Vol de six chihuahuas à Mons : « Mes chiots, ce sont mes bébés »

Capture.JPG

Terrible découverte pour Serge Wery, ce vendredi soir, lorsque cet éleveur canin de la région de Mons a constaté que sa maison venait d’être cambriolée. Pire encore : les malfrats ont emporté avec eux une portée de six chiots de race chihuahua, en plus d’avoir dérobé deux ordinateurs et un appareil photo. Sur Facebook, les internautes se mobilisent pour aider ce Flénusien désespéré. L’avis de recherche a déjà été partagé à plus de 31.000 reprises !  

L’éleveur de chiens de race était visiblement surveillé puisqu’il n’a fallu que quelques heures aux malfrats pour retourner toute son habitation de Flénu (Mons). « Je me suis absenté de 14h30 à 20h », se rappelle Serge Wery. « Lorsque je suis revenu chez moi, plusieurs chiens se trouvaient derrière la porte d’entrée alors que d’habitude, je les laisse dans une autre pièce de la maison, en fonction des chaleurs de chacun ». L’éleveur découvre alors que sa maison vient en fait d’être visitée. « On se serait cru dans un film lors d’une perquisition : les armoires vidées, toutes les affaires à terre… Rapidement, je me suis rendu compte que mes deux ordinateurs et mon appareil photo avaient été volés. Mais ce que j’appréhendais le plus, c’était la disparition de mes deux portées de chihuahuas ».
 
Serge accourt alors dans le fond de sa maison où sont élevés les chiots. « Là, j’ai d’abord vu la première portée avec la maman dans le premier parc. Mais dans le second, réservé à l’autre portée de six petits, il n’y avait plus rien… Le parc était vide ».
 
C’est le choc pour ce petit éleveur agréé qui bichonnait ces six chiots depuis leur naissance, le 28 juin dernier. « Ils venaient d’être sevrés ! Je devais les vacciner et les pucer ce mercredi. La quasi-totalité des chiots était déjà réservée. Je suis anéanti. Mes animaux, ce sont comme mes bébés. C’est moi qui accouche mes femelles. Je mets les bébés au monde ! Même si ça reste des chiens et que ce ne sont pas des êtres humains, c’est un peu comme si vous preniez un enfant à sa maman ! »
 
31.000 partages sur Facebook
Au-delà de la perte financière, l’éleveur montois craint surtout que la portée volée ne subisse la maltraitance des malfrats ou qu’elle soit confiée à des gens mal intentionnés. « Ce que représentent ces six chiots financièrement ? Entre 4.000 et 5.000 euros. Mais ce n’est pas ce qui m’importe ! Ce que je redoute le plus, c’est qu’on leur fasse du mal ».
 
Le Flénusien de 56 ans profite donc de l’occasion pour faire passer un message à ses ravisseurs. « Je suis prêt à laisser tomber l’appareil photo et les deux ordinateurs, dont la valeur neuve est d’environ 2.000 euros. Je n’en ai rien à cirer ! Mais s’il vous plaît, rendez-moi mes chiots. Apportez-les à un vétérinaire. Ils méritent d’être bien traités dans une bonne famille. Si la portée m’est restituée, je m’engage à ne faire aucune démarche pour retrouver les auteurs de ce cambriolage ».
 
Relayé sur Facebook, l’avis de recherche a connu un engouement quasi instantané. Ce dimanche soir, la publication avait déjà été partagée plus de 30.000 fois. « Jamais je n’aurais cru que ça prendrait une telle ampleur. C’est phénoménal ! Certains me proposent leur aide, d’autres me donnent la force de continuer ce combat. Espérons que les voleurs tombent sur cette publication et qu’ils me rendent mes chiots ».
Rappelons qu’en moyenne, un chien est volé par jour en Belgique. La race la plus souvent victime de ces vols : le chihuahua…
Imprimer Catégories : Faits divers

Commentaires