afsca

  • La rage menace la Belgique: cinq chiens saisis : ils ont été importés de Roumanie où le virus sévit !

    rage chien, roumanie chien, afsca, animauxCinq chiens saisis après avoir été importés illégalement dans notre pays, ça peut paraître anodin. Mais l’AFSCA ne rigole pas car ils proviennent des rues de Roumanie où la rage fait... rage. Et la France a prouvé l’an dernier qu’un simple chaton ramené de vacances peut importer le virus mortel dans un pays.

    L’importation illégale de chiens dans notre pays a tendance à s’intensifier. À la veille des vacances d’été, durant lesquelles on pourrait être tenté de ramener un petit chiot dans ses bagages, l’AFSCA tire à nouveau la sonnette d’alarme. Et ce n’est pas une simple piqûre de rappel car 120 chiens ont déjà été importés illégalement dans notre pays cette année. Et pratiquement la moitié provenaient de pays où la rage n’est pas éradiquée.

    MORTELLE POUR L’HOMME

    « Il faut prendre conscience de l’importance du problème, précise Jean-Paul Denuit, porte-parole de l’AFSCA. La rage est un virus mortel pour l’homme, contre lequel on ne peut souvent rien : après 48 heures, il est trop tard pour agir et bien souvent, dans ce délai, on ignore encore qu’on en est atteint. La ramener dans notre pays serait gravissime. Or, la Belgique a connu un cas de rage en 2008 et la France l’année dernière, suite à l’importation illégale d’un chaton enragé : les gens l’avaient tout simplement ramené au retour de leurs vacances au Maroc. » Or, depuis le début de l’année, un refuge de Gand (qui a perdu son agrément suite à cette affaire) a importé illégalement une cinquantaine de chiens de Grèce, où la rage sévit, nous précise Yan Eyckmans, porte-parole du SPF Santé publique. Et cinq chiens viennent d’être saisis chez nous il y a quelques semaines à Glabbeek (Brabant flamand) en provenance de Roumanie.

    400 CAS DE RAGE EN 2013

    « Or, 400 cas de rage ont été répertoriés en 2013 dans ce pays, précise Jean-Paul Denuit. » Les in- nombrables chiens errants provoquent nombre d’accidents routiers en Roumanie, où des « milices » les abattent par dizaines. Cela suscite l’émotion des amis des animaux chez nous, qui n’hésitent pas à en importer en Belgique sans aucune vérification sanitaire avant de les proposer à l’adoption.  « Imaginez que l’un de ces chiens soit porteur de la rage, qu’il soit adopté dans une famille avec un petit enfant et qu’il ne morde celui-ci », analyse Yan Eyckmans. « C’est la raison qui nous pousse à être vigilants. » Tout chien importé d’un pays où la rage sévit doit être contrôlé, vacciné et subir une période de quarantaine avant d’arriver chez nous car la période d’incubation est longue : un chien, qui contracterait la rage par une morsure, peut transmettre le virus après deux semaines par une simple « lèche » mais ne présenter les symptômes qu’après 6 mois. Autrement dit, il peut vous transmettre le virus mortel alors que l’on ne sait toujours pas qu’il est infecté...

    Les chiens illégalement importés chez nous sont soit euthanasiés, soit renvoyés dans leur pays, soit placés en quarantaine sous surveillance sanitaire étroite. Et comme on ne rigole pas en la matière, des plaintes sont déposées contre les importateurs, fussent-ils ou non animés de bonnes intentions.

    Imprimer Catégories : Faits divers