Mons: la police tire deux balles sur un Amstaff agressif qui venait de mordre une passante !

Capturer.JPGMercredi, en début d’après-midi, un chien a dû être abattu par les policiers. L’Amstaff venait de mordre une passante dans la rue et a essayé de se retourner sur les policiers à leur arrivée. Deux balles ont été tirées sur le chien qui a quand même survécu.

Mercredi, dans l’après-midi, des policiers ont été contraints d’abattre un chien agressif en pleine rue.

C’est à la demande du voisinage, explique-t-on à la police de Mons, qu’une équipe de la police de proximité s’est rendue rue du Joncquois, chez une dame propriétaire de deux chiens (dont un de type « Amstaff »). Des voisins s’étaient plaints du comportement agressif de ces animaux, que leur maîtresse laissait vagabonder. En effet, nous avons rencontré plusieurs propriétaires d’animaux des environs. Tous ont déjà dû faire face à une attaque de ces deux chiens. Un Yorkshire a même été tué sous les yeux de son propriétaire, vendredi dernier.

Les policiers en ont malheureusement eu la preuve, sous leurs yeux. Tandis qu’ils parlaient à la dame, l’Amstaff a mordu une passante dans le sentier à l’arrière de la maison ! Les policiers sont intervenus ; le chien s’est alors retourné contre eux. Les policiers ont tiré -en légitime défense, souligne la police. Le chien a été atteint de deux balles à la tête.

Parant au plus pressé, les policiers se sont préoccupés de la passante qui avait été mordue. À ce moment, la propriétaire s’est aperçue que son chien vivait toujours ! Elle a fait appel à un vétérinaire. Au départ de la spécialiste des animaux, le chien était encore vivant. (La meuse de ce jour)

Imprimer Catégories : Namur

Commentaires