Infos générales - Page 4

  • L’ULg recherche des chiens donneurs de sang dans la région Liégeoise !

    Capture d’écran 2014-02-13 à 18.14.59.jpegEtonnant : la clinique vétérinaire de l’Université de Liège recherche des chiens... donneurs de sang ! Eh oui, pour les animaux aussi, il y a une pénurie dans ce domaine. Kris Gommeren, vétérinaire urgentiste et spécialisé dans les soins intensifs : «L’Université de Liège a créé une banque de sang pour chiens et chats il y a huit ou neuf ans. Nous disposons d’une trentaine de donneurs réguliers, mais nous utilisons la totalité de notre stock. Nous sommes donc toujours à la recherche de nouveaux donneurs.»
    Actuellement, plus de la moitié des maîtres de chiens donneurs sont des étudiants vétérinaires. Attention, ne devient pas donneur qui veut. Kris Gommeren :« Effectivement, dans le cas d’un chien, il doit peser plus de 25 kilos, il doit être âgé entre 1 et 8 ans idéalement, il doit évidemment être en bonne santé et être en ordre de vaccination.»

    LE MERCREDI ! Les dons de sang se concentrent sur la journée du mercredi. Dans le cas d’un nouveau donneur, il subit d’abord un bilan de santé complet. Ensuite, on lui donne un sédatif pour qu’il ne soit pas trop nerveux. La prise de sang proprement dite dure un quart d’heure. Pour récompense, le maître se voit offrir un sac d’un kilo de croquettes pour chien ! C’est un peu l’équivalent de la tasse de café et du biscuit offerts aux donneurs de sang humain. Les dons servent à quoi ? Kris Gommeren : « À sauver régulièrement des vies, par exemple pour des chiens renversés par une voiture et qui ont perdu beaucoup de sang, ou encore des chiens empoisonnés à la mort-aux-rats et qu’on peut sauver de cette façon. »
  • Le dévouement d’un homme pour sa chienne aveugle et handicapée. Admirable !

    Keller-aveugle-et-amputée-de-la-patte-gacuhe.jpgDe nombreux chiens peuplent les refuges et peu d’entre eux ont la chance d’être adoptés. Mais avec deux handicaps, Keller en avait encore moins, voir quasiment aucune. La chienne, aveugle et amputée de la patte arrière gauche, a finalement croisé le chemin de Josh Wulf qui l’a adopté et fait tout pour la rendre heureuse jusqu’à construire des carrioles pour la tracter à vélo.

    Josh Wulf, un habitant de Buffalo aux États-Unis et volontaire à la SPCA (association de protection animale), vit au quotidien le malheur de l’abandon et des chiens qui arrivent sans cesse dans les refuges, abandonnés lâchement par des maîtres odieux.

    En 2008, Josh a vu arriver Keller, une chienne aveugle et amputée de la patte arrière gauche : ce fut le coup de foudre immédiat. Dès lors, Josh Wulf a décidé d’adopter « sa fille » comme il la nomme, pour s’en occuper du mieux qu’il peut et la rendre heureuse malgré ses handicaps.

    homme-tracte-chienne-avuegle-et-handicapée-en-vélo-3.jpgLa chienne avait été amputée de la patte arrière gauche après avoir chuté d’un lit, ce qui lui avait brisé la patte sur le coup.  Josh ayant eu un doute sur le fait qu’elle soit complètement aveugle, a consulté un vétérinaire spécialiste en ophtalmologie mais le verdict a été sans appel : Keller est aveugle depuis sa naissance. Peu de temps après son adoption et suite à des complications, les vétérinaires ont préféré lui ôter les yeux par mesure préventive.

    Une belle leçon que nous donne cet homme : nous pouvons tous rendre un chien heureux malgré ses handicaps. Finalement, peu importe qu’il voit ou marche sur quatre pattes, l’investissement et l’amour de son maître sont pour lui une satisfaction incommensurable.

    De nombreux chiens attendent dans les refuges, certains âgés, d’autres handicapés ou souffrant de maladie quelconque, mais chacun de nous peut leur donner une seconde chance, les rendre heureux et recevoir cette joie réciproque.

  • Triste fin pour Marius qui a été donné en pâture aux fauves du zoo de Copenhague (photos et vidéo)

    1057640673_B971981942Z.1_20140209210356_000_GDB1TQUBJ.2-0.jpgMarius, le girafon a été exécuté avec un pistolet d’abattage avant une autopsie à laquelle ont assisté des visiteurs, dont des enfants. L’animal a fini dépecé devant les caméras des médias danois avant d’être jeté en pâture aux fauves du zoo.

    Marius, un an et demi, était en parfaite santé… mais le zoo de Copenhague ne voulait pas trouver de solution pour lui laisser la vie sauve malgré des protestations d’amoureux des animaux à travers le Danemark et ailleurs en Europe.

    Le zoo a longuement expliqué sur son site internet mercredi dernier qu’il n’avait pas d’autre choix que de ne pas laisser le girafon devenir adulte.

    girafe.JPG«Il a été abattu à 9H20. Cela s’est passé comme prévu», a indiqué à l’AFP le porte-parole du zoo, Tobias Stenbaek Bro.

    Il n’avait pas prévu en revanche que l’affaire déchaîne les passions bien au-delà des frontières du Danemark.«C’est toujours le droit des gens de protester. Mais bien sûr nous avons été étonnés», a souligné M. Stenbaek Bro.

    Le personnel du zoo menacé de mort

    Il a ajouté que des membres du personnel du zoo avaient reçu des menaces de mort, notamment le directeur scientifique Bengt Holst qui «a reçu un appel de ce genre au milieu de la nuit» de samedi à dimanche.

  • L'émission "Toute une histoire" recherche des propriétaires d'animaux de compagnie

    toute-une-histoire[1].jpgLa rédaction de l'émission "Toute une histoire", présentée par Sophie Davant, recherche des propriétaires d'animaux de compagnie pour une prochaine diffusion.

    Voici les profils de personnes recherchées...

    Lire la suite

  • D'où vient le chien?

    chepkadog_com-284.jpgNos adorables compagnons à quatre pattes qui nous tiennent chaud au coin du feu n’ont pas toujours été à nos côtés. Mais au fait, d’où viennent nos toutous, et à quand remonte leur domestication ?

    Lire la suite

  • Quelles activités pour bien dépenser son chien?

    cannijogging-courrir-avec-son-chien.jpgUn chien a besoin de se dépenser physiquement. Ce besoin en exercice est vital et peut mener, s’il n’est pas respecté, à nombre de troubles comportementaux. Il est donc indispensable d’offrir à son compagnon l’exercice dont il a besoin pour son bien-être physique et mental. Voici quelques idées pour vous aider à partager un maximum d’activités avec votre toutou :

    Lire la suite

  • Le chien n'est pas un animal captif!

    chez-domie-062012-8243.jpgDepuis peu l’on voit apparaître un nouveau courant dans la psychologie du chien domestique, prétendant que la hiérarchie qu’il forme avec l’homme n’existe pas. Les défenseurs de ce courant s’appuient notamment sur l’hypothèse que le chien est un animal captif pour expliquer leur point de vue.

    Lire la suite

  • Homme-chien : dominant, meneur ou dictateur ?

    12405697-maitre-et-son-obeissance-berger-allemand-chien.jpgIl est de bon ton aujourd’hui de dire que la hiérarchie interspécifique n’existe pas.

    Après des années de recherche sur le comportement du chien nous ayant prouvé l’existence de cette hiérarchie homme/chien, certains reviennent maintenant sur la question, n’hésitant pas à remettre totalement en question la base sur laquelle s’appuyait leur travail depuis tant d’années.

    Lire la suite

  • A quel chien ressemblez-vous ?

    telmaitre-telchien2.jpgPedigree vient de lancer une campagne en faveur de l'adoption de chiens.

    Tel maître, tel chien ! C'est sur ce principe que Pedigree a créé le "Doggelganger", un site qui vous permettra de trouver le compagnon qui vous ressemble le plus.

    Lire la suite

  • Les 10 commandements du chien pour son maître

     

    en-vacances-a-la-mer-la-montagne-ou-la-campagne-votre_413229_510x255[1].jpg


    1.      Chaque jour tu m’emmèneras en promenade, même si je jouis d’un jardin

    Nous ne le répéterons pas assez, un chien a besoin de promener. Non seulement pour se dégourdir les pattes, ce qu’il ne fait jamais aussi bien dans le jardin, pour rencontrer des copains mais aussi pour avoir l’occasion de renifler d’autres odeurs que celles se trouvant dans son jardin, voir d’autres animaux et entendre des bruits variés. Bref, avoir un apport de stimuli variés et suffisants.

     

    2.      Enfin tu m’apprendras le rappel, afin de pouvoir me libérer en promenade

    Promener son chien c’est bien, pouvoir le lâcher c’est mieux. Pour lui offrir ce merveilleux sentiment de liberté d’une part, pour qu’il puisse se dépenser un maximum d’autre part. Un chien n’évacue évidemment pas autant d’énergie lorsqu’il se promène en laisse que lorsqu’il se promène lâché. Et un chien a besoin de libérer toute l’énergie qui est en lui !

     

    3.      Mes congénères tu me laisseras saluer

    On croise de plus en plus de maîtres qui, à l’approche d’un autre chien, retiennent le leur de toutes leurs forces pour empêcher à tout prix tout contact avec l’autre.  Beaucoup de chiens passent ainsi régulièrement à côté d’une opportunité d’avoir un contact social, pourtant essentiel pour eux, comme il l’est pour nous. Laissez donc votre chien approcher un copain qu’il croiserait sur sa route, laissez-les se renifler voire jouer ensemble s’ils s’entendent bien. Seulement si vous entendez grognements ou autres vocalisations agonistiques, passez votre chemin si vous avez peur de l’issue. Mais avant de savoir s’ils ne s’entendent pas, il faut leur laisser l’occasion de s’en rendre compte par eux-mêmes.

     

    4.      Chaque jour tu joueras un peu avec moi

    Passer le plus de temps possible avec son maître est le rêve de chaque chien. Si en plus on s’occupe de lui, il est au paradis. Consacrez donc quelques minutes par jour pour jouer avec lui à son jeu favori (jeu de course-poursuite, jeu de rapport, jeu éducatif, etc.)

     

    5.      Le moins souvent possible tu me laisseras seul

    En effet, nous devons travailler. En effet, nous avons d’autres occupations, activités sportives ou autres visites de famille. Mais nous avons un chien. Et nous sommes censés savoir que ceux-ci sont des animaux qui vivent en groupe et qui supportent donc difficilement de rester seuls. Essayons de leur imposer cette solitude le plus rarement possible. Si vous voulez faire du sport, faites-le avec votre chien : course à pied, promenades à cheval, en vtt, en roller, … sont autant d’activités sportives que nous pouvons faire en compagnie de notre chien, pour la grande majorité des races en tout cas. Si vous devez visiter des proches ou des amis, demandez-leur si vous pouvez être accompagné de votre toutou, ou invitez-les plutôt chez vous. Enfin, si vous devez malgré tout vous absenter fréquemment et longtemps, confiez votre chien à un proche qui peut lui tenir compagnie pendant ces longues heures.

     

    6.      Surtout tu ne me garderas pas enfermé dans un chenil, je déteste ça !

    Certaines personnes ont la chance d’avoir une propriété dotée d’un immense jardin et quelquefois, dans ce jardin, est construit un chenil de quelques mètres carrés dans lequel un pauvre chien est enfermé et aboie à longueur de journée par ennui. Si vous avez cette chance de jouir de 10 ares ou plus de terrain, faites-en jouir votre chien également ! Ne l’enfermez pas !

     

    7.      Ma dose de câlins tu m’offriras

    La plupart des chiens aiment être caressés, cajolés, soignés, bref recevoir l’attention et l’affection de leur maître. La grande majorité des chiens en Belgique reçoivent sans problème leur dose de câlins quotidienne, voire plus que nécessaire… et pour quelques autres, il faut parfois rappeler à leurs maîtres qu’un chien n’est pas là uniquement pour remplir une fonction de chien de garde, de chasse ou autre utilité que l’on veut en retirer, mais qu’il est un membre à part entière de la famille à laquelle il a besoin de se sentir appartenir et avec laquelle il souhaite partager le plus de bons moments possibles.

     

    8.      De la nourriture de qualité tu me dispenseras

    Il existe actuellement sur le marché de l’alimentation d’excellente qualité pour les chiens, contenant tous les nutriments essentiels à leur santé, leur équilibre et leur beauté. Investir dans ces aliments de qualité et bannir les croquettes de supermarché n’est pas anodin, car cela permet souvent d’éviter problèmes digestifs et d’offrir quelques mois voire années de vie supplémentaires à votre chien. En effet, les conséquences d’une bonne alimentation sont aussi importantes pour un chien que pour un humain.

     

    9.      De quoi m’occuper tu veilleras à me laisser

    Non, on ne vous demande pas de lui laisser vos livres ou dvd nouvellement sortis. Mais contrairement à ce que l’on pourrait croire, un chien a besoin de s’occuper. Ses journées ne doivent pas se limiter à dormir et faire quelques tours du jardin. En plus de sa ou ses promenades quotidiennes offrez-lui de quoi passer le temps. Un os en peau de buffle à mâchouiller, un os de Jambon de Parme à dévorer, un jeu éducatif consistant à trouver des friandises cachées, etc. sont autant d’activités permettant à votre chien de passer de belles journées sans ennui.

     

    10.  Une place hiérarchique appropriée tu m’offriras

    Rappelons-le à nouveau, un chien qui a le choix préfère avoir la position du soumis que celle du dominant. Mais la plupart se doivent d’assumer cette fonction de dominant parce que leur maître ne l’assume pas clairement à leurs yeux. Laissez donc votre chien à sa place de chien. Il préfère cela qu’avoir droit aux mêmes privilèges que les humains, qui ne lui correspondent pas. Pour donner quelques exemples, un chien n’a pas besoin, pour être heureux, de dormir avec vous sur votre lit, de monter sur le canapé, d’être soulevé du sol pour être pris dans vos bras, etc.