Un homme disculpé d'agressions sexuelles sur sa fille mineure grâce à un chien!

42090699_345737769498920_6278490344136900608_n.jpgAux États-Unis, un homme accusé d'avoir abusé sexuellement de sa fille a été disculpé après l'apparition d'une chienne que l'on avait déclarée morte. Sa place dans ce dossier pour le moins étrange est, en effet, capitale.

Joshua Horner, 42 ans, était incarcéré jusqu'en août dernier pour un crime pour lequel il avait toujours clamé son innocence. En avril 2017, en effet, il avait été condamné à 50 ans de prison par un tribunal de l'État de l'Oregon (nord-ouest des États-Unis) pour agressions sexuelles sur sa fille mineure.

Durant le procès, cette dernière avait déclaré que le prévenu menaçait de tuer ses animaux si elle informait la police des sévices qu'il lui aurait fait vivre. Elle avait également affirmé qu'il avait mis ces menaces à exécution en abattant, devant elle, sa chienne, une femelle Labrador-Retriever à la robe noire et répondant au nom de Lucy.

C'est ce dernier élément qui a été démenti par une récente découverte réalisée par l'équipe de l'association Innocence Project, qui soutient les dossiers d'accusés et de condamnés qu'elle pense innocents. La chienne en question a, en effet, été retrouvée vivante et en bonne santé chez une autre famille et dans une autre ville, comme le rapporte 20 Minutes. Après ce rebondissement, sa fille a choisi de se murer dans le silence face aux enquêteurs.

Si le communiqué publié par le procureur explique que rien n'indique "avec certitude que M. Horner n'a pas agressé sexuellement la victime", il a fait valoir le principe de présomption d'innocence, car "il n'y a pas de preuves formelles qu'il l'ait fait."

Commentaires