Mons: Yukan, le poney rescapé à Lens, a dû être euthanasié: "Son os était rongé de l'intérieur", témoigne sa soigneuse.

Capture.JPG

Triste nouvelle pour l’ASBL lensoise Tabula Rasa. Mercredi dernier, deux équidés ont été sauvés des conditions déplorables dans lesquels ils étaient détenus à Leuven. Maigres et apathiques, ils ont été sortis du box dans lequel ils étaient reclus depuis 6 ans. Malgré les bons soins de l’ASBL, les soigneurs ont dû prendre la décision d’euthanasier le poney Yukan. En effet, les résultats de sa radio ont montré que l’os de son pied était rongé de l’intérieur. Son état n’allait donc pas aller en s’améliorant...

Goldo et Yukan sont arrivés à Lens il y a moins d’une semaine (cf. La Province du 03/09). Mal en point, ces deux équidés ont survécu grâce à quelques ballots de foin jetés dans leurs boxes qui n’étaient plus nettoyés. Outre leur maigreur, les deux équidés ont aussi des problèmes de pieds. Leurs sabots ont atteint 50 cm de long ! Ils n’avaient pas été soignés depuis longtemps. Malgré le suivi de l’ASBL « Tabula Rasa », le poney Yukan a dû être endormi. «  Il était volontaire. Finalement, il ne demandait pas plus que de l’herbe, de l’eau et des caresses. Mais un cheval qui reste couché car il a trop mal, ce n’est pas bon... Et c’était son cas  », explique Kelly Josse, présidente de l’ASBL. Les soigneurs ont consulté plusieurs vétérinaires avant de prendre la triste décision. «  Son état ne s’améliorait pas. La radio de l’intérieur du pied a montré que sa troisième phalange était déformée. Il avait aussi un os en partie rongé. Il ne savait plus se déplacer malgré les antidouleurs et on ne savait pas gérer sa douleur... Ça n’allait pas aller en s’améliorant  », commente-t-elle.

Du coup l’ASBL focalise maintenant ses efforts sur Goldo, le cheval sauvé en même temps que Yukan.

«  Goldo est beaucoup mois atteint, on a plus d’espoir. Il est toujours sous anti-inflammatoires. Le combat n’est pas gagné pour lui. Le plus dur c’est sa maigreur. Il faut qu’il se renourrisse, mais son moral en a pris un coup vu que son copain Yukan est parti. Ils communiquaient entre eux d’un box à l’autre... Il sait bien qu’il n’est plus là  », indique la soigneuse.

Retrouvez plus d’informations dans la Province de ce jeudi

Imprimer Catégories : Faits divers

Commentaires