Chef du groupe EI tué: un chien, héros anonyme de l’assaut américain contre le chef de l’EI.

Capture.JPG

L’unité d’élite ayant mené l’assaut contre le chef du groupe djihadiste Etat islamique (EI), Abou Bakr al-Baghdadi, comprenait un chien qui a rendu « des services incroyables » mais dont l’identité doit être « protégée », a salué lundi le plus haut gradé de l’armée américaine.

L’animal a été « légèrement blessé » lors du raid et « se remet totalement », a assuré le chef d’état-major de l’armée américaine, le général Mark Milley, lors d’un point de presse.

Le général a toutefois refusé de dévoiler le nom du chien, car celui-ci « est encore sur le théâtre d’opération ».

« Nous ne diffusons pas pour le moment de photos ou le nom du chien ou n’importe quoi d’autre pour protéger son identité », a-t-il souligné.

Dimanche, le président Donald Trump avait déjà salué le travail d’un « magnifique chien, un chien très doué » en annonçant la mort du chef de l’EI lors du raid sur une maison dans le nord-ouest de la Syrie mené quelques heures plus tôt. Pour échapper aux forces américaines, Abou Bakr al-Baghdadi s’est réfugié dans un tunnel, « poursuivi par nos chiens », a souligné le président républicain, assurant qu’il était mort « comme un chien ». Acculé, « il a déclenché sa veste, se tuant et tuant les trois enfants », a-t-il dit lors d’une allocution télévisée.

Commentaires