Faits divers - Page 9

  • Aywaille: un chien a été pris en otage contre l'argent et les clés de voiture d'une commerçante.

    1988211738_B977282355Z.1_20151208172017_000_GIV5P4EV7.1-0.jpgLundi soir, un car jacking s’est produit sur la place de la gare, à Aywaille. Une commerçante a été agressée par deux malfrats. L’un d’eux a pris le chien de la dame en otage contre l’argent et les clés de sa voiture. Les deux individus sont partis avec l’auto, retrouvée ce mardi matin à Aywaille.

    Lundi, à 23h30, un car jacking s’est produit sur la place de la gare à Aywaille. Une commercante a voulu reprendre son véhicule lorsqu'elle s'est faite agresser par deux hommes. Le premier l'a menacée d'un couteau de 20 cm, pendant que le second a pris en otage son petit chien. Les deux hommes réclamaient son argent et les clés de son véhicule. Elle s’est exécutée. La victime s'est retrouvée au sol, elle a été légèrement blessée à la main. Les deux sont partis avec la voiture, retrouvée finalement mardi matin sur l'entité d'Aywaille.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Saisie de quatre poneys à Glons/Bassenge (Liège). Un dossier avait déjà été ouvert en 2009 ! (+photos)

    Capture2.JPGL’association Animal sans toi…t a été appelée pour prendre en charge 4 poneys dans la cadre d’une saisie opérée par l’UBEA (Unité Bien-Etre Animal) de la région Wallonne et par la police locale de Bassenge.

    La SRPA avait déjà ouvert un dossier en 2009 pour des faits similaires. A l’époque, les plaintes signalaient déjà que les animaux étaient détenus dans de mauvaises conditions et sur un terrain inadapté. Après plusieurs visites, les propriétaires s’étaient remis en ordre en dégageant le terrain des objets divers qui s’y trouvaient, en faisant venir un vétérinaire sur place pour fournir des soins et identifier les animaux, ainsi qu’un maréchal ferrant pour soigner les pieds des poneys.

    Mais depuis fin 2014 la situation des animaux s’est à nouveau dégradée et le service d’inspection de la SRPA est à nouveau intervenu. Mais cette fois ci les propriétaires n’ont plus répondu aux demandes de la SRPA. Comme ils ne respectaient pas les rendez-vous fixés, le dialogue était devenu impossible et le dossier a été communiqué au SPW (UBEA).

    C’est début 2015 que les inspecteurs vétérinaires de l’unité bien-être animal sont intervenus pour la première fois en dressant PV et en imposant des changements.

    Capture.JPGLe 26 octobre 2015, un article paru dans le journal la Meuse dénonçait à nouveau les tristes conditions de vie des poneys de la Vallée du Geer. Nous avions donc relancé l’appel au SPW et ils avaient à nouveau été effectué des constats sur place : les poneys pataugeaient dans un champ de boues au milieu d’objets dangereux ; un ballot de paille était placé de l’autre côté de la clôture mais il y avait juste une trace de foin dans un mélange de boue. Les agents du SPW avaient donc tenté de faire rectifier le comportement des gens et leur avaient même offert la possibilité de céder leurs poneys ou de les vendre, à condition de ne pas tarder. Mais rien n’a été fait.

    C’est donc ce vendredi 04 décembre que Animal Sans toi…t est intervenu à la demande du SPW afin de prendre en charge et de soigner les poneys saisis. « Il ne restait plus que 4 poneys sur place (nous avons appris que le cinquième avait été placé dans un manège de Cheratte). Nous n’avions plus de place au refuge mais il nous était impossible de les laisser dans de telles conditions. Nous avons donc remis les portes sur les anciens boxes qui devaient être démolis et nous les avons remis en service afin d’accueillir nos petits rescapés.

    Au moment de l’intervention il n’y avait que 2 poneys sur le terrain. Une maman et son petit avaient franchi les clôtures quasi inexistantes et s’étaient retrouvés coincés le long du Geer. Il n’est pas étonnant que, en plus de l’absence de clôture efficace, les animaux tentent de fuir cet endroit : un champ de boue où les poneys enfonçaient leurs jambes jusque mi-hauteur.

    Un ballot de pré fané était jeté sur le côté du baraquement. Il n’était pas ouvert et seul le plus grand des poneys avait pu percer le film plastique pour tenter de trouver de quoi manger
    . »

    Un état de santé préoccupant
    Si la ponette « welsh », plus grande et la plus dominante est en état de santé plutôt correct, ce n’est malheureusement pas les cas des 3 autres poneys.

    L’état le plus préoccupant est l’état de maigreur de la maman et plus encore de son petit. Il tenait à peine sur ses jambes et marchait comme « un chien de berger âgé et avec des problèmes de dysplasie ». C’est-à-dire qu’il avait les jambes arrière à moitié sous son cops comme si elles ne pouvaient pas supporter le poids de ce petit corps pourtant si frêle. Le pauvre ne pesait en effet quasi rien : à peine une quarantaine de kilos et Fabrice l’a carrément porté pour le monter dans le camion.

    La maman est très maigre elle aussi et elle a très peu de lait à donner à son bébé. Nous pensons même qu’elle sera bientôt à nouveau maman. Nous en saurons plus dans les prochains mois (début juillet sans doute car elle a probablement été saillie peu après la naissance de son petit).

    Le petit étalon quant à lui, est maigre aussi et a certainement des vers, comme tous les autres. Notre vétérinaire est directement passée afin d’effectuer le rapport de saisie et visiter les animaux. Elle les a tous vermifugés. Tous ont aussi été vaccinés, à l’exception du poulain car il est encore trop petit.

    Capture3.JPG

    Récit repris du site Animal Sans Toi...t.

    D'autres photos ICI

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Ce chien est resté quatre ans enchaîné à un arbre: il a enfin été secouru !

    Capture.JPG

    Joseph, un Berger allemand de cinq ans, a été retrouvé enchaîné à un arbre, ce week-end, par une association de défense des animaux de l’Ohio, aux Etats-Unis. Le pauvre animal était enchaîné à un arbre depuis quatre ans : il était déshydraté, avec la peau sur les os et plusieurs infections…

    Le chien a été secouru juste à temps par l’association « PAWS » (pattes, en anglais) qui l’a nommé Joseph, en attendant de lui trouver un maître bien plus attentionné. L’animal était en effet déshydraté, ne tenait quasiment plus debout et avait la peau sur les os. Des vers ont même été découverts sous sa peau et près de son cœur, tant les infections avaient gangrené sur son corps.

    De la nourriture et de l’eau étaient disséminés autour de Joseph mais son maître ne semblait le nourrir que quelques fois par mois, selon l’association PAWS. L’animal faisait ses besoins près de l’arbre et restait donc tous les jours à côté de ses déjections... Le propriétaire du chien, Jeremy Shane Temple, devra passer devant le tribunal le 14 octobre prochain pour cruauté animale.

    Le chien, de son côté, espère trouver une nouvelle famille pour enfin reprendre le cours de sa vie, dans la bonne humeur…

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Quelle honte: un chien laissé pendu à un balcon car son propriétaire ne voulait pas le promener !

    Capture.JPGLa photo est terrifiante : un pauvre chien à peine âgé de deux ans est laissé pendu à un balcon par son propriétaire car ce dernier ne voulait pas sortir le promener. « Il pleuvait dehors », a-t-il répondu à la police qui l’a arrêté pour violation au droit animal.

    La photo a fait le tour de Facebook : le chien est laissé pendu, à plusieurs mètres du sol, à un balcon. Le pauvre animal, à peine âgé de deux ans, ne semble pas savoir quoi faire pour remonter le bâtiment. Le propriétaire, un homme de 23 ans, a été arrêté pour violation au droit animal.

    Heureusement, le chien n’a pas été blessé. Mais l’excuse du propriétaire pour avoir laissé son animal de compagnie dehors, pendu au balcon, vaut le détour : « Il pleuvait trop fort ». Le père du propriétaire a logiquement condamné les faits et a confirmé une punition pour son fils de 23 ans, selon la télévision locale News 13.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Mons: Quetal, le chien de Jérôme, sans-abri, poignardé au cou...

    russie 1.JPGQuetal, un mâle croisé de 5 ans, appartient à Jérôme, un sans-abri connu de la région de Mons. Mercredi, il a été poignardé au niveau du cou. Le chien a été amené d’urgence chez un vétérinaire pour être soigné, grâce à l’asbl « Solidarité SDF Mons ». L’association lance justement un nouveau projet sur la commune. Un parrainage sera mis en place pour permettre aux sans-abri de vacciner leurs animaux, notamment.

    C’est ce mercredi en fin d’après-midi que le chien de Jérôme, sans-abri montois bien connu, a été poignardé dans le cou. Cet acte malveillant a été commis alors que le propriétaire s’était éloigné. Les chiens, attachés à proximité de la foire d’automne, sont restés seuls quelques minutes. Jérôme devait en effet trouver une solution pour passer un coup de fil. Lorsqu’il revient chercher Farfa et Quetal, il remarque que ce dernier saigne. Pris de panique, il contacte Romane Ben Naji, la fondatrice de l’association « Solidarité SDF Mons».

    « On a directement lancé un appel sur Facebook pour que quelqu’un le dépose chez le vétérinaire. Apparemment, le chien a été blessé avec un objet rouillé donc il y a de l’infection. Il est sous antibiotiques et ne pourra être recousu que lundi… », commente Romane Ben Naji.

    Pour la jeune femme, il s’agit clairement d’un acte malveillant. « On a bien regardé et il n’y avait pas d’objet tranchant à proximité des chiens… Donc c’est un acte malveillant. L’un de ses chiens a déjà failli être volé la semaine dernière, pendant qu’il dormait au parc. Mais on l’a récupéré », précise la créatrice de l’ASBL montoise « Solidarité SDF Mons ».

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Un chien, abandonné, condamné à mort car il est soupçonné... d'être gay !

    gjjj.JPG

    Un chien abandonné dans le Tennessee (USA) va subir un triste sort. Certes, ce n’est pas le premier, et ce ne sera pas le dernier chien à être euthanasié. Mais ici, les circonstances sont particlulières  : son propriétaire l’a abandonné parce qu’il soupçonnait son animal de compagnie... d’être gay.

    D’après le DailyMail, l’animal aurait « monté » un autre chien... mâle. D’où les soupçons de son propriétaire. Même si les vétérinaires et les experts disent qu’il s’agit d’un désir de dominance, et non pas un désir sexuel, l’homme a préféré abandonner l’animal à une fourrière. Et à son triste sort.

    Si personne ne décide d’adopter le chien, il sera euthanasié dans l’après-midi de ce jeudi. Une page Facebook a été créée en soutien.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Honteux: Un chihuahua retrouvé avec deux pattes cassées dans une poubelle.

    23.JPGCet adorable petit chihuahua a été retrouvé dans la poubelle d’un campus du Santa Rosa Community College, en Californie.

    C’est un des employés de l’école qui a retrouvé le toutou dans la poubelle d’un parking et qui l’a emmené à l’hôpital, où il a été soigné. Les docteurs ont constaté que ses deux pattes avant étaient cassées. Plâtré, il a été emmené dans un refuge, où il espère trouver un nouveau propriétaire.

    La police est à la recherche de la personne qui a abandonné le toutou.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Tabou, un poney de 17 ans, a été torturé dans un pré à Modave: il souffre de multiples coupures et d'une importante fracture à la tête.

    655131731_B976993864Z.1_20151106102617_000_GGV5I1UVC.1-0.png.jpg

    D’importantes coupures à la tête et une fracture de plusieurs dizaines de centimètres. Tels sont les souffrances dont est victime « Tabou », un poney de 17 ans. Ce dernier a été victime d’actes violents purement gratuits et intentionnels, dans la nuit de lundi à mardi, alors qu’il se trouvait dans un pré dans le fond d’Oxhe. Ses jours étaient considérés comme en danger mais l’animal semble dans un état stationnaire. Les propriétaires, le manège « Le Pégase », sont sous le choc.

    Un acte d’une violence et d’une atrocité incroyable s’est déroulé dans la nuit de lundi à mardi, dans un pré dans le fond d’Oxhe, à Outrelouxhe (entité de Modave). Il était environ 8h30 quand un promeneur a repéré un poney ensanglanté dans une prairie isolée.

    Muriel Seyler, propriétaire du manège « Le Pégase » et du poney a été totalement choquée de découvrir que « Tabou », un poney âgé de 17 ans, avait été victime de torture purement gratuite durant la nuit. «  Il présentait des coupures au niveau de la tête et une grosse fracture, qui part de 10 centimètres environ en-dessous de l’œil jusqu’au sinus  », explique la propriétaire.

    Dans cette terrible affaire, personne n’a rien vu ni entendu. Une chose est toutefois certaine : de telles blessures ne peuvent être le fruit d’un accident. «  Si les chevaux se sont portés des coups, cela ne serait pas si grave. C’est purement intentionnel. On essaye de deviner ce qu’il s’est passé mais nous n’avons aucun indice, aucun élément…  »

    Les plaies de Tabou sont si importantes que ses jours sont considérés comme en danger, même si son état reste stationnaire. «  Mais ça va : il mange, il boit. Son état général est bon. Le vétérinaire et nous-mêmes faisons tout ce qu’il faut. On doit encore faire attention durant 48 heures et surveiller qu’il ne fasse pas de température. Là, on sera alors rassuré car il devrait être sorti d’affaire.  »

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Un chat qui s'était enfermé malencontreusement dans une cave, a survécu en buvant du vin: il était complètement saoul quand on l'a retrouvé !

    Capture.JPG

    Il s’appelle Aljosha. C’est un mignon chat blanc et roux de 6 ans. L’autre jour, il s’est perdu au cours d’une balade. Il est entré dans une cave d’où il n’a pas su ressortir. Il est resté là pendant de nombreux jours et il a survécu… en buvant du vin.

    Aljosha vit dans une petite ville d’Allemagne, à Würselen, comme nous l’apprend Bild. Cet été, il a vécu une drôle d’aventure. Il est parti en balade comme il en a l’habitude. Après plusieurs jours de disparition, Claudia, sa maîtresse, s’est sérieusement inquiétée. Elle a fait imprimer des affichettes qu’elle a placées un peu partout.

    Il a fallu 7 semaines pour qu’Aljosha soit retrouvé dans la cave d’une maison. Apparemment, il y était entré et n’avait pas su en ressortir. Au sol, trois bouteilles de vin blanc cassées témoignaient de la façon dont le chat avait survécu : en buvant du vin. L’animal était d’ailleurs dans un drôle d’état. «  Plus mort que vif  », a témoigné Claudia.

    Le vétérinaire a confirmé que le chat était complètement saoul. Il a fallu qu’il reste 3 jours sous goutte-à-goutte pour qu’il se remette.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Athéna, une chienne enterrée vivante sous une large couche de pierres et de ciment: voici ce qu'elle est devenue!

    2684824055.140.JPG

    Cette histoire vous a particulièrement touchée voici près de trois mois : au mois d’août dernier, la chienne Athéna avait été sauvée par des inconnus après avoir été enterrée vivante sous des pierres et du ciment… Heureusement, des citoyens ont sauvé de justesse ce dogue qui a désormais une nouvelle vie.

    Sur le web, le fait divers, près de Paris, avait scandalisé les internautes qui avaient lancé une pétition pour une « peine maximale » contre le maître de cette chienne retrouvée vivante sous une large couche de pierres et de ciment. Plus de 530.000 personnes avaient signé cette pétition…

    Et la dogue dans tout cela ? Elle va beaucoup mieux depuis le mois d’août ! Elle a été recueillie par Jean-Pierre et Raymonde, responsables de l’association SOS Dogue de Bordeaux. Ceux-ci ont accepté de témoigner pour le magazine Closer. « Athéna est très demandeuse de câlins et nous suit partout », rigole Raymonde, heureuse de cet accueil.

    Le maître, depuis, a également été retrouvé. L’homme, âgé de 21 ans, devra répondre de ses actes devant le tribunal de Versailles en mars 2016, mais il nie les faits, affirmant que sa chienne s’est échappée. Le propriétaire risque désormais deux ans de prison et jusqu’à 30.000 euros d’amende.

    Imprimer Catégories : Faits divers