hemptinne (florennes)

  • Macabre découverte: Des cadavres d’animaux jonchent le sol d’une ferme à Hemptinne (Florennes).

    Capturer.JPGEn approchant de la ferme de Daniel Balle, à Hemptinne (Florennes), une odeur nauséabonde soulève le cœur. Une odeur de mort, de cadavre en putréfaction. Ces relents ne peuvent provenir que de bêtes mortes. Pourtant, aucun cadavre ne traîne dans la cour de la ferme ce mercredi. L’agriculteur vient de faire le ménage. Un amas d’asticots encore tout frétillants laisse toutefois penser que des dépouilles jonchaient encore le sol quelques heures auparavant.

    «On a constaté à la mi-mars qu’il y avait des chevaux, des veaux et une vache morts dans la cour de la ferme », déclare Andrée Carlier, une dame qui passe régulièrement à cet endroit. « J’ai contacté la Sapad (Société d’aide et de protection aux animaux en détresse), qui, elle, a alerté la police. Le lendemain, des policiers sont allés à la ferme et, très rapidement, les bêtes ont disparu, mais nous n’avons jamais vu de camion d’équarrissage. On ne sait pas où sont passés ces cadavres. »

    Cette histoire n’a apparemment pas servi de leçon au fermier car ce scénario morbide s’est répété. «Il a une semaine, d’autres animaux étaient là, dans un état de décomposition avancé. Ils devaient se trouver là depuis minimum 15 jours », affirme ce témoin. Le problème sanitaire que cette situation pourrait engendrer mais aussi la cruauté de ce geste ont poussé cette dame à agir. «Si on ne dénonce pas une chose, on est autant responsable que la personne qui l’a faite. Je ne comprends pas qu’on puisse laisser crever des bêtes de cette façon. En plus, il passe devant cet endroit pour aller nourrir ses animaux, ça pourrait être dangereux. Comment est-il possible qu’on le laisse faire ? »

    Interrogé, le propriétaire des lieux dit avoir déjà réagi face aux recommandations de l’Afsca.

    Imprimer Catégories : Faits divers