Idée reçue n°5: on ne peut utiliser la main pour frapper son chien, car on l’utilise aussi pour le caresser.

Capture.JPGQuand on entend les maîtres expliquer qu’ils ne frappent jamais leur chien avec la main, ils se justifient par le fait qu’ils utilisent celle-ci pour la caresse et que leur chien peut alors ne plus rien comprendre. Ils ont peur que leur chien en vienne à avoir peur de leur main et à ne plus accepter la caresse non plus. Ils sont alors fiers d’expliquer qu’ils ont prévu un journal, une baguette ou tout autre ustensile pour frapper sur leur chien lorsque celui-ci fait une bêtise. Au moins ainsi ils ne risquent pas de perturber leur chien, et la caresse de la main sera toujours acceptée avec plaisir par le chien.

La main, objet de caresse ?

Ce qu’il faut avant tout savoir, c’est que votre chien ne va pas identifier votre main comme étant un seul objet de caresse, point. La main est pour votre chien comme pour vous un prolongement de votre bras vous permettant de faire plein de choses : manger, tenir la laisse, tenir le téléphone, saluer vos camarades, tenir un livre, etc. Elle sert aussi, entre autres choses, à lui offrir d’agréables caresses de temps à autres. Rappelons-nous qu’un chien passe 80% de son temps libre (c’est-à-dire le temps qu’il ne passe pas à dormir, manger, jouer ou se promener) à observer son maître. Il a donc eu maintes fois l’occasion de remarquer que la main est un « objet » très utile pour son maître, qui ne lui sert donc pas uniquement à lui administrer des caresses.

La gueule du chien, objet de morsure ?

On peut d’ailleurs faire le même parallèle avec la gueule de votre chien. Celle-ci lui sert à manger, boire, mâchouiller des os, mordre, mais également à lécher. Là aussi nous avons plusieurs utilisations d’une seule partie du corps, et heureusement. On peut donc considérer que le chien utilise sa gueule pour des choses positives (manger, lécher, ...) mais également pour des choses négatives, telles que mordre. Tout comme la main de l’humain peut être utilisée pour des choses positives (caresser, toiletter, masser son chien, …) ainsi que pour des choses négatives telles que corriger son chien.

Frapper son chien ?

Capture2.JPGLa réelle question à se poser est celle de savoir si l’on peut frapper son chien. Que ce soit avec la main, un journal, une baguette, etc. Et bien non, on ne peut frapper son chien. Si un chien doit être corrigé parce qu’il fait une bêtise, ce doit être avec la voix. Un « Non ! » prononcé fermement mais doucement d’abord, puis un deuxième un peu plus fort et plus ferme si le chien continue son larcin, puis un troisième dont l’intonation sera encore plus forte. Si, à ce moment-là, votre chien ne cesse toujours pas sa bêtise, alors on peut, pour intensifier la correction, utiliser une légère correction physique. Celle-ci consistera à attraper le chien par la peau de son cou, et le secouer légèrement, sans le décoller du sol. Ceci est la meilleure punition physique, premièrement parce qu’elle ne fait pas mal - et le but d’une punition n’est pas de faire mal - et deuxièmement parce qu’elle est la punition utilisée par la maman qui corrige ses chiots. Votre chien sait donc parfaitement ce que cela signifie. Cette correction ne doit donc être utilisée qu’après trois « Non ! » et seulement si le chien n’a toujours pas obtempéré. Elle doit également être accompagnée d’un quatrième « Non ! », qui aura pour objectif de rappeler au chien, si cela est nécessaire, ce que le « Non ! » signifie.

Les conséquences de la violence physique

Un chien ne doit donc jamais être frappé. Non seulement parce que vous risquez d’altérer la relation de confiance établie entre votre chien et vous. Vous risquez alors d’en arriver à une situation où votre chien a peur de vous, ce que je ne vous conseille pas, ce serait réellement triste. D’autre part, vous risquez en le frappant de lui faire comprendre que c’est votre mode de fonctionnement et que c’est donc ainsi qu’il faut agir avec vous également. En d’autres termes, votre chien risquera un jour de réagir de la même façon avec vous, par la violence, et donc de vous mordre. Que ce soit parce que vous lui faites peur, et qu’il se défend, ou parce qu’il a une forte personnalité et veut vous faire comprendre – à votre façon – que vous l’ennuyez lorsque vous faites telle ou telle chose.

En conclusion, que ce soit avec la main ou à l’aide d’un quelconque objet, on ne peut jamais frapper son chien. Outre les risques énumérés que cela comporte, il s’agit également d’une grande marque d’irrespect. Et, en toute logique, lorsque l’on choisit d’avoir un chien, c’est parce que l’on aime les chiens et que l’on veut respecter le futur compagnon qui partagera notre vie.

Cet article a été rédigé par Julie Willems, éthologue-comportementaliste animalier, et est protégé par le droit d’auteur.

Commentaires