Animaux divers - Page 5

  • 25 chevaux sont morts en Belgique en un mois après avoir mangé des graines d'érable !

    Capturer.JPGL’alerte a été donnée par le centre de référence basé à l’Université de Liège : on est en plein pic de myopathie atypique. Il s’agit d’un empoisonnement des chevaux dû à l’ingurgitation de graines d’érable sycomore. 25 chevaux en sont déjà morts en Belgique depuis un mois, dont 70 % en Province de Liège et de Luxembourg. Mais il y en aurait beaucoup plus…

  • Chipi, ce furet a disparu le 22 octobre de Pont-à-Celles (Hainaut). Avis de recherche.

    Chipi 0.jpg

    Question Answer
    J'ai perdu
    Quel animal ? Furet
    Il s'appelle CHIPI
    Sexe Mâle
    Race FURET

    Lire la suite

  • Rosine, la plus belle chèvre laitière de Belgique, appartient à un Nandrinois !

    Capturer.JPGLa plus belle chèvre laitière, toutes provinces confondues, s’appelle Rosine. Elle a cinq ans et appartient au Nandrinois Michel Rulot (55), couvreur de métier et éleveur par hobby. C’est elle qui a remporté le premier prix du concours interprovincial de la foire de Battice, début septembre.

    Rosine a donc fait impression au concours annuel interprovincial organisé par l’ASBL Chèvres et Moutons Laitiers de Liège, face à 90 concurrentes. De multiples critères de beauté entrent en ligne de compte : la robe, la rondeur et la symétrie du pis, la démarche, la tenue... «  Ce sont des miss qu’il faut bichonner. On les lave si elles sont sales, on leur coupe les ongles, on épile un poil ou l’autre. On les entraîne à défiler aussi  », cite Cécile Rulot, la femme de Michel.

    Rosine est une chèvre de race alpine chamoisée (une robe fauve avec une ligne dorsale noire) de cinq ans et n’en est pas à sa première victoire.

  • Une fin de saison extraordinaire: 3 éléphanteaux arrivent à Pairi Daiza!

    1457830993_B973745548Z.1_20141007164842_000_G6V38OAMK.1-0.jpg

    C’est une sacrée nouvelle que Pairi Daiza nous fait à l’instant : le jardin des Mondes de Brugelette va accueillir trois éléphanteaux en provenance du zoo de Hanovre. La présence de jeunes éléphants, c’est une première pour le parc animalier du Hainaut. Pour rappel, Pairi Daiza attendait la naissance d’un éléphanteau en février 2013, avant que le retournement du bébé dans le ventre de sa mère au moment de la naissance ne soit fatal au petit et… un mois jours plus tard à la mère, Ani.

    L’arrivée de cinq éléphantes d’Asie est un événement. Non seulement parce que le groupe compte trois éléphanteaux de 11 ans, 3 ans et 1 an, ce qui permettra aux visiteurs du parc de voir les jeunes pachydermes qui sont loin d’avoir atteint leur taille adulte ! Mais aussi parce que les deux adultes ont déjà eu des bébés, ce qui est un excellent présage pour connaître la joie de nouvelles naissances dans les années à venir.

    Le groupe n’est autre qu’une famille complète : une éléphante de 32 ans qui arrive chez nous avec ses trois filles (de 11, 3 et 1 an) et sa petite-fille (âgée de 1 an aussi) ! Et comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, l’éléphante de 11 ans, qui a déjà mis bas avec succès puisqu’elle vient avec son bébé d’un an, est enceinte. Ce qui laisse présager une naissance – ô bonheur suprême — l’été prochain (on parle de juin).

    Si Pairi Daiza ne souhaite pas communiquer sur l’arrivée de cette belle famille, on sait qu’ils devraient arriver rapidement ! La cérémonie d’adieu a eu lieu hier matin au zoo de Hanovre et un journal allemand annonçait le départ dans la foulée. Sachant que 542 km seulement séparent Hanovre de Brugelette, on pouvait penser que la famille arriverait dès hier soir, mais Pairi Daiza dément et parle de « quelques jours ». Si on ignore donc quand on pourra voir les petits, cela ne devrait tarder puisque l’objectif est justement qu’ils soient visibles avant la fin de la saison, annoncée le 2 novembre prochain, à la fin des vacances de Toussaint.

    2017861562_B973745548Z.1_20141007130220_000_G6V38OAMJ.1-0.jpg

  • Buzz: Vous n'avez jamais vu une caméra cachée aussi flippante: une araignée géante sème la panique (vidéo)

    1624006018_B973491643Z.1_20140905085429_000_GA932M833.1-0.jpgL’acteur et réalisateur SA Wardega a publié ce jeudi, sur facebook, une nouvelle caméra cachée dont il est l’auteur. Une caméra cachée terrifiante mettant en scène un chien déguisé en araignée géante. Une mise en scène parfaitement réussie qui collera une frousse bleue à de nombreux internautes.

    Comment réagir lorsqu’on rencontre une araignée géante penchée sur un corps sans vie? Que faire quand on tombe sur des corps totalement recouverts de toiles d’araignée et suspendus dans le sous-sol d’un métro?

    Des situations dans lesquelles le réalisateur polonais SA Wardega a décidé de placer quelques-uns de ses compatriotes pour la confection de sa dernière caméra cachée...

    Accrochez-vous…

  • Les propriétaires de cette tortue sont à sa recherche depuis le 21 août aux alentours de Tournai. Avis de recherche.

    10592947_748446791884472_60717065256704055_n.jpg

    PERDUE tortue d'hermann à TOURNAI
    le 21/8/2014

    secteur Mont de l'enclus
    Tortue d'hermann s'est échappée ,de couleur beige ,noire ,brun.

    Contact : 0471/564.923 Jordan Renard

  • Liège: qui a vu Archimède, le bébé chouette qui s'est échappé?

    Capturer.JPGDimanche après-midi, le bébé chouette d’Isabelle Louis s’est échappé de son abri à Boirs, rue Neuville. Le petit rapace n’est sans doute pas allé très loin et pourrait se cacher dans le grenier ou le garage d’un voisin. Archimède, apprivoisé, ne sait pas chasser seul et risque de mourir de faim si on ne le retrouve pas…

  • Un duo orétois était au championnat d’Europe ! Olivier pratique l’agility avec son chien.

    2.JPGLa Belgique a été bien représentée aux championnats d’Europe d’agility, en Hongrie, le dernier week-end de juillet. Avec son border collie, Olivier Maunaert a participé à cette compétition prisée. À deux mois des championnats du monde, cet Orétois espère déjà atteindre les sommets continentaux de cette discipline canine alliant vitesse et précision. une discipline qui consiste en la réalisation d’un parcours d’obstacles le plus rapidement et le plus justement possibles. « C’est le chien qui fait tout, mon rôle est simplement de le guider sur le terrain, de le conduire d’un obstacle à un autre. Généralement, c’est le maître, et non le chien, qui commet une erreur», révèle Olivier Maunaert.

    C’est en 2003 qu’il se lance dans l’agility, avec son premier border collie, Tom : « Je cherchais avant tout un partenaire pour faire du sport. Un ami, avec qui je m’entraînais au tennis, m’a conseillé de prendre un border collie, notamment parce que c’est un chien joueur, sportif et à l’écoute. La socialisation reste primordiale et j’emmenais donc Tom avec moi au tennis, mais aussi en jogging.» Et pour former une réelle équipe, Olivier Maunaert s’est mis à l’agility : « Ma philosophie est de s’amuser avec le chien. J’aime le sport et j’aime gagner, c’est donc naturellement que je me suis investi dans l’agility»

    Après Tom, maintenant vétéran, se succèdent Fides et enfin Keen. Ce troisième trimestre s’annonce chargé pour ces sportifs, puis qu’après ce championnat d’Europe, Olivier Maunaert pourra se concentrer sur les championnats du monde qui se dérouleront au Luxembourg en septembre.

    L’Orétois déjà vainqueur en Belgique !

    1.JPGAvec trois de ses borders collies, Olivier Maunaert collectionne les titres en agility. Déjà vainqueur des championnats de Belgique et de la Coupe de Belgique dans plusieurs catégories, il se montre aussi performant dans les compétitions européennes et mondiales. Des performances qui ont amené à l’Orétois la reconnaissance de ses pairs, mais aussi l’intérêt d’un sponsor. « Royal Canin nous a proposé un premier contrat de trois ans que nous venons de reconduire pour trois années supplémentaires. Ce sponsoring nous permet notamment de réduire les frais relatifs à la nourriture», se satisfait Olivier Maunaert. Une aide qui réjouit Olivier Maunaert et sa compagne Mélissa, propriétaires de cinq chiens à eux deux : « Nous ne sommes pas professionnels, il nous est impossible de vivre grâce à l’agility. Partir pour participer aux championnats d’Europe coïncide aussi avec notre période de vacances. C’est en revenant du travail que nous nous entraînons, une partie de notre jardin est d’ailleurs dédiée à la pratique de l’agility. Nous avons nous-mêmes aménagé le matériel et les obstacles», raconte-t-il

  • Il se lave les dents avec un... rat ! (+vidéo)

    Capturer.JPGLe net, c’est de tout. Ici, nous sommes dans la catégorie « crade », voire « dégueulasse ». Un homme s’est filmé en train de se nettoyer les dents d’une façon assez particulière. Puis a posté la vidéo sur les réseaux sociaux...

    Sa façon personnelle pour avoir des dents blanches ? Il utilise un rat vivant.

    Voyez plutôt...

  • Un bébé wallaby vient de naître au Mont Mosan de Huy !

    DSC_0257.JPGCet été 2014, le public va pouvoir découvrir de nouveaux animaux. « Depuis la réouverture duparc le 29 mars, nous disposonsde plusieurs nouvelles installations», déclare Jean Marc Vanderg, responsable du parc récréatif.

    «Plusieurs nouvelles espèces sontarrivées au Mont Mosan. Les ouistitis, de petits singes, bénéficientd’un espace spécial. Quant auxsuricates, ils disposent d’installations qui leur sont propres. Toutela famille a été installée pour laréouverture. Plusieurs maras seretrouvent aussi dans le parc. Cedernier animal, un gros lièvre dePatagonie, a aussi des pelouses qui lui sont réservées », détaille le directeur du Mont Mosan. C’est grâce à différents zoos que ces trois espèces se retrouvent dorénavant représentées à Huy : «Ces animaux nous ont été offerts par d’autres parcs animaliers», souligne-t-il.

    Parmi les plus jeunes pensionnaires des hauteurs de Huy, on compte notamment un petit wallaby, mais pas seulement : « Ferdinand, une de nos plusjeunes otaries, vient de fêter sesdeux ans. Il a d’ailleurs une petite sœur depuis quelques semaines. Ferdinand est doué et ils’annonce prometteur pour l’avenir. On espère pouvoir montrerses progrès dans des spectaclesfuturs », se réjouit Jean Marc Vanberg.

    Le spectacle des otaries a d’ailleurs subi quelques modifications. D’une durée de trente minutes, le show s’avère plus attractif, tout en gardant la tradi- tionnelle balade en barque menée par Birdy.

    «Ailleurs dans le parc, plusieursdécors ont également été rénovéset le mini-golf est tout nouveau », indique Jean Marc Vanberg.