Faits divers - Page 10

  • Athéna, une chienne enterrée vivante sous une large couche de pierres et de ciment: voici ce qu'elle est devenue!

    2684824055.140.JPG

    Cette histoire vous a particulièrement touchée voici près de trois mois : au mois d’août dernier, la chienne Athéna avait été sauvée par des inconnus après avoir été enterrée vivante sous des pierres et du ciment… Heureusement, des citoyens ont sauvé de justesse ce dogue qui a désormais une nouvelle vie.

    Sur le web, le fait divers, près de Paris, avait scandalisé les internautes qui avaient lancé une pétition pour une « peine maximale » contre le maître de cette chienne retrouvée vivante sous une large couche de pierres et de ciment. Plus de 530.000 personnes avaient signé cette pétition…

    Et la dogue dans tout cela ? Elle va beaucoup mieux depuis le mois d’août ! Elle a été recueillie par Jean-Pierre et Raymonde, responsables de l’association SOS Dogue de Bordeaux. Ceux-ci ont accepté de témoigner pour le magazine Closer. « Athéna est très demandeuse de câlins et nous suit partout », rigole Raymonde, heureuse de cet accueil.

    Le maître, depuis, a également été retrouvé. L’homme, âgé de 21 ans, devra répondre de ses actes devant le tribunal de Versailles en mars 2016, mais il nie les faits, affirmant que sa chienne s’est échappée. Le propriétaire risque désormais deux ans de prison et jusqu’à 30.000 euros d’amende.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Seraing (Liège): des chihuahuas affamés et enfermés pendant 2 semaines découverts dans une habitation!

    Capture.JPGUne Sérésienne de 33 ans vient d’écoper d’une peine d’amende de 600 euros ou 15 jours de prison pour avoir « oublié » ses deux chiens, des chihuahuas, enfermés seuls chez elle pendant deux semaines. Ce sont des voisins de la trentenaire qui, entendant les aboiements et remarquant que personne ne semblait plus résider dans la maison, avaient prévenu la SRPA.

    L’inspecteur de la SRPA s’était rendu sur les lieux le 18 septembre et avait laissé un marqueur sur la porte d’entrée. Il était revenu le 22 septembre, et le marqueur était toujours là. Il avait alors prévenu la police du fait qu’il entendait des animaux à l’intérieur de cette maison désertée, mais qu’il ignorait si ceux-ci disposaient d’eau et de nourriture.

    Le 29 septembre, les services de police constataient que le marqueur placé par la SRPA n’avait toujours pas bougé. La Sérésienne avait alors été convoquée sur place et avait fini par admettre que cela faisait un moment qu’elle habitait chez une parente à Ougrée et qu’elle n’avait plus mis les pieds chez elle. Les chiens avaient été découverts en très mauvais état, affamés et déshydratés.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Waterloo: leur lapin et leur poule croqués par des chiens.

    Capture.JPG

    Stéphanie Fonteyn et sa fille Maya ont eu la terrible surprise de voir leur poule et leur lapin croqués par deux chiens. Pour la Waterlootoise, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase.

    Stéphanie et sa fille ne sortiront pas indemnes de l’événement qu’elles ont vécu ce vendredi. «  Vers 16h, je suis allée chercher ma fille à l’école et lorsque je suis rentrée, j’ai vu un tas de plumes sur le parking  », témoigne la Waterlootoise. Suite à de récents événements, Stéphanie avait déjà fait installer une caméra. Sur les images, les faits sont d’une dureté implacable. «  L’on voit deux chiens passer par l’arrière du jardin et foncer vers le poulailler  ». Ils n’ont laissé aucune chance aux animaux : «  Ils ont croqué le lapin de ma fille Maya et déchiqueté ma poule en emportant sa dépouille. Je pense que s’il y avait eu un bébé dans un relax, il aurait subi le même sort !  », déplore Stéphanie. «  Ils ont aussi essayé d’attraper l’autre poule mais elle s’est enfuie et n’est revenue que le lendemain matin  ».

    Cependant, impossible pour Stéphanie de savoir à qui appartiennent les chiens. «  Ils se promènent à deux et l’on voit qu’ils sont complices donc appartiennent visiblement au même maître. J’ai contacté la police qui aimerait bien savoir aussi de qui il s’agit  ». La propriétaire a en effet porté plainte auprès des forces de l’ordre. «  Ils ont pris ma déposition et vont faire des recherches sur les chiens, notamment à la fourrière. Mais pour l’instant, nous n’avons pas d’indices  ».

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Ce pauvre chien a été trouvé galeux et proche de la mort sur le bord d'une route (vidéo)

    L’animal faisait peine à voir. Ce chien a été trouvé sur le bord d’une route. Il gisait probablement proche de la mort quand il a été trouvé par des bénévoles de « Animal aid ». Il avait la gale et n’avait plus mangé depuis longtemps.

    Il gisait sur le bord d’une route, en Inde, quand ce chien a été trouvé. Il bougeait à peine. Les bénévoles de « Animal aid » ont réussi à le sauver mais il a fallu deux mois avant qu’il retrouve un aspect normal.

    Il a fallu soigner sa peau, rongée par la gale. C’est ce qui a été le plus rapide. Après 10 jours de traitement, la peau était guérie. Mais le plus difficile a été de lui faire retrouver confiance dans les gens

    Au terme de 2 mois, on retrouve un chien tout joli, plein de vie et affectueux.

    « Animal aid » a filmé cette métamorphose et l’a postée sur Youtube.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Remicourt (Liège): des chats retrouvés morts empoisonnés depuis une semaine

    Capture.JPG

    Marisa Scimia, 53 ans, en est certaine : les chats ne sont pas les bienvenus à Remicourt. En seulement une semaine, trois félins ont été retrouvés morts, empoisonnés à proximité de l’avenue Maurice Delmotte. « Comme par hasard, on veut faire un lotissement à cet endroit. On essaierait donc de faire disparaître les chats », soupçonne-t-elle.

    « Le premier chat mort, on a cru à un accident. Mais trois en une semaine, c’est clairement criminel. On les a empoisonnés », s’indigne Marisa Scimia. Cette Waremmienne de 53 ans est très impliquée dans la cause animale depuis la disparition d’Archimède, son chat, il y a deux ans de cela.

    Avec l’aide d’associations, telles que « Poils et Moustaches » (une asbl qui a pour objectif la stérilisation et les soins aux chats errants ou abandonnés), elle s’implique corps et âme pour ses amis à quatre pattes. Et dernièrement, c’est une affaire remicourtoise qui l’inquiète.

    «  Une amie m’a alertée qu’à Remicourt, près de l’avenue Maurice Demotte, il y a beaucoup de chats errants. C’est là qu’ils se retrouvent. Il y a bien une quinzaine d’animaux. J’ai appris que l’on voulait faire un lotissement à cet endroit, et que la commune avait interdit de nourrir les félins. Et comme par hasard, une semaine après cette interdiction, on a retrouvé des chats morts. Je ne sais pas si c’est la commune qui est en cause dans cette disparition soudaine de chats qui dérangent mais c’est quand même un drôle de hasard », lance-t-elle.

    La commune, de son côté, indique qu’elle n’a jamais interdit de nourrir ces animaux, et qu’elle est, au contraire, très sensible à la cause animale.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Farciennes: un Am-Staff saisi par la SPA car son maître le laissait mourir de faim

    Capture.JPG

    La SPA de Charleroi a dû intervenir, ce mardi matin, dans un domicile de Farciennes, pour y récupérer un chien, un croisé Am-Staff de cinq à six ans, retrouvé dans un état famélique. « Il ne mangeait rien parce qu’il n’avait pas faim ! », s’est justifié le propriétaire de l’animal.

    Tout remonte à une descente à ce domicile farciennois des services sociaux : «  C’est là qu’ils ont aperçu ce chien, dans un état de cachexie prononcé  », confirme Franck Goffaux, directeur de la SPA : «  Un ou deux jours de plus et on pouvait craindre le pire pour cet animal. Quoi qu’il en soit, les services sociaux ont prévenu la police locale. Celle-ci a constaté les faits et est revenue vers nous. Une équipe d’inspecteurs est venue sur place pour constater les faits… L’animal devait clairement être saisi, et a pu l’être grâce à une décision du Parquet de Charleroi.  »

    Le pauvre Am-Staff n’avait plus que la peau sur les os… «  C’est d’ailleurs difficile d’estimer son âge  », poursuit Franck Goffaux. «  Le propriétaire n’a pas trouvé d’autre explication pour justifier l’état de son chien, que de nous dire qu’elle ne mangeait pas parce qu’elle n’avait pas faim !  »

    Deux autres chiens appartenant au même propriétaire ont également été saisis, mais ceux-là sont heureusement en meilleure santé.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Patapouf le Yorkshire est un héros: il a sauvé une famille avec deux enfants (3 ans et 5 mois) des flammes à Fontaine-l'Evêque.

    2016078542_B976644141Z.1_20150927101353_000_GB1591MQD.1-0.jpg

    Patapouf, un petit chien de race Yorkshire, a sans doute sauvé une famille d’une mort atroce durant la nuit de samedi à dimanche, à Fontaine-L’Evèque. Il s’est mis à aboyer pour l’avertir d’un danger terrible : le logement situé juste à côté du leur, au même étage, était en feu.

    1075849889_B976644141Z.1_20150927101353_000_GB1591MV9.1-0.jpg

    A ce moment-là, le père, la mère et leurs deux enfants (3 ans et 5 mois) dormaient profondément.

    Réveillés par Patapouf, ils se sont réfugiés sur le toit en attendant les pompiers. Heureusement, ceux-ci sont intervenus rapidement et ont permis l’évacuation de la famille et du chien.

    L’origine de l’incendie n’est pas encore connue à l’heure actuelle. On sait juste qu’il n’y a pas de blessé à signaler.

    965968927_B976644141Z.1_20150927101353_000_GB1591MRI.1-0.jpg

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Un chiot, sur le point d'être abattu, fait feu sur son maître !

    1622630185_B976610208Z.1_20150923113535_000_G33589E3H.1-0.jpgJerry Allen Bradford, 37 ans, ne trouvait pas de foyer pour sept chiots et ne savait pas quoi en faire. Il n’a rien trouvé de mieux que de leur tirer une balle dans la tête avec un revolver de calibre 38. Il en avait déjà abattu trois lorsqu’il décide d’en prendre deux à bras tout en tenant encore son arme. Le chiot a actionné la détente blessant son maître au bras.

    Le récit nous est rapporté par NBCnews. Jerry, un Américain de 37 ans, a dû se rendre à l’hôpital après avoir été blessé par balle par… son chiot.

    Il avait déjà abattu trois chiots lorsqu’il a voulu s’en prendre aux quatre qui restaient. Il en prend alors deux à bras. L’un des chiots appuie malencontreusement sur la détente. Ce geste lui sauve la vie ! Jerry est obligé de les lâcher et de se rendre à l’hôpital. L’homme est obligé de raconter comment il s’est fait cela.

    La police se rend sur les lieux et constate que trois chiens ont déjà été tués et placés dans une tombe fraîchement creusée. Les quatre chiots encore vivants sont en bonne santé. Ils sont placés dans un centre local pour animaux où ils pourront trouver une famille accueillante. L’enquête doit encore déterminer si Jerry sera poursuivi pour maltraitance envers des animaux.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Horrible, vous serez choqués en découvrant ce qu'il y a dans les blessures de cette pauvre chienne (photos)

    Wilson Martins Coutinho habite à Rio de Janeiro et vient souvent en aide aux animaux en difficultés, notamment les chiens errants. Il doit faire face à des maltraitances souvent inimaginables. Dernièrement, il s’est donné pour mission de sauver un chien errant avec de terribles blessures au cou. L’animal a également été ébouillanté.

    Wilson décide de baptiser la chienne Anja. Il l’emmène chez lui pour la soigner. L’état de santé de l’animal est critique, elle a une énorme inflammation au cou et des plaies béantes. La pauvre chienne a subi de véritables tortures. Wilson va se battre pour qu’Anja survive. Il a rarement vu un chien dans un tel état comme nous le relate le site le meilleursduweb.

    Lire la suite

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Fleurus: « Les voleurs ont emporté de l’or et mon chien ! ». 1.000€ à celui qui ramène le Yorkshire.

    11793256_10207384378032996_1075833576_n.jpg

    Le 20 juillet dernier, des individus ont pénétré par effraction dans la maison du Fleurusien Jean-Pierre Schoeters. Les cambrioleurs ont dérobé une petite quantité d’or ainsi que Bella… le yorkshire de la famille. Effondrés, les maîtres offrent une récompense de 1.000 euros à la personne qui leur ramènera saine et sauve la petite chienne. 

    « Nous avons acheté Bella il y a un an et demi » , débute Jean-Pierre Schoeters, un habitant de Fleurus. « Notre yorkshire terrier au pelage tacheté pèse seulement un kilo. C’est une petite chienne très fragile. Son état nécessite d’ailleurs une grande attention et quantité de soins… Elle ne sait pas marcher en laisse et nous devons lui donner à manger car elle ne se parvient pas à se nourrir toute seule. C’est vraiment notre petit kilo de bonheur. Et elle nous a été arrachée il y a une semaine ! Quel vol crapuleux ! »
    Le lundi 20 juillet, le pauvre animal, qui se trouvait dans la maison de ses maîtres, a été emporté par des cambrioleurs. Les faits sont survenus entre 10 heures et midi, ce matin-là. « Mon épouse et moi étions en congé » , pointe le Fleurusien. « Nous nous sommes absentés pour aller faire quelques courses. Nos enfants, âgés de 20 et 23 ans, sont restés à la maison. C’est là que des voleurs ont débarqué chez nous. »
    Les malfrats sont entrés par effraction dans l’habitation de Fleurus en forçant la grande fenêtre qui donne sur la route. « Nos enfants n’ont rien entendu de ce qui se tramait juste à côté d’eux. Il faut dire qu’avant de quitter la maison pour nous rendre au magasin, mon épouse et moi-même avons fait un peu de bruit » , précise-t-il. « Je pense que nos enfants ont dû entendre du mouvement mais ont pensé que c’était encore nous. » Il ajoute : « Les cambrioleurs n’ont en tout cas pas eu le temps de retourner toute la maison. Ils se sont emparés d’un peu d’or mais également de notre jeune yorkshire. »
    Une disparition qui a profondément secoué cette famille carolorégienne. Depuis les faits, elle remue ciel et terre pour retrouver la petite boule de poils. « Nous avons d’abord immédiatement porté plainte à la police locale de la zone Brunau. Voici d’ailleurs le numéro du procès-verbal : CH.17.L8.004908-2015 » , détaille-t-il. « De plus, nous avons lancé un appel à témoins sur les réseaux sociaux. Notre post sur Facebook a déjà été partagé près de 1.100 fois. J’ai quadrillé aussi toute la région pour tenter de la retrouver. Je me suis rendu à Wangenies puis aussi jusqu’à Mons. Et, j’ai même été à la rencontre des gens du voyage. Au cas où… »
     
    Pour mettre toutes les chances de leur côté, les propriétaires de chien proposent carrément une récompense de 1.000 euros à celui qui leur ramènera Bella saine et sauve. « On fera tout pour retrouver notre petit kilo d’amour ! »
     
    Des infos concernant Bella, une femelle aux poils longs « noir et feu » et aux oreilles dressées ? Contactez Jean Pierre Schoeters au 0477/26.14.15.