Mon Chien Magazine - Page 2

  • Mous, ce Pincher Croisé York de 7 ans a disparu depuis le 2 décembre 2020 de Doncelle (Liège). Avis de recherche.

    Capture.JPG

    Pincher Croisé York , femelle, noir feu, poil long
    Age : 7
    Perdue le 02/12/2020 à 4357 Donceel
    Nom : Mous
    Puce : 981 . 100 . 002 . 986 . 918
    Rue de Remicourt 1–3 1   - 4357 Donceel
    Tél. : 0499.293.444
    Tél. : 0499.911.132
  • Otto, ce petit chat a disparu depuis le 6 décembre 2020 de Saint-Nicolas (Liège). Avis de recherche.

    Capture.JPG

    Européen, mâle, roux, poil ras
    Age : 2
    Perdu le 06/12/2020 à 4420 Rue Trixhes Aux Agneaux
    Nom : Otto
    Il porte un collier [collier rouge]
     
    Tél. : 0497.413.281
    E-mail : lulucloclo5@gmail.com
  • Mali, ce petit chat européen a disparu depuis le 5 décembre 2020 de Angleur (Liège). Avis de recherche.

    Capture.JPG

    Européen, femelle stérilisée, poil ras
    Perdue le 05/12/2020 à 4031 Rue Camille Lemonnier
    Nom : Mali
    Signes particuliers : Pointe des oreilles et le bout de sa queue amputés
    Autres commentaires : Signe distinctif: Le bout de ses oreilles et le bout de sa queue ont dû être emputés il y a quelques années.
    14 ans. Très gentille, ne connait pas la rue.
     
    Tél. : 0478.950.785
    E-mail : chakty50@gmail.com
  • Inauguration d’un premier cimetière pour animaux en région bruxelloise.

    Capture.JPGLe bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre Benoît Cerexhe a inauguré vendredi, au 301 de la chaussée de Stockel, un cimetière pour animaux domestiques. Il s’agit d’une première en région bruxelloise.

    Il n’y avait jusqu’alors pas d’initiative du genre, pas même privée, sur le territoire de Bruxelles-Capitale. « En juillet 2017, j’ai été approché par la secrétaire d’État au bien-être animal de l’époque, Bianca Debaets », a expliqué Benoît Cerexhe. « Elle souhaitait inciter les communes de la capitale à développer un projet inédit : un cimetière pour animaux ».

    Il remarque que selon l’arrêté du gouvernement bruxellois du 28 novembre 2002, un animal domestique mort est considéré comme un ’déchet à haut risque’, qui doit être incinéré ou enterré dans un cimetière. Faute de cimetière pour animaux à Bruxelles, « la plupart des animaux domestiques décédés sont pris en charge par un vétérinaire qui se charge du ’traitement’ du déchet », continue le bourgmestre. « Cette situation incite certains maîtres à enfreindre la loi en enterrant leur compagnon dans leur jardin, ou même parfois dans la forêt, pour en garder une trace, savoir où il repose et pouvoir éventuellement se recueillir. D’autres, ne sachant pas quoi en faire, les jettent parfois purement et simplement à la poubelle. »

    Le cimetière compte 70 places en pleine terre pour les inhumations (tarif de 150 euros pour 5 ans non renouvelable), un colombarium de 105 emplacements pour les animaux incinérés (100 euros pour 5 ans non renouvelable) et une pelouse de dispersion. Seule cette dernière est accessible aux personnes qui ne résident pas sur la commune à un tarif de 50 euros. L’accès est gratuit pour les habitants. L’éventualité d’un agrandissement du cimetière sera étudiée en fonction de l’usage qui sera fait du lieu.

    En mai 2020, environ 5.000 chiens et 700 chats pucés ont été recensés sur la commune.

    Les travaux ont été lancés le 23 avril 2019 sur un terrain en friche de 260 m2, situé à l’avant du cimetière communal. Il est ouvert depuis la fin novembre. La Région a investi quelque 30.000 euros sur les 100.000 euros du coût total.

  • 1 300 chiens dans sa maison. A 68 ans, cette retraitée accueille tous les chiens errants qu'elle croise sur sa route!

    Capture.JPG

    En Chine, une retraitée recueille et prend soin les chiens errants par centaines depuis 2 décennies. Même si la tâche devient de plus en plus difficile, elle ne laisserait tomber ces animaux pour rien au monde.

    Wen Junhong, 68 ans, vit sur les hauteurs de Chongqing, en compagnie de… 1300 chiens. Sa maison abrite également une centaine de chats, des chevaux, des lapins et des volatiles, comme le rapporte Sud-Ouest.

    Elle aurait pu profiter d’une retraite paisible après une longue carrière de technicienne environnementale, mais elle a choisi de consacrer sa vie à ces animaux errants. Une mission qu’elle s’était donnée il y a 20 ans, quand elle avait découvert un Pékinois abandonné et décidé d’en prendre soin.

    Contrainte de déménager à plusieurs reprises en raison des plaintes du voisinage, elle a récemment consacré la somme obtenue grâce à la vente de son ancienne maison à l’entretien de sa nouvelle adresse et aux besoins de ses protégés. Sa pension de retraite et ses économies y passent aussi.

    Son activité caritative coûte énormément d’argent au quotidien. Préparer une demie tonne de nourriture tous les jours, assurer l’hygiène des lieux et les soins des animaux, cela représente des dépenses colossales. Ces dernières sont en partie couvertes par les dons, que Wen Junhong a commencé à recevoir ces dernières années grâce à la médiatisation à laquelle elle a droit.

    Suite de l'article: ICI

  • Charente (France): Les gendarmes découvrent 19 chiens entassés dans un véhicule lors d'un banal contrôle.

    123986741_10225257333965724_1369523538772725030_o.jpg

    Drôle de surprise ce jeudi pour les gendarmes charentais. Ce jeudi à l’occasion d’une opération de contrôles routiers sur la RN10 dans le sens Angoulême- Poitiers, ils ont découvert dans un utilitaire 19 chiens entassés dans des cages. Le chauffeur de nationalité anglaise convoyait les animaux entre l’Espagne et l’Angleterre, explique Sud Ouest.

    Les gendarmes et une responsable du service de santé animale (DDCSPP) ont fait remarquer à cet homme qu’il manquait les papiers de cinq chiens, tous en bonne santé au moment du contrôle.

    Des suites judiciaires à venir

    Face à ce trafic illégal caractérisé, le conducteur a dû payer une consigne de 4.000 euros pour repartir et avant de connaître les suites judiciaires de cette affaire. Les autorités anglaises ont été prévenues.

    Info de nos confrères 20minutes.fr

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Nala, ce petit chien a disparu le 12 novembre 2020 à Aywaille (Liège). Avis de recherche.

    123986741_10225257333965724_1369523538772725030_o.jpg

    • Sexe: Femelle
    • Couleurs: Blanc et Bleu Merle
    • Castré/stérilisé: Oui
    • Puce électronique: Oui
    • Tatouage: Non
    • Adresse e-mail : vanlawrentz@gmail.com
    • Téléphone : 0474055119

    Elle a une affection qui la force à boire beaucoup et à régurgiter ensuite...

    Malgré tout elle est le pilier d'un chien aveugle qui est perdu sans elle.

    Son foyer est à Ernonheid-Village ( Région d'Aywaille ), elle est munie d'une puce électronique et est déjà signalée perdue sur le fichier des vétérinaires.

  • Marley, ce petit chien a disparu depuis le 24 novembre 2020 de Louveigné (Liège). Avis de recherche.

    123986741_10225257333965724_1369523538772725030_o.jpg

    Chihuahua X Pékinois , mâle, roux, poil long
    Age : 10/5/2017
    Perdu le 24/11/2020 à 4140 Rue Des Montys
    Nom : Marley
    Il porte un collier
    Puce : 981 . 100 . 004 . 397 . 985
    Tatouage : Non
     
    Propriétaire :
    Vandervorst  Béatrice
    Rue des montys  6   - 4140 Louveigné
    Tél. : 0495.625.627
    E-mail : Brockaertlaura@hotmail.com
  • La grippe aviaire est en Belgique: contrôles, risques, symptômes, voici ce qu’il faut savoir si vous avez des volailles

    123986741_10225257333965724_1369523538772725030_o.jpg

    Le virus de la grippe aviaire H5N8 est désormais bien présent en Belgique chez les oiseaux sauvages. Depuis le dimanche 15 novembre, outre les exploitations professionnelles, les détenteurs particuliers de volailles devront dès lors aussi confiner ou protéger leurs animaux,

    Les premiers cas de grippe aviaire ont été constatés sur trois oiseaux dans un centre de revalidation pour oiseaux sauvages à Ostende. L’Afsca avait lancé un avertissement en ce sens fin octobre.

    Depuis le dimanche 15 novembre, outre les exploitations professionnelles, les détenteurs particuliers de volailles devront dès lors aussi confiner ou protéger leurs animaux, a décidé le ministre fédéral de l’Agriculture David Clarinval (MR).

    Les mesures s’imposent à tous les détenteurs de volailles et d’oiseaux en Belgique. Il s’agit des colombophiles mais aussi de toute personne qui élève des poulets ou des oiseaux d’ornement dans son jardin. Toutes les volailles sont concernées : faisans, canards, oies, poules… La seule exception concerne les autruches, précise l’AFSCA.

    Il leur est demandé de confiner ou protéger (avec un filet) leurs animaux. Cela vaut également pour les particuliers qui, par exemple, ont un poulailler. Cette mesure permet d’éviter les contacts avec les oiseaux sauvages, qui pourraient transmettre le virus. Il faut, si possible, mettre les abreuvoirs et les mangeoires à l’intérieur ou, si ce n’est pas possible, protéger le parcours extérieur avec un filet.

    Faut-il s’attendre à des contrôles? Y a-t-il des risques pour l’humain? Quels sont les symptômes chez les bêtes? Puis-je encore manger les œufs de mes poules? Découvrez ici toutes les réponses aux questions que vous vous posez.

  • Un petit chat a été trouvé à Lens-sur-Geer (Oreye/Liège) et a été déposé à la SRPA de Cointe au vu de son état.

    Capture.JPG

    "Bonsoir, j'ai trouvé un petit chat noir, très maigre avec la tête penchée et un œil dans un très mauvais état rue sur les Thiers à Lens-sur-Geer.
    Vu son état tout tremblant et les conditions climatiques. J ai préféré le prendre et le déposer à la SRPA de Cointe. Il est au chaud et nourrit. Et verra vite un vétérinaire.
    Si jamais quelqu’un le reconnaît, contactez la SRPA."