Pétition

  • Liège: la pétition pour Bruni au ministre Di Antonio.

    Capture.JPGVous êtes nombreux, Brigitte Bardot dans l’âme, amoureux des animaux, poings levés, sensibilisés à leur bien-être ou simplement touchés par la triste histoire de Bruni, à suivre l’affaire de ce labrador hutois, depuis près de deux ans.
     
    Ce mercredi marquera le quasi point final à l’affaire de ce chien retrouvé famélique, abandonné par son propriétaire dans une cour du centre-ville de Huy. Car c’est demain que se déroulera la citation directe à comparaître devant le tribunal correctionnel du propriétaire de Bruni, celui qui l’avait laissé dehors durant plus d’une année, alors qu’il avait changé de logement.
     
    Mais avant de se rendre au palais de justice et d’y mener un combat silencieux, Jean-Michel Stasse, le président de l’ASBL Wolf’eyes, qui a sauvé puis soigné le chien (qu’il a malheureusement fallu euthanasier), se rendra, ce mardi 13 heures, au cabinet du ministre Carlo Di Antonio, en charge du bien-être animal. « J’y serai afin de lui remettre toutes les pétitions que nous avons récoltées », indique le président sur sa page Facebook. Celui-ci ajoute encore : « Merci à vous pour votre mobilisation. Je pense qu’en 15 jours nous avons réussi notre pari de récolter 5.000 signatures. » Sans compter que la pétition en ligne sur la toile rassemble près de 2.800 signatures, ce lundi soir.
     
    Au travers de toute cette action, Jean-Michel Stasse veut sauver la mémoire de Bruni mais aussi qu’il serve de symbole de lutte contre la maltraitance animale en Belgique ou, du moins, la négligence. Si le parquet de Huy avait précédemment décidé de classer le dossier sans suite, l’association a toujours voulu se battre, malgré les faibles moyens financiers dont elle dispose. C’est aussi en faisant appel à la solidarité que Jean-Michel Stasse a pu poursuivre son combat et il compte, encore, sur le soutien des gens.
     
    Ce jour-là, Jean-Michel Stasse souhaite qu’un maximum de personnes et de défenseurs de la cause animale soient présents. Un regroupement silencieux mais qu’il veut percutant, afin de faire prendre conscience à la justice que « des personnes qui font preuve de maltraitance ou d’une si grande négligence envers un animal doivent être condamnées ». E d’ajouter : « Venez ce mercredi 18 janvier vers 8 heures avec une photo de Bruni au format que vous désirez, devant le palais de justice de Huy. Cela se déroulera dans le silence, car contrairement à son tortionnaire, nous, sommes des gens civilisés. »

    Imprimer Catégories : Pétition
  • Une pétition circule sur internet: "Pour l'arrêt des manèges forains exploitant des chevaux/poneys". Découvrez-la ici !

    kGyFzhjgszxIulr-800x450-noPad.jpg

    Pour beaucoup, la foire de Liège se résume à la pêche aux canards, aux chevaux de bois et aux ours en peluche qui viennent récompenser les plus adroits. Mais si ces bêtes-là ne craignent pas d’être mal soignés, qu’en est-il des animaux en chair et en os ?

    Ces animaux sont traînés de foires en foires, tournent en rond des heures durant, sans pause. Ils sont effrayés par le bruit et par tout les petits enfants qui sont déposés d'une manière violente, par les forains, sur le dos des chevaux/poneys. Certains chevaux sont également violentés lorsqu'ils se rebellent légèrement (dès qu'ils avancent trop vite,...). Les chevaux/poneys sont mal sellés et souffrent affreusement du dos car ils portent les enfants trop bas sur leurs dos. Ils sont profondément malheureux et souffrent autant physiquement que psychologiquement.

    "Cette pétition, ainsi que ses signatures, sera envoyée à Monsieur Demeyer, Bourgmestre de Liège mais également au Premier ministre belge, Monsieur Michel dans le but d'obtenir, je l’espère, leurs soutiens." explique Mélanie Jongen, créatrice de cette pétition.

    "Ne plus encouragez ce genre de choses en cessant d'y participer, c'est bien. Faire quelque chose pour que ces forains cessent l'exploitation animale, c'est mieux."

    Pétition: ICI

    Imprimer Catégories : Pétition
  • Il jette son chiot de 3 semaines dans le fossé, lui met le feu et s'enfuit !

    28905.jpgUne femme se promène et voit un homme jeter dans un fossé une petite boule de poils, y mettre le feu puis s’enfuir.

    Heureusement que cette personne a eu le bon réflexe, le courage et le cœur de réagir ; elle a sorti le petit chien du fossé et l’a immédiatement conduit à l’hôpital vétérinaire le plus proche où il est soigné.

    La fourrure de « Jeri » est un peu brûlée mais il n’y aura pas de séquelle à long terme.

    Mais est ce une raison pour ne pas punir le coupable d’un acte aussi barbare ?

    Non ! c’est pourquoi vous trouverez ci-dessous, une pétition à signer de façon à ce que l’infâme reçoive la punition qu’il mérite.

    Le petit chiot n’avait que trois semaines, quelle tristesse...

    Pétition ICI