Mon Chien Magazine - Page 9

  • Oscar, ce chien de 6 ans a disparu depuis le 10 avril 2019 de Liège. Avis de recherche.

    chiens.JPG

    Chien Chinois A Houpette, mâle, blanc et beige, poil mi-long
    Age : 6
    Perdu le 10/04/2019 à 4000 Saint Leonard
    Nom : Oscar
    Il porte un collier
    Signes particuliers : Oreille bien droite un peu pliée, sur le dessus
    Autres commentaires : Sans son maître il est complètement déstabilisé
     
    Propriétaire :
    Zoé  Giusto
    Des rampars 7   - 4000 Liege
    Tél. : 0470.463.034
    E-mail : Progiuvan@gmail.com
  • Lila, ce Border Collie de 2 ans a disparu depuis le 10 avril 2019 de Fléron (Liège). Avis de recherche.

    chiens.JPG

    Border Collie, femelle, noir et blanc , poil long
    Age : 2
    Perdue le 10/04/2019 à 4620 Rue De Magnée Fleron
    Nom : Lila
    Elle porte un collier
    Puce : Oui
    Tatouage : Oui [cuisse gauche]
    Signes particuliers : Elle porte son collier vert et un bandeau bleu
     
    Propriétaire :
    Julie 
    Rue de Magnée  15   - 4620 Fleron
    Tél. : 0465.230.452
    E-mail : Madyson_stassart@hotmail.be
  • Remicourt/Liège: Le chenil a reçu une indemnité financière. Une somme de 70.000 € est évoquée.

    chiens.JPGEn mai 2018, l’Unité du Bien-être animal saisissait 151 chiens au Chenil de l’Aviculteur de Pousset (Remicourt). Les animaux avaient été répartis dans plusieurs refuges mais suite au recours introduit par l’éleveur, leur adoption avait été bloquée. En janvier dernier, le ministre Di Antonio annonçait avoir trouvé une accord avec le Poussetois afin que les chiens puissent être adoptés. On apprend aujourd’hui que cet accord inclut des compensations financières.  
     
    C’est à la faveur d’une question parlementaire écrite d’Edmund Stoffels, l’élu régional PS d’Amblève, que l’on a appris l’existence de ces compensations financières octroyées à l’exploitant du Chenil de l’Aviculteur de Pousset (Remicourt). Ses chiens, 151 au total, avaient été saisis en mai 2018, puis confiés à des refuges dans l’attente d’une adoption. Laquelle avait été bloquée suite au recours introduit par l’éleveur Brunelle devant le Conseil d’Etat.
     
    Ce blocage a duré 8 mois au cours desquels, a indiqué le ministre Di Antonio dans sa réponse, des négociations ont été menées entre avocats afin de de trouver une issue favorable au bien-être des animaux saisis. « Compte tenu de leur sensibilité, il convenait d’y remédier au plus vite, et ce, sans attendre la décision du Conseil d’État quant à la validité de la saisie opérée par l’Unité du Bien-être animal », évoque encore le ministre dans sa réponse.
     
    Il reconnaît qu’une indemnité a été convenue avec l’éleveur « afin qu’il se désiste des actions en cours ».
    Le montant de cette indemnité n’a pas été révélé. « Cette convention a fait l’objet d’une clause de confidentialité », rappelle l’avocat du chenil, Me Jean-Marc Rigaux qui refuse de s’exprimer sur le sujet. Mais, selon certaines sources, il serait question d’une somme de 70.000 euros. Dans l’émission Question à la Une (RTBF) diffusée le 3 avril dernier et consacrée à la vente des chiens, la journaliste Nathalie Guilmin a évoqué cette somme. Le ministre ne l’a pas démentie.
     
    Risque d’annulation
    Le député wallon Stoffels regrette l’usage de cette procédure qui consiste « à éviter les jugements moyennant le versement d’une somme ». « Si erreur il y a eu pendant la saisie, elle ne peut plus être constatée. Le procès, s’il avait eu lieu, aurait permis de voir si la procédure avait été correctement respectée et/ou si, au besoin, il n’y avait pas lieu de l’améliorer ».
     
    Pour le ministre, « des motifs légitimes nécessitaient cette saisie ». « Les arguments soulevés par l’éleveur lors de la suspension de la saisie ont été de dire que les motifs évoqués auraient dû conduire à la saisie de l’ensemble des animaux présents, ce qui n’a pas été le cas. Un risque d’annulation ne pouvait dès lors être exclu pour cet élément de motivation. La situation des animaux ne pouvait souffrir cet aléa et l’éventuelle démultiplication des procédures », se défend-il encore.
     
    Sur base de quelle allocation budgétaire cette indemnité sera-t-elle versée ? La réponse du ministre Di Antonio à cette nouvelle question du député Stoffels (elle est datée du 2 avril) est attendue dans les prochains jours.

    Imprimer Catégories : Faits divers
  • Enzo, ce Beagle de 2 ans a disparu le 28 mars 2019 de Vottem (Liège). Avis de recherche.

    Capture.JPG

    Beagle, mâle, tricolore, poil ras
    Age : 2
    Perdu le 28/03/2019 à 4041 Vottem
    Nom : Enzo
     
    Propriétaire :
    Baucamp Julie
    Allée des Cortils  22   - 4041 Vottem
    Tél. : 0493.308.213
    E-mail : Ansenne.a@hotmail.fr
  • Lou, ce Pinscher Nain a disparu depuis le 2 avril 2019 de Herstal (Liège). Avis de recherche.

    Capture.JPG

    Pinscher Nain, femelle, noir et brun, poil ras
    Age : 4 ans
    Perdue le 02/04/2019 à 4040 Herstal, Rue Hoyoux
    Nom : Lou
    Elle porte un collier [Noir avec étoiles blanches]
    Signes particuliers : A la queue coupée

    Le propriétaire a confirmé le 04/04/2019 que Lou n'a pas encore été retrouvée.

    Propriétaire :
    Forville Sébastien
    Rue hoyoux 103   - 4040 Herstal
    Tél. : +32465946447
    E-mail : seb_forville@hotmail.com
  • Le cimetière pour animaux, c’est tendance!

    Capture.JPGComme des millions de Belges, votre vie quotidienne est probablement égayée par la présence d’un animal de compagnie. Lorsque celui-ci vient à mourir, il est parfois difficile de s’en séparer sans avoir de lieu pour penser à lui. Pourtant, des solutions existent. Des communes réfléchissent à la question. L’idée d’un cimetière pour animaux domestiques va, par exemple, être sérieusement étudiée à Nivelles.

    Les options possibles
    Interpellé sur le sujet au Parlement de Wallonie par la députée MR Chantal Versmissen-Sollie, le ministre du Bien-Être animal, Carlo Di Antonio, a rappelé les différentes options qui se présentent à nous lorsque nous sommes face à la mort d’un animal de compagnie.
     
    Première option :
    le confier à un vétérinaire. On peut également l’enfouir dans un bien dont il a la jouissance, « à condition qu’il ne s’agisse pas de déchets animaux à haut risque ».
     
    L’autre possibilité :
    le confier à un cimetière d’animaux de compagnie ou à une installation d’incinération d’animaux de compagnie ou encore
     
    Dernière option :
    le livrer à une installation dûment autorisée.
    Le ministre ajoute que « les déchets animaux ne peuvent être enfouis au cas où il pourrait résulter de cet enfouissement un risque de pollution des eaux potabilisables » et que « la construction d’un cimetière pour animaux est du ressort de l’autorité communale ».
     
    Quel prix ?
    À ce jour, il existe cinq cimetières pour animaux en Wallonie. Harzé, Mont-sur-Marchienne, Rosières, Liège et Wépion. La Wallonie compte également trois crématoriums pour animaux de compagnie situés à Soignies, Sombreffe et Liège.
     
    À Liège, au « Paradis des animaux » ce sont 1.800 animaux qui reposent au cimetière. Un lieu de recueillement qui, d’un point de vue financier, est accessible à tous les maîtres en deuil. « Les funérailles, c’est 162 € lorsqu’on choisit d’enterrer dans une housse biodégradable », nous explique Marie-France Geys du « Paradis des Animaux ». « Si les personnes désirent un petit cercueil, c’est 250 €. Et il existe de petits monuments pour 218 €. »
     
    Dans ce lieu très particulier, qui ressemble en fait à un autre cimetière si ce n’est que les tombes sont plus petites, on ne bénéficie pas de concessions illimitées dans le temps. « Chaque année, il faut payer 45 € pour le renouvellement de la concession », ajoute Marie-France Geys. « S’il peut y avoir des enterrements tous les jours, le cimetière n’est ouvert qu’au public les mercredis, samedis et dimanche de 9h à 16h30 ».
  • Djeko, ce Chihuahua de 9 mois a disparu depuis le 29 mars 2019 de Longeau/Messancy (Luxembourg). Avis de recherche.

    Capture.JPG

    Chihuahua, mâle, brun clair et noir, poil ras
    Age : 9 mois
    Perdu le 29/03/2019 à 6780 Longeau
    Nom : Djeko
    Il porte un collier
     
    Propriétaire :
    Stroobant Sophie
    Rue D'Athus 102   - 6780 Longeau
    Tél. : 0492.101.890
    E-mail : Soph.stroo03@gmail.com
  • Canada: ce chien s’échappe de chez lui et devient ami avec un cerf.

    Capture.JPG

    Koda, une adorable Husky, a l’esprit aventureux et une curiosité à toute épreuve. Au mois de décembre 2018, la chienne a fugué de sa maison située à Manitoba, en Ontario, comme le rapporte le site américain The Dodo.

    Rachel Howatt, son humaine, a passé plusieurs jours à la chercher, en vain, jusqu’à ce que le toutou rentre de lui-même, comme si de rien n’était. Intriguée, Rachel a demandé à son voisin de regarder les bandes de sa caméra-vidéo, installée dans les bois afin de filmer la faune sauvage.

    Quelle ne fut pas la surprise de Rachel de découvrir Koda sur les images, en très bonne compagnie. La chienne était en effet accompagnée d’un cerf, avec qui elle a passé quelques heures lors de sa cavale.

    Les animaux ne paraissaient pas le moins du monde effrayés par Koda.

    Capture.JPG

  • Un refuge pour animaux prend feu à Toulouse (France).

    Capture.JPGL’incendie s’est déclaré samedi 24 mars, aux alentours de 19 heures, rapporte le journal La Dépêche.

    Le parc animalier l’Arche de Noé de Soly Ange, créé par Solange Deschamps, 77 ans, abritait quelques 200 animaux, parmi lesquelles des chiens, des chats, des oiseaux et un lama, entre autres.

    Lorsque qu’un feu se déclare à l’arrière de la maison, où vivent les animaux, plusieurs d’entre eux perdent la vie, comme notamment les perruches, dont la cage a été intégralement calcinée. Deux chats ont également disparu, et certains animaux ont été blessés, comme le raconte Solange, qui n’était pas chez elle :

     "Quand je suis arrivée, j’ai réussi à sauver trois chats et les grues couronnées mais un daim a été brûlé au flanc."
     
    Même si le feu a été maîtrisé, la septuagénaire a tout perdu. Les dégâts matériels sont importants, l’abri des animaux a été intégralement brûlé, comme une grande partie de la maison de Solange. Les animaux quant à eux sont déboussolés, ne disposent plus d’endroit pour vivre, et leur réserve de nourriture est partie en flammes.

    Depuis samedi, une cagnotte est disponible sur Leetchi : elle s’élevait à 5905 euros mercredi 27 mars.

    Vous pouvez aussi apporter votre aide en contactant la page Facebook de l’Arche de Noé de Soly Ange, ou par courrier électronique à l’adresse suivante : solyange.deschamps@free.fr

    Imprimer Catégories : Faits divers