Idée reçue n°4 : le chien n’a pas la notion du temps... Julie Willems, notre comportementaliste animalier vous explique !

Origine

Capturer.JPGDifficile de dire d’où peut bien provenir cette croyance. Peut-être du temps où, dans la lignée des pensées darwiniennes, nous étions persuadés que l’homme était le seul être doté d’intelligence. Peut-être était-il alors logique de penser que les chiens ne pouvaient avoir la notion du temps, puisqu’ils étaient incapables de raisonner et même de penser ou de ressentir des émotions tout simplement.

Objection

Peu importe de savoir d’où nous vient cette idée, le plus important est de la perdre. Pourquoi les chiens n’auraient-ils pas la notion du temps qui passe ? Ils sont éveillés, comme nous, conscients du monde qui les entoure, occupés par différentes activités. Certes, ils passent beaucoup de temps à dormir en journée, mais ce n’est que rarement un sommeil réellement profond. Souvent les chiens restent alertes et se réveillent au moindre bruit suspect. S’ils dorment malgré tout profondément, il leur est peut-être difficile de mesurer le temps qu’ils ont dormi, mais beaucoup de facteurs extérieurs pourront les renseigner là-dessus : l’intensité de la lumière du jour, les mouvements des voisins ou de leurs maîtres, qui partent ou reviennent du travail souvent au même moment de la journée, le bruit de la circulation dans la rue, qui sera plus fort aux alentours de 16h, etc. La grande faculté d’observation et d’analyse du monde qui l’entoure permet en effet au chien de se renseigner sur un grand nombre de choses dont, notamment, le moment de la journée qu’il est actuellement.

Comparaison avec notre notion du temps

index.jpgBien sûr, le chien ne pourra faire la différence entre 15 et 20 min, mais il se rend parfaitement compte de la différence entre 1h et 3h. Ce qui permet d’ailleurs à l’homme de distinguer 15 min de 20 min, c’est la montre ou l’horloge, outil lui servant justement à mesurer le temps qui passe. Sans montre, pourriez-vous dire s’il s’est passé 45 min ou 1h depuis que vous avez eu votre amie au téléphone ? La conscience de la notion du temps est donc à peu de choses près la même pour le chien et pour l’homme. Sans montre, l’homme serait même presque plus démuni que le chien, tout simplement parce qu’à force d’utiliser cet outil, il en a perdu sa capacité à déterminer l’heure qu’il est sur base d’autres facteurs, comme peut encore le faire le chien. Ne sommes-nous pas nombreux à affirmer que notre chien sent quand l’un des membres de la famille va bientôt rentrer ? Souvent, nous le voyons se lever, tourner en rond ou regarder par la fenêtre 5 à 10 min avant l’arrivée d’un des nôtres. Grâce à des facteurs environnementaux, le chien peut en effet savoir qu’il est  « bientôt l’heure ».

Implications dans la vie quotidienne

Capturer.JPGMalheureusement le maître ne pourra plus se déculpabiliser quand il laissera son chien 8-9h par jour seul, en pensant que pour lui, rester seul 1h ou 9h revient au même. Bien sûr, votre chien a pleine conscience que 9h représente vraiment beaucoup plus de temps que 1h. Il a donc conscience du temps qui passe. En 9h, il aura eu le temps de faire 4 siestes, 5 fois le tour de la maison, regarder 6 fois par la fenêtre et aboyer 7 fois sur quelqu’un qui passe dans la rue. Alors qu’en 1h, il aura à peine eu le temps de faire un petit somme et de boire un coup à sa gamelle. En 1h, il n’aura pas eu le temps de s’ennuyer, surtout si son maître l’a promené avant de partir et qu’il se repose de sa promenade. En 9h, il aura eu maintes fois le temps de s’ennuyer, de - littéralement - trouver le temps long.

Solutions

Bien sûr, bien souvent, on n’a pas le choix, on doit aller travailler. Cependant, il est utile alors de trouver des moyens  qui permettront à notre chien de « passer le temps ». Os à mâcher, jeux éducatifs, petits biscuits cachés un peu partout dans la maison sont déjà autant de plaisirs qui, même s’ils ne durent pas une éternité, permettront à votre chien de s’occuper quelques instants. Mieux, on peut demander à un proche voire à un professionnel dont c’est le métier, de rendre une petite visite au chien au milieu de la journée et de s’occuper un peu de lui : jeu, balade, petit tour du jardin, câlins et on est reparti pour un tour. Cela permettra à votre toutou de « couper sa journée ». Enfin, si vous choisissez de lui offrir un petit compagnon, les journées leur paraîtront certainement moins longues à deux.

Commentaires