Il risque une amende de 16.000€ pour maltraitance sur animaux.

Le ministère public a requis lundi devant le tribunal correctionnel de Namur une amende de 16.000 euros (2.000 euros multipliés par les décimes) à l’encontre de Yannick D., un habitant de Court-St-Etienne âgé de 27 ans, pour avoir contrevenu aux nouvelles lois sur le bien-être animal.

Yannick a loué une pâture à Conneux (Ciney) pour y faire paître une douzaine de bovins originaires de Camargue, mieux connus sous la dénomination de taureaux de Camargue. Les voisins n’ont pas tardé à se plaindre des mauvaises conditions de vie du bétail : pas de possibilité d’abris pour les bovins, clôtures affaissées, animaux divaguant dans le village, etc.

Le jeune homme a prétendu venir tous les jours soigner son cheptel mais, selon Maître Renoy, l’avocate de la Région wallonne qui s’est constituée partie civile, les bêtes se trouvaient dans un tel état de cachexie qu’elles ont été saisies pour être soignées. La Région wallonne a exigé le remboursement des frais encourus et a demandé l’interdiction pour Yannick de détenir tout animal à des fins agricoles.

Yannick était poursuivi dans un autre dossier pour ne pas avoir fait appel à un centre d’équarrissage pour débarrasser le pré des carcasses de vaches mortes de faim, de froid ou d’absence de soins, comme ces veaux nés sous les moins dix degrés et qui n’ont vécu que quelques heures.

Les deux dossiers ont été joints et le jugement sera rendu le 3 juin.

Imprimer Catégories : Faits divers

Commentaires