huy

  • Sally, une chienne maltraitée en Roumanie, s’est perdue à Huy (Liège) depuis plusieurs jours.

    Sally a deux ans. Elle nous vient de Roumanie, d’une ville située à proximité de Bucarest. Elle a été adoptée par Laetitia, Hutoise, il y a seulement une semaine. Mais à peine réunies, Sally a échappé aux mains de sa nouvelle maîtresse. «  Samedi soir, quand je l’ai récupéré à la frontière belgo-allemande, elle n’a pas beaucoup mangé. Dimanche, en fin de journée, je me suis dit que j’allais la promener. Il n’y avait plus beaucoup de monde, ça tombait bien car elle est peureuse. Mais elle a réussi à enlever son harnais, j’ai su la rattraper mais j’ai été distraite par une passante, et elle a réussi à prendre la fuite, je n’ai même pas eu le temps de voir dans quelle direction elle est partie tellement elle était rapide. C’était près de la rue Paul Carré  », explique Laetitia Vandervorst. Depuis lors, elle recherche sa chienne partout. En vain. « On est rapidement sorti avec mon compagnon en voiture pour faire quelques rues mais on ne l’a pas retrouvée  ».

    Edition numérique des abonnés

    Depuis près d’une semaine, avec des volontaires et des appels lancés dans toute la ville, elle s’est mise à la recherche de Sally. Certaines personnes ont annoncé l’avoir vue à Hermalle sous-Huy et au parc de l’Europe, certains l’ont également aperçue dans leur jardin. Mais étant très peureuse, elle ne se laisse pas approcher.

    Sally est originaire de Roumanie, elle est issue de la rue, elle ne connaît donc absolument pas la région. Et c’est probablement la raison pour laquelle elle a pris la fuite. Les chiens errants ont besoin d’un temps d’adaptation dans leur nouvel habitat. «  Je voulais un chiot, mais quand j’ai vu les photos de Sally, j’ai complètement craqué, j’ai eu un coup de cœur pour elle, elle est très gentille et calme…  », explique Laetitia. C’est une association, Hope pour eux, basée à Bruxelles et luttant contre la maltraitance animale en Roumanie qui s’est chargée du transfert de Sally, mais aussi de ses vaccins et de ses papiers pour pouvoir venir en Europe.

    Edition numérique des abonnés

    Inquiète, Laetitia s’est tout de même rendue chez un vétérinaire afin d’enregistrer la puce de Sally à son nom. «  Au moins, ainsi, s’il lui arrive quelque chose, je serai tenue au courant, mais j’espère la retrouver saine et sauve  ». Des centaines de photocopies de photos de Sally ont été imprimées et collées dans toute la ville de Huy. Si vous la voyez, ne vous approchez pas d’elle sinon vous risquez de la faire fuir. Contactez directement l’association Hope pour eux sur Facebook ou le 0497/704.757.

    Une loi qui tue les chiens en Roumanie

    L’association Hope pour eux existe depuis 2018. Mais sa présidente, Christina Martin, défend les animaux depuis plus longtemps. «  En 2013, le Parlement roumain a voté une loi autorisant à tuer les chiens de rue en Roumanie. Depuis lors, on fait venir les chiens maltraités, que l’on a sauvés en Europe auprès de personnes qui souhaitent les adopter. Évidemment, ce n’est pas une solution de tous les faire venir, on se charge également d’eux en Roumanie. Mais pour Sally, par exemple, Laetitia a eu un vrai coup de cœur  », explique la présidente. Christina Martin est également bénévole dans les refuges à Bruxelles. «  Par expérience, je sais que ce n’est pas facile de retrouver un chien qui a pris la fuite. Mais on est obligé de retrouver Sally rapidement car il fait de plus en plus froid et elle a les poils courts, elle ne résistera pas longtemps  ».

    Pour soutenir l’asbl, vous pouvez faire un don via les informations communiquées sur la page facebook Hope pour eux.

  • Mioumiou, ce petit chat de 3 ans a disparu depuis le 11 décembre 2017 de Huy (Liège). Avis de recherche.

    Capture.JPG

    Européen, mâle castré, tigré, poil long
    Age : 3 ans
    Perdu le 11/12/2017 à 4500 Huy, De La Rue Des Tanneurs...
    Nom : Mioumiou
    Puce : non
    Tatouage : non
    Signes particuliers : Peureux avec les inconnus, curieux jusqu'à s'introduire dans une porte entrouverte...
     
    Propriétaire :
    Dejasse Jean-Pierre
    Rue des Tanneurs 13   - 4500 Huy
    Tél. : 0495.100.243
    E-mail : jpdejasse.pub@gmail.com
  • Ce Shar-Pei a disparu depuis le 15 février à Huy (Liège). Avis de recherche.

    Capturer.JPG

    Shar-Pei, mâle, fauve, poil ras
    Age : 10
    Perdu le 15/02/2015 à 4500 Huy
    Nom : Yushi
    Tatouage : BHINUP [oreille droite]
     
    Propriétaire :
    Dessart Frédéric
    Rue Hubert Debarsy 10   - 4500 Huy
    Tél. : 0497.543.044
    Tél. : 0497.543.030
    E-mail : fred_lydie@live.fr
  • Ce chat a disparu depuis le 26 janvier de Huy (Liège). Avis de recherche.

    Capturer.JPG

    Chat européen, femelle, bleu , poil long
    Age : 4 mois
    Perdue le 26/01/2015 à 4500 Huy Reine Astrid 52/1
    Nom : Zaza
    Signes particuliers :

    Légère trace blanche sur le ventre

    Tél. : 0497.641.341

  • Un bébé wallaby vient de naître au Mont Mosan de Huy !

    DSC_0257.JPGCet été 2014, le public va pouvoir découvrir de nouveaux animaux. « Depuis la réouverture duparc le 29 mars, nous disposonsde plusieurs nouvelles installations», déclare Jean Marc Vanderg, responsable du parc récréatif.

    «Plusieurs nouvelles espèces sontarrivées au Mont Mosan. Les ouistitis, de petits singes, bénéficientd’un espace spécial. Quant auxsuricates, ils disposent d’installations qui leur sont propres. Toutela famille a été installée pour laréouverture. Plusieurs maras seretrouvent aussi dans le parc. Cedernier animal, un gros lièvre dePatagonie, a aussi des pelouses qui lui sont réservées », détaille le directeur du Mont Mosan. C’est grâce à différents zoos que ces trois espèces se retrouvent dorénavant représentées à Huy : «Ces animaux nous ont été offerts par d’autres parcs animaliers», souligne-t-il.

    Parmi les plus jeunes pensionnaires des hauteurs de Huy, on compte notamment un petit wallaby, mais pas seulement : « Ferdinand, une de nos plusjeunes otaries, vient de fêter sesdeux ans. Il a d’ailleurs une petite sœur depuis quelques semaines. Ferdinand est doué et ils’annonce prometteur pour l’avenir. On espère pouvoir montrerses progrès dans des spectaclesfuturs », se réjouit Jean Marc Vanberg.

    Le spectacle des otaries a d’ailleurs subi quelques modifications. D’une durée de trente minutes, le show s’avère plus attractif, tout en gardant la tradi- tionnelle balade en barque menée par Birdy.

    «Ailleurs dans le parc, plusieursdécors ont également été rénovéset le mini-golf est tout nouveau », indique Jean Marc Vanberg.