• Un cachalot échoué sur une plage écossaise avec 100 kilos de déchets dans l’estomac.

    Capture.JPG

    Spectacle pitoyable sur une plage écossaise : un cachalot mort échoué. Mais pire encore : il avait 100 kilos de déchets divers dans l’estomac ; essentiellement du plastique mais aussi des filets de pêche et des cordes.

    Le cétacé a été découvert sur une plage de l’île écossaise de Harris, relate la BBC. Le Scottish Marine Animal Stranding Scheme, un organisme qui établit l’origine de la mort des baleines et dauphins échoués sur les côtes écossaises, n’est toutefois pas en mesure de faire un lien direct entre la mort du cachalot et la présence des déchets dans son organisme. Il y avait des sacs et des bouteilles en plastique, des cordes et des filets de pêche notamment.

    L’organisme a estimé « terrifiante » la quantité de plastique découverte dans l’estomac de l’animal mais ne peut pas établir de lien certifié entre ce contenu et sa mort. « Cela a dû rendre difficile sa digestion et est encore une preuve des dangers des déchets marins et du matériel de pêche perdu ou jeté à l’eau sur la vie sous-marine », fait-il savoir.

    Plus de 930 cétacés mammifères marins se sont échoués en 2018 en Ecosse contre 204 en 2009, selon la BBC.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Roumanie : un bateau coule avec 15 000 moutons à bord.

    79692721_565035674330994_5020472415726075904_n.jpg

    Un navire-cargo a chaviré dans la mer Noire le 24 novembre 2019, au large du port de Midia, en Roumanie, comme le rapporte le magazine Slate. Le bateau transportait à son bord 15 000 moutons en direction du Moyen-Orient.

    Les causes du naufrage restent pour le moment inconnues. Plusieurs équipes se relaient depuis pour tenter de sauver les moutons coincés dans la cale, mais à l’heure actuelle, seuls 32 d’entre eux ont pu être récupérés des eaux.

    Ana-Maria Stoica, porte-parole des services de secours, a déclaré à l’AFP : Les opérations de sauvetage se poursuivent. Nous espérons que les moutons à l’intérieur de la cale du navire seront toujours en vie.

    Les moutons étaient transportés vivants vers l’Arabie Saoudite afin d’y être abattus selon les rites islamiques. L’exportation de moutons de la Roumanie vers le Moyen-Orient est monnaie courante : chaque année, 70 000 animaux transitent ainsi dans des navires. La France et la Grande-Bretagne exportent elles-aussi des ovidés à destination de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, mais la Roumanie reste le principal exportateur.