agility

  • Un duo orétois était au championnat d’Europe ! Olivier pratique l’agility avec son chien.

    2.JPGLa Belgique a été bien représentée aux championnats d’Europe d’agility, en Hongrie, le dernier week-end de juillet. Avec son border collie, Olivier Maunaert a participé à cette compétition prisée. À deux mois des championnats du monde, cet Orétois espère déjà atteindre les sommets continentaux de cette discipline canine alliant vitesse et précision. une discipline qui consiste en la réalisation d’un parcours d’obstacles le plus rapidement et le plus justement possibles. « C’est le chien qui fait tout, mon rôle est simplement de le guider sur le terrain, de le conduire d’un obstacle à un autre. Généralement, c’est le maître, et non le chien, qui commet une erreur», révèle Olivier Maunaert.

    C’est en 2003 qu’il se lance dans l’agility, avec son premier border collie, Tom : « Je cherchais avant tout un partenaire pour faire du sport. Un ami, avec qui je m’entraînais au tennis, m’a conseillé de prendre un border collie, notamment parce que c’est un chien joueur, sportif et à l’écoute. La socialisation reste primordiale et j’emmenais donc Tom avec moi au tennis, mais aussi en jogging.» Et pour former une réelle équipe, Olivier Maunaert s’est mis à l’agility : « Ma philosophie est de s’amuser avec le chien. J’aime le sport et j’aime gagner, c’est donc naturellement que je me suis investi dans l’agility»

    Après Tom, maintenant vétéran, se succèdent Fides et enfin Keen. Ce troisième trimestre s’annonce chargé pour ces sportifs, puis qu’après ce championnat d’Europe, Olivier Maunaert pourra se concentrer sur les championnats du monde qui se dérouleront au Luxembourg en septembre.

    L’Orétois déjà vainqueur en Belgique !

    1.JPGAvec trois de ses borders collies, Olivier Maunaert collectionne les titres en agility. Déjà vainqueur des championnats de Belgique et de la Coupe de Belgique dans plusieurs catégories, il se montre aussi performant dans les compétitions européennes et mondiales. Des performances qui ont amené à l’Orétois la reconnaissance de ses pairs, mais aussi l’intérêt d’un sponsor. « Royal Canin nous a proposé un premier contrat de trois ans que nous venons de reconduire pour trois années supplémentaires. Ce sponsoring nous permet notamment de réduire les frais relatifs à la nourriture», se satisfait Olivier Maunaert. Une aide qui réjouit Olivier Maunaert et sa compagne Mélissa, propriétaires de cinq chiens à eux deux : « Nous ne sommes pas professionnels, il nous est impossible de vivre grâce à l’agility. Partir pour participer aux championnats d’Europe coïncide aussi avec notre période de vacances. C’est en revenant du travail que nous nous entraînons, une partie de notre jardin est d’ailleurs dédiée à la pratique de l’agility. Nous avons nous-mêmes aménagé le matériel et les obstacles», raconte-t-il