Faits divers - Page 11

  • Ce chien meurt après que ses propriétaires l'ont enfermé dans une voiture pendant qu'ils étaient à Ikea : attention, les images peuvent choquer (vidéo)

    IMG_20150627_234725.jpg

    Ce début d’été est marqué par des températures caniculaires. Nos amis les animaux sont eux aussi très vulnérables. Ce récent fait divers prouve une fois de plus qu’il ne faut pas minimiser les effets pervers de la déshydratation : les propriétaires d’un chien de 14 mois ont oublié leur animal de compagnie dans une voiture exposée plein soleil. Les pompiers n’ont pas réussi à sauver le chien…

    Comme le souligne le site Metro.co.uk, les images n’ont toujours pas été vérifiées. On peut y voir des pompiers venir en aide à un chien vautré dans un coffre et haletant. Toujours selon le média anglais, ce boxer fidji de 14 mois a dû être transporté d’urgence à l’hôpital mais est malheureusement décédé.

    Les propriétaires du boxer, un couple de Français se rendant en Espagne pour un mariage, ont laissé leur animal dans la voiture pendant qu’ils cherchaient un cadeau dans un magasin Ikea.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Ans (Liège): Myriam (60 ans), rouée de coups alors qu'elle promène son chien, également frappé !

    7.jpg

    Myriam, une sexagénaire de Xendremael, a été agressée, ce lundi soir, par trois jeunes assis sur un banc. Les auteurs s’en sont d’abord pris au chien de la victime, un Labrador de 11 ans, en le frappant au ventre et à la tête. Ils se sont ensuite retournés sur Myriam, qui a essuyé de nombreux coups jusqu’à perdre connaissance.

    «  J’étais dans la rue, il n’y avait personne dans les environs et j’ai lâché mon chien. Lola adore les gens et elle est totalement inoffensive  », explique-t-elle.

    Mais, à environ 200 ou 300 mètres de sa maison, Lola est attirée par un groupe de jeunes assis sur un banc. «  Elle aime le contact avec les humains et a donc décidé, comme elle le fait régulièrement avec d’autres jeunes, d’aller près d’eux.  »

    PUBLICITÉ
     

    Mais visiblement, ces jeunes n’avaient pas envie de faire du chien de Myriam leur nouveau compagnon de jeux…

    «  Ils ont commencé à la frapper sans raison ! Ils lui donnaient des coups sur la tête, dans le ventre, partout  », poursuit-elle, toujours sous le coup de l’émotion.

    Pour sauver sa chienne, Myriam court dans leur direction. «  Je ne m’attendais pas à vivre ce qui m’est arrivé. Avant ce lundi, je n’avais jamais vécu pareille agression.  »

    > Un témoignage choquant à lire dans La Meuse Liège, et dans nos éditions numériques, de ce jeudi 11 juin.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Ce Chihuahua a été volé le 15 mai à Viesville/Pont-à-Celles (Hainaut). Avis de recherche.

    Capturer.JPG

     

    VOLÉ Chien Chihuahua à Viesville/Pont-à-Celles
    15/05/15 ~14h/14h30

    Fauve et blanc à poil court.

  • Mouscron: des animaux morts dans les cages de l'Animalerie 2000, une pétition est lancée...

    219424881-friteuse-sans-huile-jamais-utilisee-etat-neuf.jpg

    L’Animalerie 2000 de Mouscron est à nouveau pointée du doigt. Une cliente y a acheté deux lapins, qui sont morts quelques heures plus tard. Et lorsqu’elle est retournée dans le commerce, elle a vu plusieurs animaux morts dans les cages. Ce n’est pas la première fois que des clients se plaignent de cette enseigne. Une pétition a d’ailleurs été lancée.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Honteux ! Une vache complètement depecée dans une prairie à Wodecq dans la commune d'Ellezelles (photos)

    944585473_B975620188Z.1_20150523174517_000_G114I70SR.1-0.jpg

    C’est un véritable acte de barbarie qui s’est déroulé dans la nuit de jeudi à vendredi à Wodecq. Une vache du cheptel d’André Richart a été entièrement dépecée.

    «  Comme tous les jours, je fais le tour de mon champ pour m’assurer que tout se passe bien pour mes bêtes. Ce vendredi matin, j’ai directement été alerté par une masse rouge dans la pâture. Mes vaches ne sont pas en âge de mettre bas je me suis donc directement rendu sur place et c’est là que j’ai fait la macabre découverte. Une de mes vaches avait été complètement dépecée  » raconte l’agriculteur.

    Une chose est certaine, le ou les auteurs des faits connaissent le milieu de la viande. En effet, les « beaux morceaux » de l’animal ont été « proprement » découpés. Ils ont même poussé le vice jusqu’à trancher la langue de l’animal.

    L’agriculteur ne peut expliquer ce geste. Dans la région, il n’a a priori pas d’ennemi. Le ou les auteurs des faits auraient donc agi simplement « pour l’appât du gain ». En effet, la vente des morceaux pourrait rapporter jusqu’à 1.500 euros.

    485681721_B975620188Z.1_20150523174517_000_G114I718D.1-0.jpg

    1913979917_B975620188Z.1_20150523174517_000_G114I7172.1-0.jpg

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Liège: la Cruella de Droixhe, qui tenait un refuge canin illégal, condamnée pour rébellion!

    Capturer.JPGUne Liégeoise de 49 ans a été condamnée mercredi par le tribunal correctionnel de Liège à la suite d’une scène de rébellion contre un policier lors d’une visite imposée de la SRPA. Cette dame était réputée dans la région liégeoise pour tenir un refuge canin illégal et insalubre.

    La prévenue, surnommée « la Cruella de Droixhe » sur les réseaux sociaux et par des associations actives dans la protection et le bien-être des animaux, avait installé chez elle un refuge illégal pour chiens. Elle était régulièrement dénoncée pour les conditions sanitaires déplorables de ses installations et pour des maltraitances envers les animaux. Elle est toujours actuellement suspectée de recueillir des chiens pour réaliser un trafic.

    À plusieurs reprises, elle avait fait l’objet de saisies opérées par la SRPA. Plus de 100 chiens avaient ainsi été récupérés. Le 23 octobre 2013, elle avait tenté de s’opposer à une autre saisie de la SRPA. Elle avait attaqué un policier qui était intervenu lors de l’altercation. Après avoir blessé ce policier, la prévenue avait menacé de faire exploser sa maison, avait coupé une canalisation de gaz et avait brisé du mobilier.

    Cette dame avait refusé la transaction proposée par le parquet. Elle a finalement été condamnée pour des faits de rébellion à une peine de 8 jours de prison et à une amende.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Trois chatons jetés sauvagement dans une bulle à verres à Jemeppe-sur-Sambre (Namur).

    Mardi soir, alors qu’elle allait déposer des verres dans la bulle située juste derrière la gare de Moustier-sur-Sambre, une habitante a été alertée par des petits cris. Finalement, c’est un voisin qui a sauvé miraculeusement trois petits chatons d’une mort certaine.

    
Aurore a recueilli les chatons chez elle après leur aventure dans la bulle.

    «  Nous ne sommes pas des héros  », raconte humblement Aurore. Et pourtant elle et son compagnon, Mickaël ont de quoi être fiers. Ils ont sauvé trois chatons d’une mort certaine.

    Les trois matous ont été sauvagement jetés dans une bulle à verres, juste derrière la gare de Moustier-sur-Sambre, rue de la Glacerie.

    C’est une dame qui est venue déposer ses verres, mardi soir, qui a entendu des petits cris. En rentrant chez elle, elle a posté un message sur Facebook, expliquant qu’elle ne savait pas quoi faire. «  Notre chatte avait disparu. Nous étions en train de la chercher  », explique Aurore. «  Par hasard, nous avons vu ce message quelques minutes après qu’il a été posté. » Une chance ! «  Elle attendait des petits. Nous nous sommes dit que c’était peut-être les siens.  »

    Ni une ni deux, Mickaël et Aurore se rendent à la bulle à verres. «  Un autre monsieur était là aussi, il avait vu le message. Avec mon compagnon, ils ont soulevé la bulle.  »

    Pendant que l’un tenait le « couvercle », le second a passé sa main dans les morceaux de verre. «  Nous avons sorti un sac en plastique noué. Il y avait trois petits chatons. »

    Un vrai miracle ! «  Je pense que si nous étions arrivés plus tard, on n’aurait pas pu les sauver. Le sac était vraiment serré très fort dans le but de les étouffer.  »

    Quelques centimètres de bonheur, des petits cris de détresse pour retrouver leur maman, trois chatons complices qui se soutiennent et se réconfortent… 

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • L'horreur près de la frontière belge: un chat tabassé à coups de brique par des adolescents !

    chat.JPG

    La photo dégoûte, tant le geste de ces jeunes était tout simplement innomable : un chat noir a été découvert en état de décomposition dans une ruelle de Reims, en France. Des témoins ont dit avoir vu des jeunes en train de frapper l’animal à coups de brique, retrouvée près de son corps.

    Selon nos confrères de l’Union/l’Ardennais, une femme a découvert le corps du chat en état de décomposition ce dimanche matin dans une allée d’un quartier populaire de Reims, à quelques kilomètres de la frontière belge. L’animal a été frappé à coups de brique, selon le témoignage d’un riverain, qui a vu des adolescents en train de taper le chat.

    Selon la femme qui a trouvé le chat, l’animal avait également « un oeil en moins et une patte avant cassée ». Il s’agirait d’un « chat domestique ». Aucune précision n’a été donnée quant à une éventuelle enquête policière.

  • Liège: un homme condamné pour avoir donné des coups de poing et de pied dans le ventre de son labrador

    Un Liégeois de 44 ans a été condamné mardi par le tribunal correctionnel de Liège à une peine de 5 mois de prison avec sursis et à une amende de 180 euros pour des faits de maltraitances graves envers un animal. Cet homme portait régulièrement des coups de poing et de pied dans le ventre de son labrador.

    Photo prétexte

    Le 14 septembre 2014, le prévenu avait été dénoncé par plusieurs de ses voisins qui avaient décidé de mettre fin à son comportement et aux souffrances de l’animal en révélant les faits à la police. Ces voisins avaient rapporté qu’en plus d’être responsable d’un défaut de soins et d’alimentation, le prévenu se montrait extrêmement violent avec son labrador.

    Le jour de la dénonciation, le prévenu avait commis une nouvelle scène de violence à l’égard de ce chien. L’animal présentait une importante plaie au crâne et de multiples plaies aux pattes. Un vétérinaire avait constaté également un net manque de soin et d’alimentation.

    L’enquête a révélé, sur base des témoignages des voisins, que le prévenu portait régulièrement des coups de poing dans le ventre de l’animal. Il lui portait aussi des coups de pied pour asseoir son autorité. Plusieurs voisins avaient confirmé que le prévenu était volontairement violent et méchant avec son chien qui vivait généralement reclus dans une pièce qui ressemblait à un «dépotoir».

    Le tribunal a pris en compte le mépris du prévenu envers la vie animale avant de le condamner à une peine de 5 mois de prison avec sursis et à une amende de 180 euros.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Oupeye (Liège): l'éleveuse de chiens les laissait mourir dans leur cage

    bandeau-desherbage-mecanique.jpg

    Une éleveuse de chiens établie à Oupeye a été condamnée pour mauvais traitements sur des animaux, ce mardi, au tribunal correctionnel de Liège. Le 25 août dernier, on avait retrouvé, dans la cave de sa résidence, quatre chiens chinois enfermés dans des cages d’1,5 mètre sur 70 centimètres, baignant dans leurs excréments et sachant à peine se mouvoir.

    Au premier étage de la résidence, deux autres chiens –  des Shih tzu, race dans laquelle elle s’était « spécialisée » – avaient été retrouvés en piètre état.

    Un des deux présentait un tel point de cachexie et de déshydratation qu’il avait dû être euthanasié ; l’autre avait un œil très abîmé.

    Cette dame de 63 ans avait déjà été condamnée par la cour d’appel de Liège, en 2008, à deux mois de prison avec sursis pour des infractions à la législation sur la protection des animaux. Pour sa défense, elle avait expliqué qu’elle était en plein déménagement et que cela l’avait fortement accaparée.

    Imprimer Catégories : Faits divers