Faits divers - Page 16

  • Brunehaut: les jeunes voulaient brûler son chat après l'avoir tué dans la rue

    Capturer.JPGCe week-end, une habitante de Brunehaut a arrêté plusieurs jeunes juste avant qu’ils ne brûlent son chat. Le feu n’a pas été allumé, mais la bête est finalement morte...

    Samedi vers 22h une habitante de Brunehaut a cru halluciner. La dame, qui passait la soirée dans son jardin, a entendu du bruit et même distinctement quelques phrases. Alertée par l’horreur de ces mots, elle a tendu l’oreille afin de comprendre plus clairement la conversation. La riveraine entend alors : «  Vas-y dégomme le !  »

    La suite de cette histoire dans notre journal numérique

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Maltraitance animale à Floreffe: des chiens attachés au grillage, une chèvre mutilée et des dizaines de carcasses de poulets...

    20140911_125459.jpgNouveau cas de maltraitance animale, cette semaine, du côté de Floreffe. Des chiens mais aussi une chèvre ont été retrouvés dans un état pitoyable. Des dizaines de carcasses de poulets ont également été ramassées.

    Mercredi, après une plainte et une pétition des voisins, des animaux d’une extrême maigreur ont été saisis, rue des Hayettes, à Floreffe. Les chiens, abandonnés à leur sort, vivaient dans leurs excréments et étaient devenus très agressifs les uns envers les autres.

    Des chiens attachés avec des cordes à des grillages, une chèvre mutilée et des dizaines de poulets morts, c’est le triste spectacle auquel ont dû faire face les pompiers de Fosses-la-Ville et l’ASBL SAPAD (Société d’Aide et de Protection aux Animaux en Détresse) de Florennes.

    «  Ces animaux devaient supporter des conditions de vie déplorables, sans nourriture, sans eau  », explique Noël Hespel, le président de l’ASBL. «  Ils étaient affamés, à tel point qu’un des chiens a attaqué une des chèvres… Elle a l’oreille complètement arrachée.  »

    Sur place, un vétérinaire a administré les premiers soins aux animaux. Ils sont actuellement en convalescence à la SAPAD de Florennes.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Assesse (Namur): un lapereau violemment jeté au fossé a été sauvé

    
Il a été reccueilli par des témoins de la scène.

    Deux ados ont été témoins d’un geste d’une cruauté sans nom, à Maillen (Assesse) : un individu s’est arrêté sur un chemin de campagne pour abandonner un lapereau dans un fossé. L’animal a été sauvé par l’un des garçons. Cette petite chose ne serait âgée que de huit semaines…

    Il a été reccueilli par des témoins de la scène.

    Samedi dernier, vers 18 heures, deux adolescents de Maillen (Assesse) n’ont rien pu faire quand un inconnu est venu se débarrasser vulgairement d’un petit lapin dans un fossé, le long d’un chemin de terre.

    Le geste de l’individu est à mettre au même rang que les maltraitances les plus sordides : «  On était assis sur des ballots avec un ami quand on a vu une voiture s’arrêter non loin de nous, sur un petit chemin. Un homme en est sorti, puis a ouvert son coffre  », se souvient l’un des garçons, Matéo.

    Ce qui suit peut choquer les amis des animaux : «  Il y avait une caisse dans son coffre. Il l’en a sorti un lapin qu’il a carrément jeté dans le fossé. Puis il a jeté la caisse aussi !  » Imaginez la scène.

    Qui a pu commettre un tel acte ? Les jeunes garçons ne connaissaient pas l’homme. Mais Matéo parle d’une longue voiture noire, «  du style break BMW ou Mercedes  ».

    C’est alors que Matéo et son ami ont décidé de rentrer chez eux, où ils ont parlé de ce qu’ils avaient vu à leurs parents, une heure plus tard. Ni une ni deux, Matéo et son père sont retournés sur les lieux et… le lapin n’avait absolument pas bougé, encore tétanisé de peur.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Macabre découverte dans les Ardennes: un cerf décapité sur le bord de la route

    Capturer.JPGUn cerf décapité a été retrouvé, ce jeudi matin, à une heure de route de Bouillon.

    Nos confrères de L’Union/L’Ardennais, en France, ont ainsi fait une macabre découverte sur la RD 951, aux abords de Montchenot, dans la banlieue de Reims. Sur le bord de la route, ils ont trouvé un cerf tout simplement décapité, certainement de l’oeuvre de braconniers.

    > Plus d’infos sur le site de L’Union/L’Ardennais.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Verviers: 40 chiens et 2 chats saisis dans une petite maison !

    Capturer.JPGUn inspecteur de la Société Protectrice des Animaux (SPA), des policiers de la zone Vesdre et un officier de la police judiciaire ont procédé à la saisie de quarante chiens et deux chats jeudi matin dans une petite maison de la rue des Raines à Verviers. Dans un premier temps, le propriétaire des animaux a refusé l’accès aux autorités. Quand le serrurier s’est mis au travail, il leur a finalement ouvert la porte. Des hommes en combinaison blanche ont ensuite fait leur apparition pour entrer dans la maison et en ressortir avec les animaux placés dans des cages.

    « Les chiens sont en très mauvais état », estime Carmen Maraite, la vétérinaire du refuge Schoppen à Amblève, qui a recueilli 18 toutous. « Ils sont pleins de puces, de vers et mal nourris. En plus, ils ne sortaient jamais, donc on peut imaginer la situation sanitaire de la maison...»

    3.JPGCertains des rescapés ont même développé une pelade à cause des amas de puces présents sur leur peau.  Et puis, 40 chiens entassés dans une petite habitation 24/24h... On imagine sans peine l’état des lieux et l’odeur nauséabonde qu’il y régnait. Une odeur qui d’ailleurs s’est répandue dans la rue entière lors de l’évacuation. Comme les animaux ne sortaient jamais, ils urinaient sur le plancher en bois de la maison... Les animaux ont été placés en quarantaine dès leur arrivée au refuge, pour éviter tout risque de propagation d’éventuelles maladies aux autres occupants. Quand ils en sortiront, ils pourront être proposés à l’adoption.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Remicourt (Liège): dix chats abandonnés devant sa porte en quinze jours...

    Capturer.JPGLes chats, c’est toute la vie de Maryse Lafosse (50) depuis qu’elle a perdu son mari voici treize ans. Sans enfant, elle offre tout son amour à ses petites boules de poil. Après en avoir compté jusqu’à plus de 100, la Hodeigeoise n’en avait plus que… 45 suite aux disparitions naturelles. Mais le début des vacances, sa « meute » a de nouveau augmenté suite aux abandons. Elle veut que ça s’arrête !

    Nous l’avions déjà relaté dans notre édition voici plus de deux ans, Maryse Lafosse dédie son existence aux chats. Depuis qu’elle est veuve, cette citoyenne de Hodeige (Remicourt) ne vit que pour eux. Elle en a eu plus de 100. «  Mais à présent, je n’en ai plus qu’une quarantaine. Certains sont décédés de vieillesse, d’autres de maladies  », explique-t-elle. «  Enfin, depuis quinze jours, le nombre a encore augmenté. On m’a déposé dix chats devant ma porte sur ces deux semaines, dont une caisse avec 3 chatons et leur mère. Ils tétaient toujours. Et moi, avec mon petit cœur, je ne sais faire autrement que de les adopter. Certains vont évidemment dire que je n’ai qu’à m’en débarrasser mais c’est impossible pour moi. D’autant que les petits auraient été euthanasiés à la SPA…  »

    Cependant, Maryse veut que ces « dépôts » devant chez elle, cessent. Financièrement, elle ne s’en sort plus.

    > Plus de détails dans La Meuse Huy-Waremme papier de ce samedi.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Une vache sur le point de vêler dépecée clandestinement dans une prairie de Soignies (photos)

    2080254189_B973248774Z.1_20140730111051_000_G9D2T84LI.1-0.jpgC’est un passant qui, ce mardi, a découvert l’animal dans une prairie de la route de la Pierre Bleue à Soignies. Il était alors environ 6h30. Cet automobiliste, qui se rendait à son travail, a prévenu la police de la Haute Senne qu’une vache était dépecée dans une prairie.

    L’animal appartenait à Étienne et Marie-Ghislaine Degrève de Chaussée-Notre-Dame Louvignies. Marie-Ghislaine raconte : «  Il s’agissait d’une de nos plus belles bêtes, un Blanc-Bleu », précise-t-elle. «  Nous sommes vraiment sous le choc. Nous nous demandons comment il est possible de commettre un tel acte. » Et pourtant d’après le couple, qui surveillait pourtant les bêtes en pâture, ce n’est pas le premier fait du genre dans les environs. « Il y a eu assez récemment trois cas : deux dans l’entité de Lens et un à Fontaine-L’Évêque. La méthode était la même. Ils ont du matériel de pro. La découpe est parfaite.  »

    1502564297_B973248774Z.1_20140730111051_000_G9D2T84OR.1-0.jpgSelon Marie-Ghislaine, les faits auraient été commis assez tôt au matin. «  On connaît des gens qui sont passés par là en soirée. Il n’y avait rien. En outre, le sang était encore tout frais. » Non seulement l’acte est odieux mais il entraîne aussi un vrai manque à gagner. «  Elle était sur le point de vêler  », note la propriétaire. Certaines des neuf vaches se trouvant dans la prairie des faits ont été ramenées à Chaussée-Notre-Dame, chez Marie-Ghislaine et Étienne.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Cette famille parvient à capturer un python de 3,6 mètres dans… son barbecue !

    chiot-reconforte-chien-cauchemar.jpgSurprise pour cette famille qui pensait profiter d’un barbecue ce jeudi : ils ont découvert dans leur jardin… un python de 3,6 mètres de long en train de se balader. Ils ont heureusement réussi à mettre fin à sa cavale.

    Ces résidents de Florida City, au sud-est des Etats-Unis, ont ainsi réussi à prendre le python avec des bâtons pour le placer dans… le barbecue familial. Ils ont ensuite appelé les services d’urgence qui ont pu rapatrier le serpent auprès de la Commission de la conservation de la faune et de la flore de Floride.

    Selon les experts sur place, il s’agissait d’un python birman, originaire du sud de l’Asie mais considéré comme une espèce invasive dans le sud de la Floride. Selon ABC News, les êtres humains et les alligators sont les seuls prédateurs de cette espèce de python.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Fontaine-l'Evêque: deux vaches empoisonnées à cause d'une... haie !

    182909443_B973088021Z.1_20140705160407_000_G342P882K.1-0.jpgAlain, un agriculteur de Leernes (entité de Fontaine-l’Evêque) a perdu deux de ses vaches ce samedi matin. Elles ont mangé les tontes de haie du voisin, des déchets verts qui contenaient de l’if, hautement toxique pour les herbivores.

    Samedi matin, deux des trois vaches qui paissaient dans la parcelle ont été retrouvées mortes, empoisonnées. L’explication est simple mais stupide : c’est le voisin qui a taillé sa haie et lancé les déchets verts par dessus la clôture, pensant que les vaches s’en régaleraient. Elles l’ont fait... mais en sont mortes. L’if, c’est une plante décorative mais toxique !

    Il s’agit évidemment d’un accident. Désormais, ce sera aux assurances de jouer.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Lavaux-Sainte-Anne: Le chien abandonné depuis de nombreux jours a été capturé par la police et envoyé dans un refuge...

    Capturer.JPG

    "Ce matin, le policier de quartier est venu constater que le chien a été abandonné par des gens du coin. Il l'a attaché en attendant l'arrivée du fourgon de police. Pendant ce temps, des enfants et voisins sont venus tenir compagnie à cette pauvre bête qui n'a jamais manifesté aucun signe dangereux. Le fourgon est venu et le chien s'est laissé emmener sans aucune résistance. Ils vont l'emmener à la "Croix Bleue de Floriffloux" fourrière publique. Vont-ils le mettre à l'adoption ? il n'y a plus qu'à espérer qu'il trouvera un gentil maître. Si quelqu'un d'entre-vous pouvait être ce gentil maître."

    Croix Bleue De Belgique. asbl
    Adresse : Rue du Charbonnage 1, 5150 Floriffoux
    Téléphone :081 44 06 60