• Pedro, ce Chihuahua 6 mois a disparu ce 30/09 de son domicile à Oreye (Liège). Avis de recherche.

    ffdfdg.JPG

    Pedro, ce Chihuahua 6 mois a disparu depuis 14h de son domicile face à l'usine Bénéo-Orafti à Oreye (Liège).

    Ce petit chien porte un collier vert clair.

    A 22h00, il était toujours introuvable.

    Si vous l'avez vu, merci de contacter le 0468 53 13 96

  • Ce chien de 2 ans a disparu depuis plusieurs jours de Houffalize. Avis de recherche.

    Capture.JPG

    American Staf X Boxer, femelle, poil ras
    Age : 2 ans
    Perdue le 19/09/2018 à 6660 Randoux
    Nom : Maggie
    Puce : 900 . 119 . 000 . 016 . 105
    Signes particuliers : Bringé, Tache blanche sur poitrail !
    Autres commentaires : Vue pour la dernière fois le 19 septembre à la sortie de Randoux direction Mabompré.
     
    Propriétaire :
    Lengler Jean Marie
    Rue Saint-Roch 36A   - 6660 Houffalize
    Tél. : 0483.075.025
    E-mail : jmlengler@gmail.com
  • Ce Bichon de 1 an a disparu depuis le 19 septembre 2018 de Ans (Liège). Avis de recherche.

    Capture.JPG

    Bichon , mâle, blanc, poil frisé
    Age : 1 an
    Perdu le 19/09/2018 à 4430 Rue Waltere Jamar 163 Ans
    Nom : Fonzi
    Puce : Oui
    Tatouage : Non
    Signes particuliers : Tâche sur le museau patte arrière droit boitente
    Autres commentaires : Très peureux craintif des inconnu
     
    Propriétaire :
    Pirotte Oceane
    Rue président wilson 2   - 4430 Ans
    Tél. : 0499.838.717
    Tél. : 0491.873.003
    E-mail : Jessyvissers98@gmail.com
  • Ce Malinois a disparu depuis le 16 septembre 2018 de Sprimont (Liège). Avis de recherche.

    Capture.JPG

    Malinois, femelle, fauve
    Perdue le 16/09/2018 à 4170 Sprimont
    Nom : Lya
    Puce : oui
     
    Tél. : 0478.124.652
    E-mail : Fabienne461@hotmail.com
  • Un homme disculpé d'agressions sexuelles sur sa fille mineure grâce à un chien!

    42090699_345737769498920_6278490344136900608_n.jpgAux États-Unis, un homme accusé d'avoir abusé sexuellement de sa fille a été disculpé après l'apparition d'une chienne que l'on avait déclarée morte. Sa place dans ce dossier pour le moins étrange est, en effet, capitale.

    Joshua Horner, 42 ans, était incarcéré jusqu'en août dernier pour un crime pour lequel il avait toujours clamé son innocence. En avril 2017, en effet, il avait été condamné à 50 ans de prison par un tribunal de l'État de l'Oregon (nord-ouest des États-Unis) pour agressions sexuelles sur sa fille mineure.

    Durant le procès, cette dernière avait déclaré que le prévenu menaçait de tuer ses animaux si elle informait la police des sévices qu'il lui aurait fait vivre. Elle avait également affirmé qu'il avait mis ces menaces à exécution en abattant, devant elle, sa chienne, une femelle Labrador-Retriever à la robe noire et répondant au nom de Lucy.

    C'est ce dernier élément qui a été démenti par une récente découverte réalisée par l'équipe de l'association Innocence Project, qui soutient les dossiers d'accusés et de condamnés qu'elle pense innocents. La chienne en question a, en effet, été retrouvée vivante et en bonne santé chez une autre famille et dans une autre ville, comme le rapporte 20 Minutes. Après ce rebondissement, sa fille a choisi de se murer dans le silence face aux enquêteurs.

    Si le communiqué publié par le procureur explique que rien n'indique "avec certitude que M. Horner n'a pas agressé sexuellement la victime", il a fait valoir le principe de présomption d'innocence, car "il n'y a pas de preuves formelles qu'il l'ait fait."

  • Liège: deux chats tués et jetés à la poubelle!

    fd.JPGDeux corps de chats jetés à côté des poubelles. C’est le triste spectacle que Tracy a découvert lundi matin alors qu’elle cherchait son félin « Willy ». Dans le quartier « de la Chartreuse » près de Robermont, ce genre d’acte ne semble pas être un cas isolé. Bien au contraire, depuis un certain temps ce genre d’incidents semble se multiplier, « J’ai d’abord pensé à une bagarre de chats mais les corps étaient allongés comme si on les avait portés par la queue ».
     
    Au sol, les deux félins ne présentaient pas de traces de coups mais leurs yeux, leurs narines et leurs nez étaient injectés de sang. D’après les habitants des alentours, ce type de décès serait dû à un empoisonnement. Si l’auteur des faits n’est aujourd’hui pas encore connu, il semblerait qu’il utilise des boulettes de viande, à l’intérieur desquelles se trouvent des lames de rasoir et des clous. Céline Cavadino vétérinaire de « Willy » confirme « C’est vrai qu’on voit de plus en plus ce genre d’empoisonnement dans nos quartiers. Pour moi, c’est un phénomène qui est clairement en recrudescence. On en voit de plus en plus » . Vu la nature des faits, Tracy Losciuto a décidé de porter plainte contre X dans l’espoir de faire la lumière sur la disparition soudaine de son animal de compagnie « Willy ».

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • La disparition d'un chien d'assistance dans un aéroport plonge sa famille dans l'angoisse...

    ensemble.JPGLogan, un chien de soutien émotionnel était supposé avoir embarqué sur le même vol qu'avait pris ses propriétaires pour rallier le Paraguay depuis New York. À l'arrivée, toutefois, aucune trace de l'animal, qui n'aurait, en fait, jamais quitté les États-Unis.

    Comme le rapporte NBC New York, un chien censé avoir pris un avion pour le Paraguay depuis les États-Unis a totalement disparu.

    L'animal en question, un croisé Labrador Retriever / Caniche prénommé Logan, est le chien de soutien émotionnel de la mère de Jonathan Rolon. Ce dernier, un Paraguayen vivant dans le Connecticut (nord-est des États-Unis), avait reçu la visite de ses parents avant leur retour au pays le 27 août dernier via un vol de la compagnie aérienne chilienne LATAM Airlines.

    Ils avaient embarqué depuis l'aéroport international John-F.-Kennedy de New York et enregistré Logan, qui devait voyager dans sa caisse de transport placée dans la soute de l'avion. Mais en arrivant à Asuncion et alors qu'ils attendaient de récupérer le quadrupède, on leur a annoncé qu'il n'était pas sur le vol en raison d'un problème de rampe de chargement.

    Dès qu'il l'a appris, Jonathan Rolon s'est précipité à l'aéroport JFK de New York pour s'enquérir de l'état du chien, mais un employé de la compagnie lui a expliqué qu'un collègue avait emmené l'animal chez lui. Pire encore, il s'est ensuite avéré que Logan avait également disparu de chez cette personne.

    Dans un communiqué, la compagnie LATAM a dit "regretter profondément cette situation", assurant qu'elle recherchait activement Logan. Elle a annoncé avoir distribué et placardé 600 affiches dans un rayon de 50 km autour de l'aéroport JFK, incluant les arrondissements de Brooklyn et du Queens, ainsi que le comté de Nassau. Le transporteur aérien chilien a également chargé 50 de ses représentants d'effectuer des recherches sur le terrain et a informé la police de la disparition du chien.

    À ce jour, ce dernier est toujours introuvable. D'après Jonathan Rolon, sa mère est retombée en dépression depuis que Logan s'est volatilisé.

     

     

  • Quiévrain: sa petite chienne brûlée à cause d'un désherbant!

    Capture.JPGIl y a encore peu de temps, Lana – une shar-pei de bientôt 7 ans – se grattait sans cesse. Elle se léchait. L’attitude inhabituelle de la chienne n’est pas passée inaperçue auprès de sa maîtresse, Kimberley Bardiaux. « Au début, nous pensions que cela était dû à sa nervosité. Ma chienne a beaucoup d’énergie » , confie la propriétaire. Cette dernière pensait à ce moment-là qu’il s’agissait d’un effet secondaire d’une opération. C’est la mère de Kimberley qui a dû téléphoner à un vétérinaire. La jeune femme était partie à la mer dans le courant du mois d’août. Le vétérinaire a finalement conseillé à sa mère d’effectuer quelques soins à l’aide d’iso-Bétadine. À cela s’ajoutait la mystérieuse apparition de cloques… « Comme son état s’est aggravé en une semaine, ma mère a sonné au propriétaire pour lui demander s’il n’avait pas mis un produit dans le jardin », explique Kimberley. L’emménagement de la jeune femme, à Quiévrain, remonte à bientôt deux mois. Et l’herbe n’a jamais poussé depuis son arrivée. Au téléphone, sa mère aurait insisté plusieurs fois avant d’arriver à ses fins. Le propriétaire de la maison aurait utilisé du désherbant qui pourrait être à l’origine du mal-être du chien.

    Dès son retour, Kimberley a constaté les dégâts de ses propres yeux : « En une semaine, son état s’était vraiment aggravé. » Voilà pourquoi elle s’est rendue dans une clinique vétérinaire de Dour. C’est ainsi que la propriétaire a appris la nouvelle : Lana était brûlée au second degré. « À la clinique, elle est restée un jour et demi. Elle pleurait sans cesse… En photo, c’est déjà choquant. Mais en réalité, ça l’est encore plus… Ma chienne a vraiment des plaies ouvertes. » Ce vendredi, Lana semblait aller mieux mais elle souffre encore beaucoup.