Faits divers - Page 12

  • Oupeye (Liège): l'éleveuse de chiens les laissait mourir dans leur cage

    bandeau-desherbage-mecanique.jpg

    Une éleveuse de chiens établie à Oupeye a été condamnée pour mauvais traitements sur des animaux, ce mardi, au tribunal correctionnel de Liège. Le 25 août dernier, on avait retrouvé, dans la cave de sa résidence, quatre chiens chinois enfermés dans des cages d’1,5 mètre sur 70 centimètres, baignant dans leurs excréments et sachant à peine se mouvoir.

    Au premier étage de la résidence, deux autres chiens –  des Shih tzu, race dans laquelle elle s’était « spécialisée » – avaient été retrouvés en piètre état.

    Un des deux présentait un tel point de cachexie et de déshydratation qu’il avait dû être euthanasié ; l’autre avait un œil très abîmé.

    Cette dame de 63 ans avait déjà été condamnée par la cour d’appel de Liège, en 2008, à deux mois de prison avec sursis pour des infractions à la législation sur la protection des animaux. Pour sa défense, elle avait expliqué qu’elle était en plein déménagement et que cela l’avait fortement accaparée.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Accusé d’avoir étranglé son chien avec un lacet !

    chiots.2.jpgRay Comer (56 ans) est poursuivi pour actes de cruauté sur sa chienne Baby Susie (18 mois). Ce SDF a baptisé ainsi l’animal en référence à son ex-petite amie.

    Ce dimanche devant plusieurs personnes, Ray Comer s’est mis à battre et secouer son chien dans une zone commerçante de Daytona (Floride). Il a pris la fuite après avoir étranglé l’animal avec un lacet. Outre les descriptions fournies par les témoins, la police n’a pas eu beaucoup de difficultés pour l’identifier. La carte d’identité du SDF reposait à côté du cadavre. Plus d’informations ici.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • 145 chiens ont été retrouvés dans un élevage illégal à La-Celle-sous-Montmirail (France).

    11149765_883938668333162_2064525121808972408_o.jpg

    11008805_883938651666497_7124661048912457732_o.jpg

    Grosse opération judiciaire lundi matin à La Celle-sous-Montmirail, au sud de l'Aisne, en France. 145 chiens ont été retrouvés dans une ferme qui servait d'élevage. La plupart de race border collie. Les animaux étaient maltraités et amaigris : mauvaises conditions de détention et un vrai manque de soins. Les 2 éleveurs, un couple de Belges installés dans l'Aisne depuis 2010, ont été mis en examen. Leur escroquerie atteindrait plus de 225 000 €.

    11154940_883938654999830_6077744844104441543_o.jpg

    10866277_883938638333165_4102151781799327109_o.jpg

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Scandaleux: Dour: enfermée dans un sac de voyage, la petite chatte a été abandonnée sur le RAVeL.

    11139912_10206260396410674_218579831_n.jpg

    Ce lundi, une Douroise a recueilli une petite chatte. Celle-ci a été retrouvée enfermée dans un sac de voyage sur le RAVeL. Déboussolé, le félin n’avait que quelques morceaux de jambon en guise de nourriture dans le sac.

    C’est un animal désorienté, couvert de son urine que la Douroise a recueilli. Sur son Facebook, elle explique que la petite chatte était enfermée dans un sac de voyage et qu’elle l’a retrouvée sur le RAVeL. Heureusement que quelqu’un est venu à son secours car on imagine aisément que la chatte n’aurait pas pu vivre longtemps.

    Une annonce qui a suscité l’indignation des internautes envers les premiers propriétaires du chat. Désormais, la dame recherche une famille pour le petit animal. Selon elle, les refuges sont complets.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Un chien, percuté par une voiture, reste coincé 400 km dans le pare-chocs !

    22.JPG

    C'est l'histoire insolite de ce dimanche de Pâques: un chien, percuté par une voiture, est resté coincé 400 km dans le pare-chocs. Un récit qui rappelle celui que nous vous révélions, début mars, concernant un chat de Bastogne...

    Aujourd'hui, place au chien qui, percuté par une voiture, a parcouru plus de 400 km dans le pare-chocs. Un accident qui a eu lieu en Chine, dans la province du Hunan. C'est le Daily Mail qui relate les faits. "Je roulais assez vite, alors quand j’ai percuté le chien, j’ai pensé qu’il avait été tué ou qu’il s’était enfui. Je ne suis pas descendu du véhicule pour vérifier", s'est justifié le conducteur.

    Durant les 400 km, il a pourtant entendu des aboiements... Au début, il n'a pas spécialement fait le rapprochement avec l'accident.

    "Lorsque j'ai compris ce qu'il se passait, je me suis arrêté. Et je l'ai vu... Je n’ai pas osé l’extraire moi-même, je me suis rendu chez un vétérinaire".

    La bonne nouvelle: le chien va bien. Et l'homme a adopté l'animal.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • La photo qui buzze sur le net: son chien disparaît, la petite Vietnamienne le retrouve à vendre, rôti, prêt à être mangé…

    710253265_B975181487Z.1_20150401171540_000_GRD48QKK3.1-0.jpg

    Depuis le dernier week-end de mars, la photo d’une petite fille asiatique pleurant à côté de ce qui semble bien être un chien rôti émeut la toile…

    Selon le People’s Daily Online, relayé par le Daily Mail, cette gamine vient du nord Vietnam.

    Son chien (Flower, trois ans) avait disparu depuis plusieurs semaines.

    En se promenant sur un marché, elle l’a retrouvé couché sur étal, rôti, prêt à être vendu, puis mangé…

    Pour rappel, le chien est un mets que l’on retrouve au menu de pas mal de restaurants, en Asie. C’est aussi dans ces régions que l’on constate un nombre élevé de vols de ces animaux…

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Une jument meurt après avoir été violée par son palefrenier !

    cheval.jpgUn palefrenier (32 ans) d’origine marocaine est poursuivi pour avoir eu des rapports zoophiles et sadiques avec une jument, qui n’a pas survécu aux abus.

    Les faits se sont déroulés à Messines (Italie) dans l’étable où l’accusé travaillait. Il a été filmé par des caméras de surveillance pendant les viols. Selon l’acte d’accusation, il abusait sexuellement d’une jument en gestation avec son pénis mais aussi une série d’instruments inappropriés.

    Ses agissements ont provoqué le détachement du placenta, suivi d’une fausse couche avec pour conséquence la mort de l’animal. L’individu dont les initiales sont B.S. pourrait risquer jusqu’à dix ans de prison. Plus d’informations ici.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Huy (Liège): le chien Bruni, abandonné par son maître, retrouvé en état de malnutrition très avancé !

    1430085131_ID7257250_img_4743__copier__130404_H3LUFZ_0.JPG

    Alors qu’il devrait peser aux alentours de 30 kilos, Bruni, un croisé labrador, a été retrouvé en piteux état : son poids avoisine les 18 kilos. Son propriétaire, qui avait déménagé, ne s’en est que très peu occupé et l’a laissé, seul, dans une cour, durant près de deux ans. En état de malnutrition avancée, s’il a été sauvé de son enfer, il n’est pas encore sorti d’affaire.

    C’est le 10 mars dernier qu’une dame, de passage à Huy, chaussée de Liège, a découvert la pauvre bête. Abandonné dans une cour, l’animal n’avait plus que la peau sur les os et se montrait très faible.

    Bruni a finalement échappé de peu à l’euthanasie. «  Son cœur est toujours bon, selon le vétérinaire. C’est ce qui l’a sauvé…  », explique Jean-Michel Stasse, de l’association « Wolf eyes », qui l’a récupéré.

    L’animal présente toutefois d’importantes séquelles. Il se trouve dans un état d’amaigrissement avancé, voire de cachexie, dû à une malnutrition très importante : tous les muscles de son corps ont fondu (y compris ceux de la mâchoire). Il se trouve aussi en forte déshydratation et dans une grande faiblesse générale.

    Actuellement dans un foyer d’accueil à Bolland, l’animal suit un régime hyperprotéiné afin de regagner des forces.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Malmedy: un deuxième chien empoisonné en deux jours à Burnenville!

    11015880_10206033322781350_7257673688192988605_n.jpgCe mardi, Baril, le Jack Russel de la famille Martin, est mort des suites d’un empoisonnement à la strychnine. Tout comme Loula, le chien de Régine Colin-Heinen empoisonné dimanche, Baril a ingurgité une boulette farcie de strychnine ce lundi soir alors qu’il se promenait dans le jardin de la famille à Burnenville (Malmedy).

    Il n’aura pas fallu 24 heures à Baril, le Jack Russel d’Ives Martin, pour décéder des suites de son empoisonnement à la strychnine. Tout comme Loula, le chien de Régine Colin-Heinen empoisonné dimanche, Baril s’est empoisonné avec une boulette farcie de strychnine qui avait été déposée dans le jardin des Martin.

    Le Malmédien Ives Martin habite à peine à un kilomètre à vol d’oiseau de chez Régine Colin-Heinen, où a eu lieu le premier empoisonnement. Pour lui il n’y a pas vraiment de doute possible, l’empoisonneur des deux chiens est sans doute le même homme. Il compte d’ailleurs aller porter plainte.

    Baril est le deuxième chien empoisonné par une boulette de strychnine à Burnenville en deux jours. Si la police de la zone Stavelot-Malmedy avoue que les cas d’empoisonnement à la boulette de viande sont rarissimes, les propriétaires de chien du village commencent à s’inquiéter…

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Seraing (Liège): il avait jeté un chaton par la fenêtre et l'animal en était mort... Il est condamné à 2 mois de prison et une amende de 600 euros !

    1557538841_B974979620Z.1_20150310121817_000_GL644G9O9.1-0.jpgUn Sérésien âgé d’une trentaine d’années a été condamné mardi par le tribunal correctionnel de Liège à une peine de deux mois de prison et à une amende de 600 euros après avoir lancé un jeune chat du 8e étage du building où il résidait. Le chaton n’avait pas survécu à la chute.

    Le 13 août 2014, des habitants d’un immeuble de Seraing avaient aperçu leur voisin lancer un sac bleu du 8e étage. Ils s’étaient ensuite dirigés vers le bas de l’immeuble pour constater qu’un jeune chat blanc se trouvait dans le sac, écrasé et tué par la chute. La police avait été avertie et l’enquête a mené à l’identification du prévenu.

    Mais l’homme avait nié les faits lors de sa comparution au tribunal. Il prétendait que d’autres voisins auraient pu jeter ce sac contenant un chat. Le prévenu n’était cependant pas parvenu à expliquer la disparition du chat blanc appartenant à son épouse. Il prétendait qu’il aurait abandonné le chat à l’extérieur du bâtiment s’il avait voulu s’en débarrasser.

    Ses explications n’ont pas convaincu le tribunal. Le prévenu a été condamné pour ces faits de maltraitance envers un animal à une peine de 2 mois de prison et à une amende de 600 euros.

    Imprimer Catégories : Faits divers