Mon Chien Magazine - Page 5

  • Ce Teckel de 2 ans a disparu depuis plusieurs jours de Alleur (Liège). Avis de recherche.

    46503869_321707251760169_247077945141624832_n.jpg

    Teckel , mâle, roux, poil mi-long
    Age : 2
    Perdu le 21/11/2018 à 4432 Alleur, Pres Ddne L E40
    Nom : Cooper
    Puce : Oui
    Tatouage : Non
    Signes particuliers : Harnais vert foncé
     
    Propriétaire :
    Maka Nathalie
    Avenue john kennedy 17   - 4432 Alleur
    Tél. : 0485.566.585
    Tél. : 0472.894.903
    E-mail : emiliecolmonts@hotmail.com
  • Sally, une chienne maltraitée en Roumanie, s’est perdue à Huy (Liège) depuis plusieurs jours.

    Sally a deux ans. Elle nous vient de Roumanie, d’une ville située à proximité de Bucarest. Elle a été adoptée par Laetitia, Hutoise, il y a seulement une semaine. Mais à peine réunies, Sally a échappé aux mains de sa nouvelle maîtresse. «  Samedi soir, quand je l’ai récupéré à la frontière belgo-allemande, elle n’a pas beaucoup mangé. Dimanche, en fin de journée, je me suis dit que j’allais la promener. Il n’y avait plus beaucoup de monde, ça tombait bien car elle est peureuse. Mais elle a réussi à enlever son harnais, j’ai su la rattraper mais j’ai été distraite par une passante, et elle a réussi à prendre la fuite, je n’ai même pas eu le temps de voir dans quelle direction elle est partie tellement elle était rapide. C’était près de la rue Paul Carré  », explique Laetitia Vandervorst. Depuis lors, elle recherche sa chienne partout. En vain. « On est rapidement sorti avec mon compagnon en voiture pour faire quelques rues mais on ne l’a pas retrouvée  ».

    Edition numérique des abonnés

    Depuis près d’une semaine, avec des volontaires et des appels lancés dans toute la ville, elle s’est mise à la recherche de Sally. Certaines personnes ont annoncé l’avoir vue à Hermalle sous-Huy et au parc de l’Europe, certains l’ont également aperçue dans leur jardin. Mais étant très peureuse, elle ne se laisse pas approcher.

    Sally est originaire de Roumanie, elle est issue de la rue, elle ne connaît donc absolument pas la région. Et c’est probablement la raison pour laquelle elle a pris la fuite. Les chiens errants ont besoin d’un temps d’adaptation dans leur nouvel habitat. «  Je voulais un chiot, mais quand j’ai vu les photos de Sally, j’ai complètement craqué, j’ai eu un coup de cœur pour elle, elle est très gentille et calme…  », explique Laetitia. C’est une association, Hope pour eux, basée à Bruxelles et luttant contre la maltraitance animale en Roumanie qui s’est chargée du transfert de Sally, mais aussi de ses vaccins et de ses papiers pour pouvoir venir en Europe.

    Edition numérique des abonnés

    Inquiète, Laetitia s’est tout de même rendue chez un vétérinaire afin d’enregistrer la puce de Sally à son nom. «  Au moins, ainsi, s’il lui arrive quelque chose, je serai tenue au courant, mais j’espère la retrouver saine et sauve  ». Des centaines de photocopies de photos de Sally ont été imprimées et collées dans toute la ville de Huy. Si vous la voyez, ne vous approchez pas d’elle sinon vous risquez de la faire fuir. Contactez directement l’association Hope pour eux sur Facebook ou le 0497/704.757.

    Une loi qui tue les chiens en Roumanie

    L’association Hope pour eux existe depuis 2018. Mais sa présidente, Christina Martin, défend les animaux depuis plus longtemps. «  En 2013, le Parlement roumain a voté une loi autorisant à tuer les chiens de rue en Roumanie. Depuis lors, on fait venir les chiens maltraités, que l’on a sauvés en Europe auprès de personnes qui souhaitent les adopter. Évidemment, ce n’est pas une solution de tous les faire venir, on se charge également d’eux en Roumanie. Mais pour Sally, par exemple, Laetitia a eu un vrai coup de cœur  », explique la présidente. Christina Martin est également bénévole dans les refuges à Bruxelles. «  Par expérience, je sais que ce n’est pas facile de retrouver un chien qui a pris la fuite. Mais on est obligé de retrouver Sally rapidement car il fait de plus en plus froid et elle a les poils courts, elle ne résistera pas longtemps  ».

    Pour soutenir l’asbl, vous pouvez faire un don via les informations communiquées sur la page facebook Hope pour eux.

  • Votre chien l'habitude de jouer avec votre courrier? Méfiez-vous si vous ne voulez pas qu'il finisse comme Finlay.

    854+.JPGVotre chien a-t-il l’habitude de jouer avec votre courrier ? Si oui, méfiez-vous ce qu’il met en bouche. Un Britannique a eu une très mauvaise surprise et a dû emmener son Jack Russell aux urgences. Voici pourquoi.

    Son maître ne comprenait pas : pourquoi, il y a quelques jours, Finlay, un toutou d’habitude si joyeux, n’arrivait plus à ouvrir s sa gueule après avoir joué avec le courrier. S’était-il coupé à cause du papier ? Avait-il avalé quelque chose ? Inquiet, son maître l’a alors envoyé les urgences pour essayer de comprendre ce qu’il se passait. Très vite, le vétérinaire allait apporter une réponse claire : les dents de l’animal étaient liées par un mélange collant. Il a fallu endormir le chien et ce n’est qu’après une intervention de 45 minutes que Finlay a pu rouvrir la gueule.

    « Finlay est un chien hyperactif qui aime bien jouer avec le courrier », raconte son maître au DailyMail. Ce jour-là, il a eu le malheur de mordre dans un flyer en papier glacé. En quelques secondes, suite à une réaction entre sa salive et un produit utilisé sur la brochure, le chien avait les dents collées.

    Capture3.JPG

  • Des chiens de sans-abris toilettés ce dimanche à Liège.

    Capture.JPGQuinze toiletteuses agréées CaniFed, en association avec l’ASBL ‘Coeur SDF Herstal et Liège’, se rassembleront pour la bonne cause ce dimanche 11 novembre. Ensemble, elles toiletteront gratuitement les chiens des sans-abris, au salon K’Wouaff à Ans. Parmi elles, Anne Job, une Condruzienne de 37 ans.
    Assistante sociale de formation, Anne Job s’est lancée dans une formation de toilettage durant un an. Depuis juillet dernier, elle a ouvert son propre salon dans le Condroz (Anthisnes). Elle mêle, aujourd’hui, son amour pour ses deux métiers en devenant toiletteuse bénévole le temps d’une journée pour les chiens des sans-abris.
    « C’est mon côté social qui rejoint mon nouveau métier de toiletteuse. Je travaille depuis 15 ans avec un public défavorisé, je sais donc à quel point leur animal de compagnie est très important pour eux. Cela va nous permettre d’aborder les personnes d’une autre manière en chouchoutant leur animal. Je trouve ça très important. »
     
    A l’initiative de cette journée de toilettage solidaire, on retrouve donc Canifed, la fédération belge du bien-être canin et humain. Il s’agit d’une ASBL qui regroupe des toiletteuses, des comportementalistes et des éducateurs. Les deux ASBL se sont rencontrées lors de l’Animal’s Day en septembre dernier. C’est là qu’est née l’idée d’organiser une journée pour les compagnons à quatre pattes des sans-abris de la région liégeoise.
     
    Des navettes vers Liège
    « Nous avons prévu de transporter les chiens des sans-abris qui seraient intéressés du centre ville de Liège où il y aura un relais par Cœur SDF jusqu’au salon de toilettage qui nous ouvre ses portes à Ans. Tout ce service sera entièrement gratuit », explique Estelle Risbourg, bénévole chez Canifed mais aussi comportementaliste canin. Une camionnette aménagée sera mise à disposition afin d’assurer le déplacement des chiens en toute sécurité.
     
    « Je vais aussi sur le terrain à la rencontre des sans-abris pour gagner leur confiance parce que le fait qu’on soit prescrits par « Cœur SDF » ne suffit pas toujours. Ils ont quand même une crainte qu’on ne leur rende pas leur chien. »
     
    En effet, la présence de leurs compagnons est souvent un élément primordial dans leur quotidien. « Il s’agit parfois de leur seule compagnie », confirme Anne Job. Cette action sera une première pour les deux associations ainsi que pour les quinze toiletteuses bénévoles, professionnelles et issues de la région liégeoises. « On a un chouette groupe, une belle dynamique de solidarité », conclut Estelle. Elle lance également un appel aux sans-abris ou aux personnes connaissant des sans-abris les incitant à la contacter directement au 0486/41.15.57 ou de passer par « Cœur SDF » s’ils désirent bénéficier d’un toilettage. Jusqu’à 40 chiens pourront être pris en charge le 11 novembre prochain.

  • Kytti, ce petit chat malade a disparu depuis le 31 octobre 2018 à Oreye (Liège). Avis de recherche.

    Capture.JPGChat perdu depuis ce 31 octobre au matin, répond au nom de Kytti. Elle est très peureuse et malade. Son domicile se trouve rue de Ramkin à Oreye.


    Chat retrouvé ! Merci pour votre aide.

  • Huy-Waremme: de l’hydrothérapie pour chiens dans un motorhome!

    Capture.JPGC’est une première en Belgique ! Alors que les appareils d’hydrothérapie canine sont généralement situés dans les cabinets vétérinaires, Cécile Martin (49) a imaginé un concept ambulant qui se déplace dans toute la région : Waremme, Huy, Hannut, Wanze… « Cela fait deux ans que je réfléchis à mettre en place ce projet. J’ai donc, notamment, créé le dessin de la remorque afin qu’elle puisse accueillir l’appareil d’hydrothérapie. Il existe en Allemagne et a été transformé en fonction de la remorque car, normalement, il n’était pas imaginé pour être utilisé de manière ambulante. »
     
    32 degrés
    Concrètement, « Cool Toutou », c’est un motorhome où Cécile lave les chiens et il y a, derrière, une remorque qui contient l’appareil d’hydrothérapie. Les chiens y sont immergés dans l’eau (qui peut chauffer jusqu’à 32 degrés) et se déplacent sur un tapis roulant. « Je travaille toujours en collaboration avec les vétérinaires car c’est un outil médical. Ce sont eux qui doivent prescrire les séances. Cela peut être utilisé pour de la rééducation postopératoire, de la dysplasie, de l’arthrose, de l’obésité… » En effet, le tapis roulant peut également faire office de tapis de course et ainsi permettre aux chiens au régime de faire de l’exercice. « C’est un peu le même principe qu’une séance d’aquagym ou de kinésithérapie dans l’eau pour nous. »
    Ce nouveau défi permet à Cécile d’allier sa passion à son métier. « Les chiens, c ’est une passion, un plaisir et ça me tenait vraiment à cœur. Leur vie est beaucoup plus courte que la nôtre, si je peux leur apporter du bien-être, c’est ce qui compte pour moi. À mon âge (49 ans, NDLR), il était temps que je me lance » sourit-elle.
    Pour une séance d’hydrothérapie, il faut compter 55 €. Pour la partie « dogwash », les prix varient entre 24 € et 37 € selon le poids de votre chien. « J’ai également fait un peu d’aromathérapie donc j’ai préparé des shampoings en évitant d’y mettre des produits chimiques ». Cécile et son motorhome seront présents pour shampouiner vos chiens ce samedi sur le parking AVEVE de Wanze entre 14h et 17h.

  • Ce Husky de 10 mois a disparu depuis le 27 octobre 2018 de Grâce-Hollogne (Liège). Avis de recherche.

    Capture.JPG

    Husky, mâle, noir blanc grisé , poil long
    Age : 10mois
    Perdu le 27/10/2018 à 4460 Grâce-Hollogne / Jemeppe /flémalle-Haute
    Nom : Isco
    Puce : Oui
    Signes particuliers : Petite tache rosée près de son museau
    Autres commentaires : Il n’est pas méchant
     
    Propriétaire :
    Mosca Johan
    Houillère coune 25   - 4460 Grâce-Hollogne
    Tél. : 0493.695.568
    Tél. : 0496.081.087
    E-mail : moscairlik@gmail.com
  • Une cage pour piéger des chats à Wanze. Un habitant d’Antheit a retrouvé son chat enfermé dans une cage dans les bois au bout de 3 jours!

    Capture.JPGLe choc pour cet habitant d’Antheit à Wanze qui a découvert son chat enfermé dans une cage dans les bois près de sa maison. L’échevin du Bien-être animal évoque de la malveillance ou un oubli dans le cadre de la stérilisation des chats errants.  

    Étrange découverte dans les bois à Antheit, une cage dissimulée entre les branches dans les bois qui se transforme en un véritable piège lorsqu’on pénètre dedans, attiré par la forte odeur de poisson. Un piège qui semble être destiné… aux chats.
     
    L’histoire s’est déroulée à la mi-octobre quand un Wanzois s’est aperçu que son chat ne rentrait plus à la maison, il avait été vu pour la dernière fois dans les alentours du bois qui longe la rue Chapuron et la rue Caîne à Antheit. Il s’est ainsi mis à sa recherche en allant dans le bois car il s’agit d’un terrain de chasse de prédilection des chats. Ses recherches n’ont rien donné… Au bout de trois jours, le maître du chat a entendu des miaulements alors qu’il se trouvait à proximité des habitations de la rue Caine. Près d’une maison située dans le bois, il a alors trouvé le chat piégé dans une cage. « Le chat était terrorisé, il tremblait et sentait l’odeur de poisson, la cage avait visiblement été badigeonnée de l’huile de poisson pour attirer les animaux », explique une voisine.
     
    Étonnée de cette découverte, elle en a voulu informer les Wanzois en postant une publication sur les réseaux sociaux. « Je suis moi-même propriétaire de chats et comme toute personne responsable, je fais attention aux animaux. Nous vivons dans la campagne et non en ville. Il y a quelques chats mais nous sommes loin de l’envahissement, nous ne comprenons pas ce comportement ». L’agent de quartier a également été informé de cette pratique.
     
    Pour les stériliser ?
    Les pièges de ce genre sont connus, appelés « cage trappe », ils sont couramment utilisés par les associations de bien-être animal dans le but de stériliser les chats errants tombés dans le piège en vue du contrôle de leur population. Ils sont ensuite directement libérés. Mais dans le cas qui se présente, le chat est resté en état de captivité durant trois jours, sans que personne ne soit venu le libérer… « On m’a certifiée qu’aucune action de stérilisation était en cours sur la commune ». C’est en effet ce que confirme l’échevin en charge du Bien-être animal, Jean-François Hazette.
     
    Rappelons que deux vétérinaires ainsi que la Clinique Vétérinaire d’Antheit participent aux actions de stérilisation des chats errants. Une convention approuvée par le Conseil communal de Wanze il y a un an. Chaque vétérinaire participant dispose d’une cage trappe disponible en prêt à toute personne souhaitant agir pour la stérilisation des chats errants. Après la stérilisation, le chat errant doit être libéré à l’endroit de capture. « Soit c’est de la malveillance et c’est scandaleux ou alors il s’agit d’un oubli d’une personne qui a placé la cage à cet endroit en vue d’une stérilisation et c’est bien dommage aussi, cela ne doit plus arriver », insiste l’échevin du Bien-être animal.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Etude: les chiens de race meurent plus jeunes!

    Capture2.JPG

    Pas tous égaux, nos toutous. Leur espérance de vie peut varier de 6 ans, au moins, selon la race 

    M.SP.
    Dites-nous quel est votre chien, on vous dira combien de temps (ou presque) vous allez le garder. Les plus petits ont généralement une espérance de vie plus longue, les « bâtards » aussi  

    Le très populaire labrador chocolat vivrait 1 an et deux mois de moins que le plus « classique », labrador beige. C’est en tout cas ce qui ressort d’une étude menée par l’université de Sydney sur 33.000 labradors. En cause ? La génétique, notamment. Le labrador chocolat connaît plus rapidement et davantage de problèmes de santé, comme l’obésité, des infections aux oreilles ou encore des problèmes de peau.
     
    20 % de décès à la naissance
    Des races sont-elles clairement plus menacées que d’autres ? « Très clairement », nous répond le vétérinaire et secrétaire de l’Union professionnelle des vétérinaires, Alain Schonbrodt. Le spécialiste va plus loin. « Pour certaines races, il y jusqu’à 20 % de décès de chiots. On peut lier cela à un phénomène de mode. À une époque, tout le monde voulait un berger allemand, et on est allé trop loin ».
     
    Entendez, on va trop loin dans la reproduction, dans la consanguinité. Ainsi, pour prendre un autre exemple, le bouledogue ou de manière générale, le chien de race brachycéphale (soit qui est touché par le syndrome du nez écrasé) a une santé plus fragile : « On sait qu’ils sont fragiles parce qu’ils connaissent très jeunes, des problèmes respiratoires, ils ont des difficultés pour manger… », poursuit notre vétérinaire. Très vite, ils n’arrivent plus à courir, ils sont essoufflés. Et cela ne s’arrange pas avec la reproduction.
    D’autres races ont rapidement des problèmes d’obésité qui peuvent entraîner des problèmes cardiaques. Les petits chiens, sont davantage en forme. « Oui, généralement », nous disent nos spécialistes , « même s’il est connu qu’un teckel risque de connaître des problèmes au niveau de sa colonne vertébrale ».
     
    Le beagle, selon l’étude, a une jolie espérance de vie : il se dépense et pour, M. Schonbrodt, il n’est sans doute pas encore assez à la mode pour souffrir de la reproduction en masse.
     
    Membre de l’Union professionnelle des vétérinaires également, M. Renard confirme : « Les chiens de race auront toujours une vie plus courte, les croisés, développeront moins de pathologies. Quant aux chiens plus lourds, ils sont aussi plus vite menacés ».
     
    Bonne nouvelle tout de même, en 20 ans, la durée moyenne de vie d’un chien est passée de 7 à 11 ans, idem pour les chats (de 10 ans à 15 ans). De meilleurs soins médicaux, une alimentation plus adaptée, mais aussi une stérilisation de plus en plus systématique réduisant les risques de développement de certaines maladies et notamment du cancer chez le chien, sont autant de facteurs qui contribuent à prolonger de nos animaux à quatre pattes.
     

    Capture.JPG

  • Boby, ce chien de 18 ans a disparu depuis le 24 octobre 2018 de Hannut (Liège). Avis de recherche.

    Capture.JPG

    Skipperke, mâle, noir, poil long
    Age : 18
    Perdu le 24/10/2018 à 4280 Hannut, Rue De Blehen 19a
    Nom : Boby
    Il porte un collier
    Puce : Non
    Tatouage : Oui [oreille droite]
    Signes particuliers : Sans queue. Aveugle et sourd
     
    Propriétaire :
    Dandois Daniel
    Rue de Blehen  19a   - 4280 Hannut
    Tél. : 019.30.11.60
    Tél. : 0497.699.061
    E-mail : marceletsimone@gmail.com