Carnet rose à Pairi Daiza: un nouvel orang-outan a agrandi la communauté.

131103308_3445448725572860_3064001911715797386_n.jpg

L’un des deux petits orangs-outans attendus à Pairi Daiza a pointé le bout de son nez fin novembre, annonce mardi le parc hennuyer dans un communiqué. Mathaï, petit frère de Berani, « se porte comme un charme » et pèse 1,5 kg, « un poids parfait », selon les soigneurs.

Le nouveau pensionnaire a été découvert le matin du 28 novembre, accroché à sa mère Sari (17 ans), comme il le restera normalement les deux premières années de sa vie.

Sa naissance, issue d’une conception naturelle, porte à six le nombre d’orangs-outans de l’île de Sumatra présents dans le Jardin des Mondes à Brugelette. Si tout se passe bien, ils devraient bientôt être sept, car une autre femelle est en gestation, la naissance est prévue en avril.

Ces naissances, accomplies ou espérées, sont considérées comme un espoir pour cette espèce en danger critique d’extinction, victime du braconnage, de la déforestation et du réchauffement climatique, et dont à peine 14.000 spécimens vivent encore dans la nature. Au cours des 75 dernières années, les orangs-outans ont connu une baisse de 80 % de leur population à l’état sauvage. Pairi Daiza participe au programme international de conservation de l’orang-outan et soutient, par le biais de sa fondation, un projet de reboisement des forêts tropicales en Indonésie, où vivent ces grands singes.

Commentaires