Animaux divers - Page 2

  • Un sanglier s'échappe d'un abattoir, les internautes lui sauvent la vie !

    1189279460_B977393318Z.1_20151221120233_000_GVE5RQKB8.1-0.jpgC’est une belle histoire de Noël! Une laie devait finir en jambon… Un tout autre destin l’attend désormais. L’animal avait réussi à s’échapper d’un abattoir en Suède. Une fois retrouvé, il a suscité un élan national de solidarité sur Facebook. Les Suédois se sont manifestés pour laisser vivre le sanglier. Son propriétaire a promis de gracier le phacochère et de lui offrir un avenir heureux…

    Du haut de ses 110 kilos, la laie avait pris ses mamelles à son coup et était parvenue à s’échapper de l’abattoir de Mjällby, une petite bourgade située dans le sud de la Suède. Son propriétaire l’avait retrouvée vendredi, saine et sauve : « Elle est en pleine forme », avait assuré le fermier. « Elle a dû se gaver de fruits gâtés et d’autres bonnes choses », a-t-il raconté à la télévision suédoise.

    Quelques heures plus tard, les associations de défense des animaux se sont manifestées sur Facebook. Elles ont lancé une campagne de soutien à la laie sur Facebook. Résultat : 2500 internautes ont signé la pétition pour sauver le phacochère.

    L’éleveur a fini par céder : « Tout ce remue-ménage ! J’ai décidé de la laisser vivre jusqu’à nouvel ordre ».

    Une association aurait même contacté personnellement le fermier qui aurait garanti qu’il offrirait un futur heureux à sa pensionnaire fugueuse.

  • Cette jument type Haflinger a été trouvée à Marcq (Enghien). La reconnaissez-vous?

    Capture.JPG

    Jument type Haflinger trouvée à Marcq (Enghien).

    Si vous connaissez ce cheval merci de nous aider à retrouver son propriétaire. Contact 0488/26 56 46
    N'hésitez pas à partager cette publication

  • Émouvant: Frank, atteint d'un cancer en phase terminale, a pu dire un ultime "au revoir" à son cheval adoré.

    IMG_20151030_153854.jpg

    Frank Keat, en phase terminale d’un cancer, a reçu un beau cadeau de la part du personnel soignant de l’hôpital quelques jours avant de décéder. Avant de quitter ce monde, le vieil a en effet pu voir une dernière fois son cheval adoré, venu lui faire un ultime "au revoir".

    Atteint d’un cancer, Frank Keat, 80 ans, a vécu ses derniers jours sur terre dans un hôpital du sud de l’Angleterre. Pour faire plaisir au vieil homme et lui amener un peu de réconfort, les membres de l’équipe soignante avaient organisé la venue de Early Morn, le cheval de Frank. L’occasion pour les deux amis de se saluer une dernière fois.

    "L’émotion était palpable, tout le monde a versé une larme", a expliqué au site Marshable l’infirmière ayant organisé la rencontre. "On a emmené le lit de Frank jusqu’à la terrasse où l’attendait son cheval. Il est resté sans voix, très touché."

    Trois jours plus tard, Frank fermait les yeux pour la dernière fois, accompagné dans l’au-delà par l’image de son fidèle compagnon.

  • Un mouton Soay (écossais) a été trouvé errant à Anderlues (Hainaut). Le reconnaissez-vous?

    11709399_1099459880078112_515001207354274393_n.jpg

    La semaine dernière, un mouton Soay (écossais) a été trouvé errant, par la police, dans la région d'Anderlues. Celui-ci a eu la mauvaise idée de s'aventurer parmi un troupeau de chevaux en prairie. Il a hélas été agressé par les équidés avec pour résultat une corne arrachée et une fracture.


    "En attendant notre arrivée, un des policiers l'a mis à l'abri dans sa propriété et lui a offert les premiers soins. Ses jours ne sont pas en danger et il se remet doucement dans l'unité de soins du refuge d'Animaux en Péril à Meslin l'Evêque."

    Comme souvent, malheureusement, dans ce genre de situation, le propriétaire ne peut être identifié puisque l'animal ne portait pas de boucle d'identification, pourtant obligatoire.

  • Deux poneys ont été découverts sur la route à Bergilers/Oreye (Liège). Ils attendent leur propriétaire !

    blog 2.jpg

    Deux poneys ont été découverts samedi sur la route à Bergilers (Oreye).

    blog 2.jpgPropriétaire retrouvé. Merci pour votre aide !

  • Ouffet (Liège): les policiers se mobilisent pour sauver quatre moutons.

    10553731_680703588674015_8344385005215203329_o.jpg

    Depuis plus d’un mois, quatre moutons (deux adultes et deux agneaux) de race « soay » provoquent des problèmes d’insécurité et de nuisances à Warzée (Ouffet). Ces bêtes, qui vivent à l’état sauvage, traversent la route, abîment les champs…

    Cependant, pour les forces de l’ordre, il n’est pas question de les abattre. La police du Condroz, en partenariat avec la commune, a donc décidé de prendre leur problème à bras-le-corps, de s’en occuper et de leur créer un enclos.

     

  • Lilou, ce perroquet du Gabon a disparu le 6 juin de Mons (Hainaut). Avis de recherche.

    Capturer.JPG

    PERDUE « Lilou » Perroquet gris du Gabon à MONS
    06/06/15-17h10

    Secteur : rue Louis de Brouckere vers rue castiaux a Quaregnon
    elle a sa chaine a sa pate

  • Lili, ce furet a disparu depuis le 5 mai de Boncelles (Liège). Avis de recherche.

    Capturer.JPGPERDUE "Lili" furette à BONCELLES
    05/05/15

    Secteur : dans le quartier de la rue de Tilff près du restaurant grec Pertros
    Petit gabarit, elle est de couleur zibeline elle n'est pas pucée

    Contact : 0492 88 86 09 ou asblmustela@gmail.com

  • "RendezLesSinges": le web se mobilise pour retrouver des petits singes rares volés au zoo de Beauval (photos)

    1330984511_B975566074Z.1_20150518091244_000_GGL4H2FOE.1-0.jpgLe vol de deux familles de petits singes rarissimes --sept tamarins-lions dorés et dix ouistitis argentés-- dans la nuit de samedi à dimanche au zoo de Beauval à Saint-Aignan-sur-Cher (Loir-et-Cher) était «une opération planifiée», ont souligné mardi le chef des enquêteurs de la gendarmerie et la procureure de Blois.

    «Ce sont des singes extrêmement rares qui font partie de programmes d’élevage internationaux. Les tamarins-lions dorés appartiennent au gouvernement du Brésil. Ce sont des espèces extrêmement menacées», a souligné le directeur du zoo de Beauval, Rodolphe Delord, pour qui les voleurs «sont des connaisseurs». «Ils savaient exactement lesquels prendre», a-t-il assuré à l’AFP.

    Le vol de ces animaux protégés par la Convention de Washington «était relativement facile à condition d’avoir connaissance des lieux», a estimé la procureure de la république de Blois, Dominique Puechmaille, lors d’une conférence de presse avec le lieutenant-colonel Eric Chuberre, commandant du groupement de gendarmerie du Loir-et-Cher.

    Préjudice de 200.000 euros

    Capturer1.JPG«Une effraction a été relevée sur une grille du parc et un cache a été apposé sur une caméra de vidéosurveillance», a indiqué la magistrate.

    Une fois dans la place, il a suffi de déboulonner du sol quatre «niches servant de refuge aux animaux et dans lesquelles ils passent la nuit», a poursuivi Mme Puechmaille. Ces quatre cages, d’environ 50 centimètres sur 50 ont pu ensuite être aisément emportées, a-t-elle souligné.

  • L'horreur près de la frontière belge: un chat tabassé à coups de brique par des adolescents !

    chat.JPG

    La photo dégoûte, tant le geste de ces jeunes était tout simplement innomable : un chat noir a été découvert en état de décomposition dans une ruelle de Reims, en France. Des témoins ont dit avoir vu des jeunes en train de frapper l’animal à coups de brique, retrouvée près de son corps.

    Selon nos confrères de l’Union/l’Ardennais, une femme a découvert le corps du chat en état de décomposition ce dimanche matin dans une allée d’un quartier populaire de Reims, à quelques kilomètres de la frontière belge. L’animal a été frappé à coups de brique, selon le témoignage d’un riverain, qui a vu des adolescents en train de taper le chat.

    Selon la femme qui a trouvé le chat, l’animal avait également « un oeil en moins et une patte avant cassée ». Il s’agirait d’un « chat domestique ». Aucune précision n’a été donnée quant à une éventuelle enquête policière.