Glons (Liège): des riverains s'inquiètent pour cinq poneys qui, selon eux, seraient maltraités.

Capture.JPGDepuis quelques jours, c’est tout un village qui se mobilise pour sauver cinq poneys. Selon les habitants de Glons qui nous ont alertés, les bêtes ne sont pas nourries et sont forcées de rester dans un pré boueux, rempli de déchets. Une vision insoutenable pour les riverains.

Isabelle Camal est bouleversée. Pour cette infirmière de 42 ans amatrice d’équitation et habitante de Glons, il est inconcevable de traiter des animaux de la sorte. Déterminée à sauver les poneys, elle raconte.

«  C’est en me rendant à la salle située juste à côté de la prairie que j’ai découvert ces pauvres bêtes. Ma fille et moi faisons toutes les deux de l’équitation, et j’ai tout de suite remarqué que ces poneys étaient forcés de vivre dans des conditions horribles. »

Et Isabelle de poursuivre, outrée : «  la prairie dans laquelle ils se trouvent est truffée d’obstacles dangereux : le sol est recouvert de monticules de vieux bois dont dépassent des clous sur lesquels les poneys pourraient se blesser. Il y a des débris partout : du plastique, de la tôle, des morceaux de tissu… C’est un vrai dépotoir, et c’est très dangereux pour eux ! »

Commentaires