Engis (Liège): Des cours pour sauver la vie de son chien. Les gestes de premiers secours pour les chiens ressemblent à ceux destinés aux êtres humains.

otrange.JPG

Au club canin d’Engis-Fagnes, Educachien, il est possible d’apprendre à sauver la vie de son chien lors d’un cours de secourisme. Encore rares en Belgique, les cours de secourisme canin sont généralement donnés par des vétérinaires.  
Avec plusieurs années d’expérience aux côtés d’un vétérinaire, Jane Bossen (54), ancienne infirmière et présidente du club, propose le cours elle-même. « D’après moi, les vétérinaires prennent fort cher pour faire cette formation. J’ai donc décidé de me lancer seul. J’ai écrit un syllabus, que j’ai fait relire à ma vétérinaire, et qui l’a validé », explique Jane Bossen.
 
Concrètement, quelle est la différence avec le secourisme pour les humains ? Et bien, il n’y en n’a pas beaucoup en réalité. Soigner un chien implique un risque de morsures. Par contre, les gestes de réanimation sont semblables. La position des mains, ou des doigts pour les petits chiens, varie en fonction du gabarit de l’animal. « Par exemple, réanimer un lévrier comme un labrador, cela peut provoquer de gros dégâts sur l’animal », précise Jane. Le cours de secourisme canin apprend donc en priorité à se protéger et à ne pas blesser le chien. « Quand on sauve un chien de la noyade, la technique est légèrement différente d’un chien à l’autre. Les gros chiens doivent être tenus à l’envers pour faire sortir l’eau », ajoute-t-elle.
 
La réanimation peut intervenir dans plusieurs cas : la noyade, l’évanouissement, la crise d’épilepsie… En cas d’absence de pouls, Jane Bossen apprend également la technique du bouche à bouche. « Je peux comprendre que le contact bouche à truffe puisse déranger certaines personnes, il est possible de mettre un mouchoir pour éviter le contact direct. J’enseigne tout de même la technique pour les personnes qui voudraient y avoir recours », explique Jane Bossen. Pour les plus délicats, rassurez-vous, le set de réanimation vendu en pharmacie peut aussi être utilisé sur les chiens.
 
Pansements et muselière
Le cours de secourisme s’étale sur une journée. La matinée est généralement consacrée à la théorie, avec un syllabus comme support. « Il est donc important que le chien puisse rester calme pendant au moins 1h30 à côté de son maître », précise encore Jane Bossen. Après la théorie, place à la pratique avec les exercices de réanimation sur des peluches. « On apprend aussi à poser des pansements en fonction de l’endroit du corps, et à poser une muselière », détaille l’instructrice. En fin de journée, les maîtres passent un examen avec, à la clé, un diplôme attestant qu’ils savent secourir leur propre chien. « Avant qu’ils ne rentrent chez eux, je fais un bref exposé sur le langage pour les chiens sourds, ainsi que le langage du toucher pour les chiens aveugles », conclut Jane Bossen.

Éduquer votre chien avec Educachien

Le club canin d’Engis, Educachien, a pour but de sociabiliser les chiens et de les éduquer tout en respectant leur caractère. « Ma chienne est impulsive, elle a ses amis mais elle n’aime pas tous les chiens. Je ne la force pas. Nous, les humains, nous n’aimons pas tout le monde », explique la présidente du club, Jane Bossen. L’objectif, c’est surtout d’apprendre aux chiens à accompagner leur maître dans toutes les situations de la vie.

Si vous souhaitez inscrire votre chiot, il est possible de commencer dès deux mois, pré-vacciné. Les cours pour les chiots se déroulent les mardis et vendredis à 19h. Pour les adultes, c’est le samedi à 10h. Toutes les infos par téléphone ou sur le site www.educachien.be.
Imprimer Catégories : Comportement

Commentaires