Animaux divers - Page 4

  • Fléron (Liège): «Ce coq était un vrai cauchemar, il me réveillait toutes les nuits»

    Capturer.JPGSamedi dernier, nous vous relations l’histoire d’Elena, une Fléronaise qui avait dû se séparer de son coq suite à une décision de justice parce que son voisin ne supportait plus de l’entendre chanter. Aujourd’hui, ce dernier a voulu nous donner sa version des faits.

    A l’automne 2013, cette quinquagénaire décidait d’acheter un coq « en souvenir de son père » et l’installait avec ses quelques poules dans le poulailler situé au fond de son jardin, au centre de Fléron.

    Nous vous contions, il y a une semaine, son émotion d’avoir dû se débarrasser du volatile car un de ses voisins avait entamé et gagné une procédure devant le juge de paix. Cette affaire aura en outre coûté cher à la quinquagénaire, traductrice, puisqu’elle a été condamnée à s’acquitter des 900 euros de frais de justice.

    Pour le voisin, concerné, Patrick Gryffon, c’était, explique-t-il, « la dernière solution », après avoir vu interrompre chacune de ses nuits par le chant du coq. « Elle est arrivée avec ce coq à l’automne, et le voisinage s’est de suite rendu compte que ça allait être un cauchemar », explique-t-il. « Le poulailler est à 30 mètres de la fenêtre de ma chambre, et l’animal chantait à tue-tête à 3h30, 4h, 4h30,… Ca n’arrêtait pas, impossible de ne pas être réveillé ! ».

    Le voisin dit avoir voulu régler cela à l’amiable, en allant à plusieurs reprises trouver la quinquagénaire pour lui demander de trouver une solution : « j’ai fini par les chercher moi-même, les solutions. Il y avait moyen d’obscurcir le poulailler, ou d’apposer quelque chose sur le cou du coq, ainsi que je l’avais vu sur le site internet de l’association Gaia. Je n’étais pas agressif, je voulais juste qu’on trouve une solution pour que ce coq ne réveille plus tout le voisinage… Je voulais dormir toutes mes nuits comme j’ai le droit de le faire ».

    D’après ce voisin, ces démarches à l’amiable auprès de la quinquagénaire n’auraient pas eu l’effet escompté : « quand elle m’a répondu que les coqs étaient là avant les humains, et que ce n’étaient pas à eux de s’adapter à nous mais bien le contraire, je me suis dit que ça allait durer ».

    Une pétition de 10 signatures de voisins a été remise aux autorités communales, et le tapage nocturne a été sanctionné par une sanction administrative.

    Finalement, le juge de paix a visité les lieux, et la voisine a fini par se débarrasser de l’animal après 7-8 mois de démarches…« ce qui fait 200 nuits à être réveillé plusieurs fois », note Patrick Gryffon, qui est heureux aujourd’hui d’avoir retrouvé de vraies nuits de sommeil.

  • Les douaniers vietnamiens interceptent un camion transportant 3 tonnes de chats (vidéo)

    Capturer.JPGC’est une découverte horrible qu’on faite des douaniers vietnamiens. Ils ont intercepté un camion transportant 3 tonnes de chats vivants, en provenance de Chine. Ils étaient destinés à des restaurants.

    Selon une télévision locale, Thanh Nien, citée par L’Express, les douaniers vietnamiens ont intercepté un camion transportant 3 tonnes de chats vivants en provenance de Chine.

    Ils étaient destinés à être vendus à des restaurants. Ce trafic de chats se fait alors que les félins sont consommés dans certaines régions du pays, lors de cérémonies traditionnelles ou lors de mariages.

    Les douaniers ont pour ordre de détruire tout objet de contrebande. On ne sait pas, dans ce cas-ci, s’ils vont appliquer les instructions.

  • Son chiot est refusé dans l'avion, elle le noie dans les toilettes de l'aéroport

    Capturer.JPGUne Américaine a noyé son chiot de deux semaines dans les toilettes de l’aéroport régional du Nebraska (centre des Etats-Unis) parce qu’elle n’avait pas été autorisée à prendre l’avion avec l’animal, a rapporté un média local lundi.

    Cynthia Anderson, 56 ans, a été arrêtée vendredi pour maltraitance envers un animal, selon le journal The Grand Island Independent.

    Elle voulait embarquer à bord d’un avion avec son chiot, mais l’accès lui a été refusé parce que le chien, un Doberman, était trop jeune et n’était pas transporté dans les règles.

    Selon un policier interrogé par le journal, la quinquagénaire originaire de Floride a alors emmené le jeune chien dans les toilettes de l’aéroport où elle l’aurait noyé dans une cuvette.

    Elle a été arrêtée et condamnée pour maltraitance animale.

  • Geer (Liège): naissance d'un bébé lama

    Capturer.JPGVendredi, en rentrant de l’école, une belle surprise attendait Marie-Eve Caprasse de Darion (Geer). Pendant son absence, Mary, sa femelle lama qu’elle élève depuis deux ans avait donné naissance à un bébé lama. La mère et l’enfant se portent bien.

    Marie-Eve Caprasse est encore sur son petit nuage après la naissance, vendredi, d’un bébé lama. Pour cette institutrice maternelle de 39 ans, mère de famille de deux enfants, Justin, 17 ans et Arthur, 7 ans, la surprise a été totale. «  Nous avons acquis un couple de lamas il y a deux ans. La première année, on s’attendait à une naissance mais ce ne fut pas le cas. ». D’où son découragement.

    Ces derniers temps, Marie-Eve avait pourtant bien remarqué que Mary, la femelle, s’était un peu arrondie. «  J’ai pensé que c’était dû à son poil d’hiver ». Erreur, Mary attendait bien un petit du mâle Scott. Seule, sans aucune assistance, elle a mis bas dans la prairie.

    Chez les lamas, la période de gestation varie de 10 à 12 mois. «  En général, ils sont capables d’attendre les beaux jours avant de mettre bas », précise Marie-Eve qui s’est beaucoup documentée sur cet animal domestique, originaire d’Amérique du sud. Une précision qui se vérifie puisque la naissance a eu lieu juste avant les importantes chutes de neige de ce samedi.

    La mère et l’enfant se portent à merveille. Tous deux ont trouvé refuge, à l’abri du froid, dans une étable, propriété de la grand-mère de Marie-Eve. «  Une heure après la naissance, le petit tétait déjà sa mère. C’est magnifique ». Sur une proposition d’Arthur, il a été prénommé Tim.

  • Donceel (Liège): des chameaux en balade à Limont, sur la Nationale !

    Capturer.JPGLes prés de Hesbaye ont fait la connaissance avec une espèce plutôt rare dans nos contrées. Plusieurs chameaux ont élu domicile à Limont, au grand étonnement de nombreux automobilistes qui fréquentent la Grand’Route. Un des chameaux s’est même échappé de la prairie pour faire un tour sur la Nationale.

    Les automobilistes hesbignons ont pu apercevoir d’étranges animaux à hauteur de Limont : plusieurs chameaux se sont baladés aux abords de la Nationale 637 qui relie Liège à Hannut.

    Capturer2.JPGComme les passants qui ont croisé les animaux sur la chaussée, le bourgmestre de Donceel s’est d’abord étonné de la nouvelle. Car trouver des animaux exotiques à Donceel n’est apparemment pas une première : «  Il y a quelques années, nous avons déjà trouvé des antilopes ou des gazelles africaines sur le territoire de la commune. Ces animaux provenaient d’Horion-Hozémont et s’étaient échappés de chez leur propriétaire  », s’exclame Jean-Luc Boxus.

    Or, cette fois, le profil de l’animal diffère et sa présence sur le bord de la chaussée intrigue. Les plus observateurs auront toutefois remarqué le reste de la petite famille dans le pré en face du Château de Limont, au milieu des équidés.

    Renseignements pris, Jean-Luc Boxus explique la situation : «  Un cirque a fait une escale dans le village, au Château de Limont. Pas pour un spectacle, mais pour une simple étape entre deux représentations. Nous n’avions pas été prévenus et le cirque a pu bénéficier d’un pré voisin. Trouver un chameau sur la Grand’Route n’est pas normal et heureusement qu’il n’y a pas eu d’accident, car aucun permis d’exploitation ou de détention n’avait été présenté aux autorités  », conclut le mayeur de Donceel.

  • Cookie, ce furet a disparu depuis le 12 janvier à Anderlues (Hainaut). Avis de recherche.

    Capturer.JPG

    PERDU " Cookie" furet beige clair à ANDERLUES
    12/1/15

    Secteur de la jonction
    Cookie s'est échappé de sa cage (le plus clair sur la photo),il est apprivoisé et n'a pas peur des autres animaux et de l'humain.

    Contact : 0496/47.82.65 Mylène D. Godefroid en mp
    https://www.facebook.com/lexy.dupon
  • Cheval en difficulté à Les Waleffes (Liège)

    dada.JPGLes pompiers de Waremme sont intervenus ce week-end dans une propriété de Les Waleffes, dans l’entité de Faimes, pour secourir un cheval en difficulté.

    Un cheval a été signalé en difficulté, samedi matin dans une écurie de la rue des Bada, à Les Waleffes. L’animal souffrant d’un problème à la hanche devait être levé pour que le vétérinaire puisse intervenir.

    Les pompiers waremmiens ont finalement fait appel à un agriculteur local, lequel s’est rendu sur les lieux à l’aide d’une machine de type Manitou.

  • Quand les chats s'en prennent aux sapins de Noël. (+Vidéo)

    chat-sapin-noel-disaster-1.jpgDécouvrez à ce propos la compilation des chats qui détruisent des sapins de Noël.

  • 25 chevaux sont morts en Belgique en un mois après avoir mangé des graines d'érable !

    Capturer.JPGL’alerte a été donnée par le centre de référence basé à l’Université de Liège : on est en plein pic de myopathie atypique. Il s’agit d’un empoisonnement des chevaux dû à l’ingurgitation de graines d’érable sycomore. 25 chevaux en sont déjà morts en Belgique depuis un mois, dont 70 % en Province de Liège et de Luxembourg. Mais il y en aurait beaucoup plus…

  • Chipi, ce furet a disparu le 22 octobre de Pont-à-Celles (Hainaut). Avis de recherche.

    Chipi 0.jpg

    Question Answer
    J'ai perdu
    Quel animal ? Furet
    Il s'appelle CHIPI
    Sexe Mâle
    Race FURET

    Lire la suite