équidés

  • De plus en plus de chevaux négligés en Belgique !

    lama.JPGBonne nouvelle en ce qui concerne la maltraitance animale : en 2013, « seulement» 1.610 animaux ont été saisis et volontairement cédés. C’est nettement moins qu’en 2012, selon le rapport annuel de la direction générale Animaux, Végétaux et Alimentation, qui en dénombrait alors 2.548. Ce qui représente toute de même une chute de 37 %.

    Si cette baisse concerne la quasi-totalité des espèces, dont les chiens (504 contre 835) et les chats (201 contre 343), la joie n’est pas la même pour les équidés. Le nombre de chevaux, poneys et ânes saisis et volontairement cédés en 2013 a plus  que doublé par rapport à 2012 : 163 cas contre 66. Comme on l’explique au Bien- Être animal, les statistiques peuvent être boostées par une seule saisie extraordinaire. Ce fut notamment le cas en 2012 où on comptabilisait plus de 600 lapins, cobayes et autres rongeurs contre... 32 en 2013. 280.883

    CHEVAUX EN BELGIQUE

    Mais on constate que, dans son rapport de 2012, la DG Animaux, Végétaux et Alimentation regrettait déjà une progression des cas de négligence des chevaux. « Le nombre de chevaux détenus comme animaux de compagnie a considérablement augmenté ces dernières années. Le prix d’achat est dès lors nettement moins élevé qu’autrefois. Certains sont même offerts gratuitement sur Internet. Cette baisse du prix d’achat fait que beaucoup de chevaux se retrouvent chez des gens qui n’ont pas les connaissances, le temps et les moyens financiers nécessaires pour les soigner convenablement », déplore la DG.

    En 2013, 21.834 chevaux ont été inscrits dans la base de données centrale (contre 24.408 en 2012). Ce qui porte, fin de l’année dernière, à 280.883 le nombre de chevaux enregistrés dans la banque centrale. À signaler que, depuis 2008, tous les équidés présents sur le territoire belge doivent être identifiés et enregistrés. Et que les contrôles sont de plus en plus fréquents. Ce qui peut aussi expliquer l’augmentation du nombre d’animaux saisis et sur- tout volontairement cédés. (P.Martin)