chien bruni

  • Huy (Liège): déjà 2000 euros récoltés pour Bruni !

    Capture.JPGUn devoir d’enquête complémentaire : c’est ce que tentent d’obtenir Jean-Michel Stasse, président de l’ASBL Wolf Eye’s, et M e Alexis Housiaux, son avocat, dans « l’affaire Bruni ».
     
    Le dossier de ce labrador, retrouvé très affaibli et amaigri dans le centre de Huy, a fait couler beaucoup d’encre et suscité de très nombreuses et vives réactions (notamment sur les réseaux sociaux). Au-delà de la triste histoire de ce chien, décédé malgré tout quelques mois après son « sauvetage », c’est tous les défenseurs de la cause animale et de la lutte pour éradiquer leur maltraitance qui se reflètent ici.
    Car l’affaire a été classée sans suite par le parquet hutois. L’association Wolf Eye’s, qui s’occupait de Bruni, veut donc que l’enquête soit relancée, que le propriétaire du chien soit reconnu comme coupable de maltraitance.
     
    Vendredi dernier, une lettre a donc été envoyée au substitut du procureur du Roi en charge du dossier. « Nous avons renvoyé le témoignage de la famille d’accueil de Bruni, celui de la personne qui l’a sauvé de la cour où il avait été abandonné et d’un second vétérinaire qui s’occupait de lui », explique Jean-Michel Stasse. « J’espère que ces éléments suffiront à relancer le devoir d’enquête. »
     
    Si le parquet reste sur ses positions, l’ASBL n’aura pour seule solution, si elle veut poursuivre le combat, que de citer directement le propriétaire du chien devant le tribunal. « On ne va pas s’arrêter ici : on répète que c’est bien de la maltraitance et non de la négligence ! », scande-t-il.
     
    Bonne nouvelle, l’ASBL a déjà réussi à récolter 2.000 euros de dons pour continuer le combat. « Cette cagnotte va nous permettre de payer les frais de justice. On en a bien besoin, en tant que petite ASBL, mais on ne reculera plus car il faut que cette affaire serve de jurisprudence, plus tard, pour tous les autres cas comme Bruni », conclut Jean-Michel Stasse. (E.D)

    Imprimer Catégories : Faits divers