Sally, une chienne maltraitée en Roumanie, s’est perdue à Huy (Liège) depuis plusieurs jours.

Sally a deux ans. Elle nous vient de Roumanie, d’une ville située à proximité de Bucarest. Elle a été adoptée par Laetitia, Hutoise, il y a seulement une semaine. Mais à peine réunies, Sally a échappé aux mains de sa nouvelle maîtresse. «  Samedi soir, quand je l’ai récupéré à la frontière belgo-allemande, elle n’a pas beaucoup mangé. Dimanche, en fin de journée, je me suis dit que j’allais la promener. Il n’y avait plus beaucoup de monde, ça tombait bien car elle est peureuse. Mais elle a réussi à enlever son harnais, j’ai su la rattraper mais j’ai été distraite par une passante, et elle a réussi à prendre la fuite, je n’ai même pas eu le temps de voir dans quelle direction elle est partie tellement elle était rapide. C’était près de la rue Paul Carré  », explique Laetitia Vandervorst. Depuis lors, elle recherche sa chienne partout. En vain. « On est rapidement sorti avec mon compagnon en voiture pour faire quelques rues mais on ne l’a pas retrouvée  ».

Edition numérique des abonnés

Depuis près d’une semaine, avec des volontaires et des appels lancés dans toute la ville, elle s’est mise à la recherche de Sally. Certaines personnes ont annoncé l’avoir vue à Hermalle sous-Huy et au parc de l’Europe, certains l’ont également aperçue dans leur jardin. Mais étant très peureuse, elle ne se laisse pas approcher.

Sally est originaire de Roumanie, elle est issue de la rue, elle ne connaît donc absolument pas la région. Et c’est probablement la raison pour laquelle elle a pris la fuite. Les chiens errants ont besoin d’un temps d’adaptation dans leur nouvel habitat. «  Je voulais un chiot, mais quand j’ai vu les photos de Sally, j’ai complètement craqué, j’ai eu un coup de cœur pour elle, elle est très gentille et calme…  », explique Laetitia. C’est une association, Hope pour eux, basée à Bruxelles et luttant contre la maltraitance animale en Roumanie qui s’est chargée du transfert de Sally, mais aussi de ses vaccins et de ses papiers pour pouvoir venir en Europe.

Edition numérique des abonnés

Inquiète, Laetitia s’est tout de même rendue chez un vétérinaire afin d’enregistrer la puce de Sally à son nom. «  Au moins, ainsi, s’il lui arrive quelque chose, je serai tenue au courant, mais j’espère la retrouver saine et sauve  ». Des centaines de photocopies de photos de Sally ont été imprimées et collées dans toute la ville de Huy. Si vous la voyez, ne vous approchez pas d’elle sinon vous risquez de la faire fuir. Contactez directement l’association Hope pour eux sur Facebook ou le 0497/704.757.

Une loi qui tue les chiens en Roumanie

L’association Hope pour eux existe depuis 2018. Mais sa présidente, Christina Martin, défend les animaux depuis plus longtemps. «  En 2013, le Parlement roumain a voté une loi autorisant à tuer les chiens de rue en Roumanie. Depuis lors, on fait venir les chiens maltraités, que l’on a sauvés en Europe auprès de personnes qui souhaitent les adopter. Évidemment, ce n’est pas une solution de tous les faire venir, on se charge également d’eux en Roumanie. Mais pour Sally, par exemple, Laetitia a eu un vrai coup de cœur  », explique la présidente. Christina Martin est également bénévole dans les refuges à Bruxelles. «  Par expérience, je sais que ce n’est pas facile de retrouver un chien qui a pris la fuite. Mais on est obligé de retrouver Sally rapidement car il fait de plus en plus froid et elle a les poils courts, elle ne résistera pas longtemps  ».

Pour soutenir l’asbl, vous pouvez faire un don via les informations communiquées sur la page facebook Hope pour eux.

Commentaires