Quiévrain: sa petite chienne brûlée à cause d'un désherbant!

Capture.JPGIl y a encore peu de temps, Lana – une shar-pei de bientôt 7 ans – se grattait sans cesse. Elle se léchait. L’attitude inhabituelle de la chienne n’est pas passée inaperçue auprès de sa maîtresse, Kimberley Bardiaux. « Au début, nous pensions que cela était dû à sa nervosité. Ma chienne a beaucoup d’énergie » , confie la propriétaire. Cette dernière pensait à ce moment-là qu’il s’agissait d’un effet secondaire d’une opération. C’est la mère de Kimberley qui a dû téléphoner à un vétérinaire. La jeune femme était partie à la mer dans le courant du mois d’août. Le vétérinaire a finalement conseillé à sa mère d’effectuer quelques soins à l’aide d’iso-Bétadine. À cela s’ajoutait la mystérieuse apparition de cloques… « Comme son état s’est aggravé en une semaine, ma mère a sonné au propriétaire pour lui demander s’il n’avait pas mis un produit dans le jardin », explique Kimberley. L’emménagement de la jeune femme, à Quiévrain, remonte à bientôt deux mois. Et l’herbe n’a jamais poussé depuis son arrivée. Au téléphone, sa mère aurait insisté plusieurs fois avant d’arriver à ses fins. Le propriétaire de la maison aurait utilisé du désherbant qui pourrait être à l’origine du mal-être du chien.

Dès son retour, Kimberley a constaté les dégâts de ses propres yeux : « En une semaine, son état s’était vraiment aggravé. » Voilà pourquoi elle s’est rendue dans une clinique vétérinaire de Dour. C’est ainsi que la propriétaire a appris la nouvelle : Lana était brûlée au second degré. « À la clinique, elle est restée un jour et demi. Elle pleurait sans cesse… En photo, c’est déjà choquant. Mais en réalité, ça l’est encore plus… Ma chienne a vraiment des plaies ouvertes. » Ce vendredi, Lana semblait aller mieux mais elle souffre encore beaucoup.

Commentaires