Faits divers - Page 9

  • Un chien, abandonné, condamné à mort car il est soupçonné... d'être gay !

    gjjj.JPG

    Un chien abandonné dans le Tennessee (USA) va subir un triste sort. Certes, ce n’est pas le premier, et ce ne sera pas le dernier chien à être euthanasié. Mais ici, les circonstances sont particlulières  : son propriétaire l’a abandonné parce qu’il soupçonnait son animal de compagnie... d’être gay.

    D’après le DailyMail, l’animal aurait « monté » un autre chien... mâle. D’où les soupçons de son propriétaire. Même si les vétérinaires et les experts disent qu’il s’agit d’un désir de dominance, et non pas un désir sexuel, l’homme a préféré abandonner l’animal à une fourrière. Et à son triste sort.

    Si personne ne décide d’adopter le chien, il sera euthanasié dans l’après-midi de ce jeudi. Une page Facebook a été créée en soutien.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Honteux: Un chihuahua retrouvé avec deux pattes cassées dans une poubelle.

    23.JPGCet adorable petit chihuahua a été retrouvé dans la poubelle d’un campus du Santa Rosa Community College, en Californie.

    C’est un des employés de l’école qui a retrouvé le toutou dans la poubelle d’un parking et qui l’a emmené à l’hôpital, où il a été soigné. Les docteurs ont constaté que ses deux pattes avant étaient cassées. Plâtré, il a été emmené dans un refuge, où il espère trouver un nouveau propriétaire.

    La police est à la recherche de la personne qui a abandonné le toutou.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Tabou, un poney de 17 ans, a été torturé dans un pré à Modave: il souffre de multiples coupures et d'une importante fracture à la tête.

    655131731_B976993864Z.1_20151106102617_000_GGV5I1UVC.1-0.png.jpg

    D’importantes coupures à la tête et une fracture de plusieurs dizaines de centimètres. Tels sont les souffrances dont est victime « Tabou », un poney de 17 ans. Ce dernier a été victime d’actes violents purement gratuits et intentionnels, dans la nuit de lundi à mardi, alors qu’il se trouvait dans un pré dans le fond d’Oxhe. Ses jours étaient considérés comme en danger mais l’animal semble dans un état stationnaire. Les propriétaires, le manège « Le Pégase », sont sous le choc.

    Un acte d’une violence et d’une atrocité incroyable s’est déroulé dans la nuit de lundi à mardi, dans un pré dans le fond d’Oxhe, à Outrelouxhe (entité de Modave). Il était environ 8h30 quand un promeneur a repéré un poney ensanglanté dans une prairie isolée.

    Muriel Seyler, propriétaire du manège « Le Pégase » et du poney a été totalement choquée de découvrir que « Tabou », un poney âgé de 17 ans, avait été victime de torture purement gratuite durant la nuit. «  Il présentait des coupures au niveau de la tête et une grosse fracture, qui part de 10 centimètres environ en-dessous de l’œil jusqu’au sinus  », explique la propriétaire.

    Dans cette terrible affaire, personne n’a rien vu ni entendu. Une chose est toutefois certaine : de telles blessures ne peuvent être le fruit d’un accident. «  Si les chevaux se sont portés des coups, cela ne serait pas si grave. C’est purement intentionnel. On essaye de deviner ce qu’il s’est passé mais nous n’avons aucun indice, aucun élément…  »

    Les plaies de Tabou sont si importantes que ses jours sont considérés comme en danger, même si son état reste stationnaire. «  Mais ça va : il mange, il boit. Son état général est bon. Le vétérinaire et nous-mêmes faisons tout ce qu’il faut. On doit encore faire attention durant 48 heures et surveiller qu’il ne fasse pas de température. Là, on sera alors rassuré car il devrait être sorti d’affaire.  »

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Un chat qui s'était enfermé malencontreusement dans une cave, a survécu en buvant du vin: il était complètement saoul quand on l'a retrouvé !

    Capture.JPG

    Il s’appelle Aljosha. C’est un mignon chat blanc et roux de 6 ans. L’autre jour, il s’est perdu au cours d’une balade. Il est entré dans une cave d’où il n’a pas su ressortir. Il est resté là pendant de nombreux jours et il a survécu… en buvant du vin.

    Aljosha vit dans une petite ville d’Allemagne, à Würselen, comme nous l’apprend Bild. Cet été, il a vécu une drôle d’aventure. Il est parti en balade comme il en a l’habitude. Après plusieurs jours de disparition, Claudia, sa maîtresse, s’est sérieusement inquiétée. Elle a fait imprimer des affichettes qu’elle a placées un peu partout.

    Il a fallu 7 semaines pour qu’Aljosha soit retrouvé dans la cave d’une maison. Apparemment, il y était entré et n’avait pas su en ressortir. Au sol, trois bouteilles de vin blanc cassées témoignaient de la façon dont le chat avait survécu : en buvant du vin. L’animal était d’ailleurs dans un drôle d’état. «  Plus mort que vif  », a témoigné Claudia.

    Le vétérinaire a confirmé que le chat était complètement saoul. Il a fallu qu’il reste 3 jours sous goutte-à-goutte pour qu’il se remette.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Athéna, une chienne enterrée vivante sous une large couche de pierres et de ciment: voici ce qu'elle est devenue!

    2684824055.140.JPG

    Cette histoire vous a particulièrement touchée voici près de trois mois : au mois d’août dernier, la chienne Athéna avait été sauvée par des inconnus après avoir été enterrée vivante sous des pierres et du ciment… Heureusement, des citoyens ont sauvé de justesse ce dogue qui a désormais une nouvelle vie.

    Sur le web, le fait divers, près de Paris, avait scandalisé les internautes qui avaient lancé une pétition pour une « peine maximale » contre le maître de cette chienne retrouvée vivante sous une large couche de pierres et de ciment. Plus de 530.000 personnes avaient signé cette pétition…

    Et la dogue dans tout cela ? Elle va beaucoup mieux depuis le mois d’août ! Elle a été recueillie par Jean-Pierre et Raymonde, responsables de l’association SOS Dogue de Bordeaux. Ceux-ci ont accepté de témoigner pour le magazine Closer. « Athéna est très demandeuse de câlins et nous suit partout », rigole Raymonde, heureuse de cet accueil.

    Le maître, depuis, a également été retrouvé. L’homme, âgé de 21 ans, devra répondre de ses actes devant le tribunal de Versailles en mars 2016, mais il nie les faits, affirmant que sa chienne s’est échappée. Le propriétaire risque désormais deux ans de prison et jusqu’à 30.000 euros d’amende.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Seraing (Liège): des chihuahuas affamés et enfermés pendant 2 semaines découverts dans une habitation!

    Capture.JPGUne Sérésienne de 33 ans vient d’écoper d’une peine d’amende de 600 euros ou 15 jours de prison pour avoir « oublié » ses deux chiens, des chihuahuas, enfermés seuls chez elle pendant deux semaines. Ce sont des voisins de la trentenaire qui, entendant les aboiements et remarquant que personne ne semblait plus résider dans la maison, avaient prévenu la SRPA.

    L’inspecteur de la SRPA s’était rendu sur les lieux le 18 septembre et avait laissé un marqueur sur la porte d’entrée. Il était revenu le 22 septembre, et le marqueur était toujours là. Il avait alors prévenu la police du fait qu’il entendait des animaux à l’intérieur de cette maison désertée, mais qu’il ignorait si ceux-ci disposaient d’eau et de nourriture.

    Le 29 septembre, les services de police constataient que le marqueur placé par la SRPA n’avait toujours pas bougé. La Sérésienne avait alors été convoquée sur place et avait fini par admettre que cela faisait un moment qu’elle habitait chez une parente à Ougrée et qu’elle n’avait plus mis les pieds chez elle. Les chiens avaient été découverts en très mauvais état, affamés et déshydratés.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Waterloo: leur lapin et leur poule croqués par des chiens.

    Capture.JPG

    Stéphanie Fonteyn et sa fille Maya ont eu la terrible surprise de voir leur poule et leur lapin croqués par deux chiens. Pour la Waterlootoise, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase.

    Stéphanie et sa fille ne sortiront pas indemnes de l’événement qu’elles ont vécu ce vendredi. «  Vers 16h, je suis allée chercher ma fille à l’école et lorsque je suis rentrée, j’ai vu un tas de plumes sur le parking  », témoigne la Waterlootoise. Suite à de récents événements, Stéphanie avait déjà fait installer une caméra. Sur les images, les faits sont d’une dureté implacable. «  L’on voit deux chiens passer par l’arrière du jardin et foncer vers le poulailler  ». Ils n’ont laissé aucune chance aux animaux : «  Ils ont croqué le lapin de ma fille Maya et déchiqueté ma poule en emportant sa dépouille. Je pense que s’il y avait eu un bébé dans un relax, il aurait subi le même sort !  », déplore Stéphanie. «  Ils ont aussi essayé d’attraper l’autre poule mais elle s’est enfuie et n’est revenue que le lendemain matin  ».

    Cependant, impossible pour Stéphanie de savoir à qui appartiennent les chiens. «  Ils se promènent à deux et l’on voit qu’ils sont complices donc appartiennent visiblement au même maître. J’ai contacté la police qui aimerait bien savoir aussi de qui il s’agit  ». La propriétaire a en effet porté plainte auprès des forces de l’ordre. «  Ils ont pris ma déposition et vont faire des recherches sur les chiens, notamment à la fourrière. Mais pour l’instant, nous n’avons pas d’indices  ».

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Ce pauvre chien a été trouvé galeux et proche de la mort sur le bord d'une route (vidéo)

    L’animal faisait peine à voir. Ce chien a été trouvé sur le bord d’une route. Il gisait probablement proche de la mort quand il a été trouvé par des bénévoles de « Animal aid ». Il avait la gale et n’avait plus mangé depuis longtemps.

    Il gisait sur le bord d’une route, en Inde, quand ce chien a été trouvé. Il bougeait à peine. Les bénévoles de « Animal aid » ont réussi à le sauver mais il a fallu deux mois avant qu’il retrouve un aspect normal.

    Il a fallu soigner sa peau, rongée par la gale. C’est ce qui a été le plus rapide. Après 10 jours de traitement, la peau était guérie. Mais le plus difficile a été de lui faire retrouver confiance dans les gens

    Au terme de 2 mois, on retrouve un chien tout joli, plein de vie et affectueux.

    « Animal aid » a filmé cette métamorphose et l’a postée sur Youtube.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Remicourt (Liège): des chats retrouvés morts empoisonnés depuis une semaine

    Capture.JPG

    Marisa Scimia, 53 ans, en est certaine : les chats ne sont pas les bienvenus à Remicourt. En seulement une semaine, trois félins ont été retrouvés morts, empoisonnés à proximité de l’avenue Maurice Delmotte. « Comme par hasard, on veut faire un lotissement à cet endroit. On essaierait donc de faire disparaître les chats », soupçonne-t-elle.

    « Le premier chat mort, on a cru à un accident. Mais trois en une semaine, c’est clairement criminel. On les a empoisonnés », s’indigne Marisa Scimia. Cette Waremmienne de 53 ans est très impliquée dans la cause animale depuis la disparition d’Archimède, son chat, il y a deux ans de cela.

    Avec l’aide d’associations, telles que « Poils et Moustaches » (une asbl qui a pour objectif la stérilisation et les soins aux chats errants ou abandonnés), elle s’implique corps et âme pour ses amis à quatre pattes. Et dernièrement, c’est une affaire remicourtoise qui l’inquiète.

    «  Une amie m’a alertée qu’à Remicourt, près de l’avenue Maurice Demotte, il y a beaucoup de chats errants. C’est là qu’ils se retrouvent. Il y a bien une quinzaine d’animaux. J’ai appris que l’on voulait faire un lotissement à cet endroit, et que la commune avait interdit de nourrir les félins. Et comme par hasard, une semaine après cette interdiction, on a retrouvé des chats morts. Je ne sais pas si c’est la commune qui est en cause dans cette disparition soudaine de chats qui dérangent mais c’est quand même un drôle de hasard », lance-t-elle.

    La commune, de son côté, indique qu’elle n’a jamais interdit de nourrir ces animaux, et qu’elle est, au contraire, très sensible à la cause animale.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Farciennes: un Am-Staff saisi par la SPA car son maître le laissait mourir de faim

    Capture.JPG

    La SPA de Charleroi a dû intervenir, ce mardi matin, dans un domicile de Farciennes, pour y récupérer un chien, un croisé Am-Staff de cinq à six ans, retrouvé dans un état famélique. « Il ne mangeait rien parce qu’il n’avait pas faim ! », s’est justifié le propriétaire de l’animal.

    Tout remonte à une descente à ce domicile farciennois des services sociaux : «  C’est là qu’ils ont aperçu ce chien, dans un état de cachexie prononcé  », confirme Franck Goffaux, directeur de la SPA : «  Un ou deux jours de plus et on pouvait craindre le pire pour cet animal. Quoi qu’il en soit, les services sociaux ont prévenu la police locale. Celle-ci a constaté les faits et est revenue vers nous. Une équipe d’inspecteurs est venue sur place pour constater les faits… L’animal devait clairement être saisi, et a pu l’être grâce à une décision du Parquet de Charleroi.  »

    Le pauvre Am-Staff n’avait plus que la peau sur les os… «  C’est d’ailleurs difficile d’estimer son âge  », poursuit Franck Goffaux. «  Le propriétaire n’a pas trouvé d’autre explication pour justifier l’état de son chien, que de nous dire qu’elle ne mangeait pas parce qu’elle n’avait pas faim !  »

    Deux autres chiens appartenant au même propriétaire ont également été saisis, mais ceux-là sont heureusement en meilleure santé.

    Imprimer Catégories : Faits divers