co, chaque année, plus de 20.000 chiens et 30.000 chats sont abandonnés. La majorité des individus arrivant dans les refuges ne sont ni vaccinés, ni stérilisés. « Adopter, c’est devenir un héros. Les animaux sont parfaitement conscients de l’endroit où ils se trouvent et de n’y être pas vraiment heureux. Ils seront très reconnaissants d’avoir été adoptés et feront tout pour se faire accepter. Les animaux adoptés sont souvent encore plus affectueux, de crainte d’être abandonnés une deuxième fois. Et puis, adopter un animal, c’est aussi mettre du baume au cœur des employés et bénévoles qui œuvrent dans les refuges et s’occupent avec passion de chaque animal », nous dit-on chez Tom&Co.

  • Projet en région Liégeoise: un passeport bientôt pour les chiens d’assistance?

    Capture.JPGLes chiens d’assistance, ces chiens qui assistent des personnes handicapées, n’ont manifestement pas encore le même statut que les chiens-guides, qui viennent en aide aux personnes malvoyantes. « De nombreux témoignages me sont revenus de personnes qui avaient du mal à rentrer dans des lieux publics, dont des centres sportifs et des hôpitaux, avec leurs chiens d’assistance, raconte Christie Morreale, la députée wallonne esneutoise à l’initiative d’une proposition de décret visant à une reconnaissance officielle de ces chiens d’aide. Il devenait donc nécessaire de faire évoluer la législation en la matière. Parce que ces chiens permettent à ces personnes d’être autonomes, d’avoir une vie sociale et culturelle. »
    Sa proposition ? Un passeport, qui certifie qu’il ne s’agit pas en l’occurrence d’un animal de compagnie, mais bien d’un « outil » indispensable à la personne handicapée. Et qui lui ouvre, dès lors, toutes portes, à quelques exceptions près…
     
    De rares exceptions
    « Nous avons travaillé avec Unia (le centre pour l’égalité des chances, NDLR) qui reçoit régulièrement des signalements de personnes qui se sont vus refuser l’accès à un lieu public avec leur chien. On s’est rendu compte qu’aux USA, il n’y avait aucun souci dans les hôpitaux. On s’est donc inspiré de ce qui se fait chez eux pour notre décret, l’idée étant de permettre la présence de ces chiens d’assistance dans tous les lieux publics, hormis quelques rares exceptions : aux soins intensifs, dans le bloc opératoire… »
    « Les chiens d’assistance ont un rôle essentiel dans l’amélioration de l’autonomie et de la qualité de vie du maître handicapé, précise cette proposition de décret. […] On ne peut refuser cet accès qu’à des endroits où la présence d’un chien constitue un danger pour la santé d’autrui. »
     
    La proposition prévoit également des sanctions – une amende de 26 à 1.000 euros – pour quiconque refuserait dès lors l’accès à un chien d’assistance dans un lieu public.
    Mais on n’en est pas encore là. Le texte doit en effet encore passer le cap de ma séance plénière du Parlement, prévue le 20 juin prochain, et n’entrerait en vigueur que quelques mois plus tard, au mieux.