Quatre mois avec sursis pour l'auteur d'un acte de zoophilie: il avait été pris en train de sodomiser le labrador de la famille.

Capture.JPGLe tribunal correctionnel de Tournai a prononcé mardi une peine de quatre mois de prison avec sursis simple de trois ans contre un jeune Mouscronnois qui avait été surpris par sa mère en train de sodomiser son chien.

Le tribunal correctionnel de Tournai avait entendu, début mars, le jeune Mouscronnois qui avait été surpris par sa mère en train de sodomiser le chien de la famille. L’affaire avait été détaillée en partie par le juge lors de l’instruction d’audience.

Honteux, le jeune homme qui comparaissait sans avocat avait expliqué qu’il était sous l’influence de la drogue et de l’alcool au moment des faits, qu’il avait qualifiés de «répugnants».

Sa mère le soupçonnait de ne pas en être à son coup d’essai. C’est elle qui a dénoncé les faits aux autorités.

L’individu n’avait aucun antécédent judiciaire.

 

Commentaires