Comportement

  • Engis (Liège): Des cours pour sauver la vie de son chien. Les gestes de premiers secours pour les chiens ressemblent à ceux destinés aux êtres humains.

    otrange.JPG

    Au club canin d’Engis-Fagnes, Educachien, il est possible d’apprendre à sauver la vie de son chien lors d’un cours de secourisme. Encore rares en Belgique, les cours de secourisme canin sont généralement donnés par des vétérinaires.  
    Avec plusieurs années d’expérience aux côtés d’un vétérinaire, Jane Bossen (54), ancienne infirmière et présidente du club, propose le cours elle-même. « D’après moi, les vétérinaires prennent fort cher pour faire cette formation. J’ai donc décidé de me lancer seul. J’ai écrit un syllabus, que j’ai fait relire à ma vétérinaire, et qui l’a validé », explique Jane Bossen.
     
    Concrètement, quelle est la différence avec le secourisme pour les humains ? Et bien, il n’y en n’a pas beaucoup en réalité. Soigner un chien implique un risque de morsures. Par contre, les gestes de réanimation sont semblables. La position des mains, ou des doigts pour les petits chiens, varie en fonction du gabarit de l’animal. « Par exemple, réanimer un lévrier comme un labrador, cela peut provoquer de gros dégâts sur l’animal », précise Jane. Le cours de secourisme canin apprend donc en priorité à se protéger et à ne pas blesser le chien. « Quand on sauve un chien de la noyade, la technique est légèrement différente d’un chien à l’autre. Les gros chiens doivent être tenus à l’envers pour faire sortir l’eau », ajoute-t-elle.
     
    La réanimation peut intervenir dans plusieurs cas : la noyade, l’évanouissement, la crise d’épilepsie… En cas d’absence de pouls, Jane Bossen apprend également la technique du bouche à bouche. « Je peux comprendre que le contact bouche à truffe puisse déranger certaines personnes, il est possible de mettre un mouchoir pour éviter le contact direct. J’enseigne tout de même la technique pour les personnes qui voudraient y avoir recours », explique Jane Bossen. Pour les plus délicats, rassurez-vous, le set de réanimation vendu en pharmacie peut aussi être utilisé sur les chiens.
     
    Pansements et muselière
    Le cours de secourisme s’étale sur une journée. La matinée est généralement consacrée à la théorie, avec un syllabus comme support. « Il est donc important que le chien puisse rester calme pendant au moins 1h30 à côté de son maître », précise encore Jane Bossen. Après la théorie, place à la pratique avec les exercices de réanimation sur des peluches. « On apprend aussi à poser des pansements en fonction de l’endroit du corps, et à poser une muselière », détaille l’instructrice. En fin de journée, les maîtres passent un examen avec, à la clé, un diplôme attestant qu’ils savent secourir leur propre chien. « Avant qu’ils ne rentrent chez eux, je fais un bref exposé sur le langage pour les chiens sourds, ainsi que le langage du toucher pour les chiens aveugles », conclut Jane Bossen.

    Éduquer votre chien avec Educachien

    Le club canin d’Engis, Educachien, a pour but de sociabiliser les chiens et de les éduquer tout en respectant leur caractère. « Ma chienne est impulsive, elle a ses amis mais elle n’aime pas tous les chiens. Je ne la force pas. Nous, les humains, nous n’aimons pas tout le monde », explique la présidente du club, Jane Bossen. L’objectif, c’est surtout d’apprendre aux chiens à accompagner leur maître dans toutes les situations de la vie.

    Si vous souhaitez inscrire votre chiot, il est possible de commencer dès deux mois, pré-vacciné. Les cours pour les chiots se déroulent les mardis et vendredis à 19h. Pour les adultes, c’est le samedi à 10h. Toutes les infos par téléphone ou sur le site www.educachien.be.
    Imprimer Catégories : Comportement
  • Comment faire un massage cardiaque pour son chien ou son chat? Explications...

    Capture.JPG

    Que faire lorsque toutou ou minou s’étouffe ? Ou encore... quels sont les bons réflexes à avoir lorsque votre animal souffre d’une fracture ouverte ou d’un malaise cardiaque ? Il faut agir vite ! Mais comment ? Le week-end du 27 au 28 avril, la vétérinaire Virginie Derbaudrenghien dispensera des formations de premiers secours pour votre chien et votre chat à Quévy.

    Originaire d’Hélécine, dans le Brabant wallon, Virginie Derbaudrenghien écume les routes avec son mobile-home pour venir en aide à nos petits compagnons. La vétérinaire assure l’ensemble des consultations à bord de son MobiloVet. En plus de son activité, Virginie a décidé de former les propriétaires de chats et de chiens aux premiers secours  : « J’ai commencé à dispenser les formations il y a deux ans d’ici », raconte Virginie Derbaudrenghien.

    « Plusieurs personnes ont été confrontées à des situations où leur animal était blessé sans pouvoir réagir à temps. Elles ont perdu leur animal suite à cela. J’ai donc décidé de me lancer. »

    Bien évidemment, il existe des différences entre les premiers secours prodigués à un humain et à un animal.

    > Les premiers bons réflexes

    > «L’animalette» de premiers secours

    Bien équipé, le propriétaire devra ensuite se protéger avant de pouvoir secourir son animal.

    > Les conseils de Virginie Derbaudrenghien pour sauver la vie de son animal

    750 propriétaires formés

    Aujourd’hui, ce sont près de 750 personnes qui ont été formées aux premiers secours chiens et chats. Les leçons sont ouvertes à tout public, à partir de 12 ans. Sécurail et la douane fédérale, entre autres, ont organisé des cours pour leur personnel. Chaque mois, au moins un cours est dispensé dans une province. Dans la région de Mons-Borinage, deux formations de niveau 1 ont déjà été proposées à l’auberge de jeunesse de la cité du Doudou. Il s’agit principalement de cours théoriques pour apprendre les gestes à suivre. « Pour le niveau 2, nous organisons l’apprentissage sur le terrain », ajoute la vétérinaire. Le week-end du 27 et 28 avril, Virginie et son équipe proposeront les deux niveaux de formation aux alentours de Quévy-Aulnois. Les personnes inscrites recevront l’adresse exacte dans les prochains jours. Une formation dure toute la journée et coûte 90 euros par personne.

  • Shon, le nouveau super-héros, vient au secours des chats en détresse.

    25354171_1007180446096723_869956900854779349_n.jpgUn petit garçon de 5 ans nommé Shon est devenu le nouveau super-héros qui vient au secours des chats abandonnés.

    Bien connu dans son quartier, Shon, un petit garçon de 5 ans, vient au secours des chats en détresse à chaque fois qu’il rend visite à ses tantes, Kris et Kia. À chaque visite, il n’a qu’une seule idée en tête : secourir les chats abandonnés de son quartier.

    Selon Closer, afin de remplir entièrement sa mission, il aime porter des costumes de super-héros afin de venir en aide aux chats abandonnés. Les différents costumes font d’ailleurs beaucoup rire ses deux tantes et le voisinage qui ne manquent pas de prêter attention à l’engagement sincère de l’enfant.

    Sa tante Kris explique d’ailleurs : « Depuis sa naissance, nous avons toujours joué un rôle important dans la vie de Shon, passionnée par la protection animale. Lorsqu’il est avec nous, il évolue parmi les chats, il suit notre exemple. » Car en effet, depuis dix ans, les tantes de Shon sont bénévoles et viennent au secours d’une quarantaine de chats errants qui vivent dans leur quartier, à savoir Philadelphie.

    Au cours de ces opérations de sauvetage, l’objectif principal reste de trouver une famille d’adoption aux chats errants mais étant donné que certains sont trop sauvages et qu’ils ne savent pas s’adapter à la vie domestique, les deux tantes ont recours à d’autres services. Parmi ceux-ci on retrouve des programmes de vaccination et de stérilisation avant de les relâcher dans le quartier.

    Pour information, un couple de chats non stérilisés peut engendrer jusqu’à 20000 descendants en quatre ans. La stérilisation permet donc de stabiliser la population féline qui permet entre-autre, d’éradiquer des rongeurs nuisibles tels que les rats.

    © Instagram
    © Instagram
    © Instagram
    © Instagram
    Imprimer Catégories : Comportement
  • Votre animal de compagnie fait pipi partout ? Cette astuce est pour vous !

    Capture.JPGSi votre chien ou votre chat s’est oublié et a uriné sur un tapis ou sur la moquette de votre intérieur, ne vous lamentez plus.

    Il vous faudra :

    – De l’eau gazeuse

    – Du vinaigre

    Comment faire ?

    Il vous sera très facile de remédier aux éventuelles traces auréolées en nettoyant la flaque d’urine en versant simplement de l’eau gazeuse sur la tâche.

    Frottez un peu pour enlever l’excès de liquide. Vous pouvez également verser quelques gouttes de vinaigre blanc pour exercer une action répulsive sur un chien qui souhaiterait utiliser votre tapis ou votre moquette comme nouveau territoire.

    Attention, ne nettoyez en aucun cas votre tapis avec de l’eau de Javel : celle-ci attire au contraire les chiens et leur donnerait à nouveau envie d’uriner sur votre sol.

  • N'abandonnez pas votre chien cet été ! Julie Willems, notre comportementaliste vous explique pourquoi.

    Ne m’abandonnez pas cet été !

    Capturer.JPGLes départs en vacances sont malheureusement encore aujourd’hui une cause trop fréquente d’abandons. Cette décision de se séparer de son fidèle compagnon pour des vacances est  pourtant prise trop à la légère lorsqu’on considère les répercussions de l’abandon sur le chien.

    Qu’ai-je fait ?

    Les conséquences sont terribles d’un point de vue psychologique. Pour l’animal vivant en groupe qu’est le chien, l’abandon est considéré comme une exclusion du groupe. Or, pour être exclu, il faut avoir commis une faute très grave. Le chien abandonné ne cesse dès lors de se tourmenter en se demandant quelle chose terrible il a bien pu faire pour être ainsi relégué aux oubliettes.

    Une souffrance affective

    Le chien est un animal dévoué, aimant et fidèle. Il est déjà triste d’être séparé de son maître pour une journée. Mais lorsqu’il comprend qu’il en est séparé pour toujours, que celui-ci ne veut plus de lui, la souffrance est immense, insupportable. Dès qu’il arrive dans un refuge et qu’il ressent le stress et la douleur des autres pensionnaires, il se rend compte de ce qui se passe et le calvaire commence pour lui.

    Un quotidien insupportable

    Vivre constamment dans ces émotions de stress, de désolation, de tension et d’angoisse que ressentent et se transmettent tous les chiens de refuge plonge encore plus dans le mal-être et la souffrance. De jour en jour, l’animal perd sa joie de vivre et dépérit. Malgré la bonne volonté et le courage du personnel des refuges, rien ne permet aux chiens de supporter cette douleur.

    Des séquelles psychologiques

    Bien souvent, un chien qui a été abandonné développera le syndrome de l’abandon. C’est-à-dire que, même adopté, il vivra dans la peur d’être à nouveau abandonné. Ceci peut avoir pour conséquence une anxiété de séparation. Heureusement, ce trouble est facile à traiter et ne devrait certainement pas décourager les futurs adoptants. A ce propos, n’avez-vous pas le souhait d’accueillir un petit chien de refuge et lui offrir une nouvelle jolie vie? ;-)

    Cet article a été rédigé par Julie Willems et est protégé par le droit d’auteur – Mai 2015

    Imprimer Catégories : Comportement
  • Etude: Le chien, meilleur ami du ... dragueur !

    Capturer.JPGMessieurs, vous pensiez qu’un gros salaire, une voiture ou une sublime villa étaient nécessaires pour conquérir le cœur de ces dames ? Eh bien détrompez-vous ! Un sondage révèle en effet qu’une femme sur cinq trouve qu’un homme qui possède un chien est beaucoup plus attirant. Alors qu’à peine 6 % des femmes portent de l’intérêt à la voiture du prétendant et une femme sur vingt à ses vêtements !

    Sachez également qu’avoir un toutou est deux fois plus attrayant qu’un gros salaire (11 %) ou qu’une belle maison (12 %).

    LES TECHNIQUES ANCIENNES

    Côté technique de drague, les hommes semblent s’en tenir aux bonnes vieilles méthodes. Pour faire fondre une belle demoiselle, rien de tel que le contact visuel, les yeux dans les yeux. Suivent en- suite la technique du compliment et des remarques un peu taquines.

    Comme quoi, même si les technologies sont de plus en plus présentes dans notre vie, la tradition, quand il s’agit de séduire l’élue de son cœur garde toute son utilité...

    Imprimer Catégories : Comportement
  • L'homme, le chien et l'accès aux ressources

    Certains d’entre vous savent déjà qu’un nouveau courant a vu le jour il y a quelques temps concernant la relation qui lie l’homme au chien. Ce courant balaie d’un coup de vent les centaines d’études sur le sujet publiées depuis des dizaines d’années en affirmant qu’il n’existerait aucune relation d’ordre hiérarchique entre l’homme et son animal, et plus généralement qu’il ne peut exister de relation hiérarchique interspécifique, autrement dit entre deux espèces différentes. L’une des explications avancées pour justifier cette nouvelle façon de voir les choses est que les ressources ne peuvent être les mêmes entre deux individus d’espèces différentes. En d’autres termes, il ne peut y avoir conflit, et à fortiori conflit hiérarchique, entre deux espèces différentes puisque ces deux espèces n’aspirent pas aux mêmes ressources.

     

    Lire la suite

    Imprimer Catégories : Comportement
  • Sauve qui peut... un chien en liberté!

    969458_187617808065294_478102260_n.jpgQue de commentaires négatifs, de regards assassins, de chiens qui changent de trottoir emportés malgré eux par leur laisse, et d’autres qui sont aspirés dans les bras de leur maître en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.. Tout ça parce qu’ils croisent un chien en liberté ! A croire que les chiens se sont transformés en loups-garous…

    Lire la suite

    Imprimer Catégories : Comportement
  • Les besoins en exercice physique: selon la race

    Cours_Forest_cours.thumb.jpgUn chien a besoin de se dépenser régulièrement pour évacuer toute l’énergie qu’il a en lui. Si ce n’est pas le cas, cette énergie risque de s’accumuler de jour en jour jusqu’à développer un trouble comportemental très fréquent que l’on appelle le trop-plein énergétique.

    Lire la suite

    Imprimer Catégories : Comportement