Articles sur le comportement

  • Votre chien comprend le sens des mots! Explications...

    131103308_3445448725572860_3064001911715797386_n.jpg

    D’après une étude choc,les chiens utiliseraient l’hémisphère gauche de leur cerveau pour interpréter les mots, et l’hémisphère droit pour analyser l’intonation.


    Un fonctionnement identique à celui de nos propres cerveaux, alors qu’on croyait jusqu’ici que cette aptitude était uniquement humaine. Cette conclusion pourrait, par ailleurs, impliquer que ces mécanismes neuronaux ont été développés bien plus tôt que ce qu’on estimait jusqu’à aujourd’hui.

    Lire l'article sur le site de Julie Willems, comportementaliste: ICI

  • Oreye (Liège): Elle décrypte le comportement de votre animal de compagnie. Une vétérinaire en parle à l’IDDUP le 19 avril 2018.

    6262.JPG

    L’attitude d’un chien ou d’un chat peut être comprise voire modifiée : c’est ce que propose Myriam Bolognin (37), vétérinaire comportementaliste. Cette passionnée par les animaux propose une conférence sur le sujet à Oreye le 19 avril.  

    Ce jeudi 19 avril à 18h, l’espace IDDUP d’Oreye accueillera Myriam Bolognin (37), diplômée de la faculté de médecine vétérinaire de Liège. Spécialisée dans le comportement des animaux, elle proposera une conférence sur le « décryptage du langage de son chien pour mieux le comprendre. »
    « Suite à un accident de voiture en 2010, j’ai eu des problèmes à la main droite », indique Myriam Bolognin. « Ne serait-ce que pour la chirurgie, ça devenait très compliqué. J’ai fait des stages à partir de 2015, mais j’étais toujours plus lente dans mes gestes qu’un vétérinaire. Or pour chien, être anesthésié pendant trop longtemps, ce n’est pas bon du tout. » Elle a alors réalisé des démarches pour devenir indépendante comportementaliste.
     
    6262.JPGConcrètement, Myriam Bolognin se déplace à domicile pour voir l’environnement des animaux, ainsi que la relation entre le chien et le maître. « Mes consultations durent une heure et demie, puis j’émets un diagnostic et propose des thérapies comportementales adaptées ou un traitement médicamenteux. »
     
    Elle observe alors l’attitude du chien. « Le plus souvent, on m’appelle pour un chien dominant, sur lequel les propriétaires ne savent pas comment rétablir leur emprise », développe-t-elle. « Parfois, ils sont également agressifs. » Pour les chats, les problèmes récurrents concernent une mauvaise entente avec un autre animal, dit-elle. Et selon cette vétérinaire comportementaliste, les animaux sont très malins. « Il m’arrive de voir des chiens simulateurs », évoque-t-elle. « Si les maîtres ont été aux petits soins avec un chien lorsque celui-ci boitait, il pourrait faire semblant de boiter par la suite pour obtenir la même attention. »
     
    Myriam Bolognin indique que généralement, une seule séance suffit. « J’effectue par après un suivi par téléphone », étaye-t-elle. « Si une thérapie médicamenteuse entre en place, alors je me rends à domicile une fois par moi. » Elle indique toujours avoir vécu entourée d’animaux. « J’ai toujours eu des chats, et par la suite j’ai adopté des Jack Russels qui ont vécu avec moi tout un temps. »
     
    Cette conférence aura lieu ce jeudi à 18h l’IDDUP situé au 173, rue des Combattants à Oreye. L’entrée revient à 25 euros.
    (J.G La Meuse du jour)
  • Votre chien l'habitude de jouer avec votre courrier? Méfiez-vous si vous ne voulez pas qu'il finisse comme Finlay (Photos)

    854+.JPGVotre chien a-t-il l’habitude de jouer avec votre courrier ? Si oui, méfiez-vous ce qu’il met en bouche. Un Britannique a eu une très mauvaise surprise et a dû emmener son Jack Russell aux urgences. Voici pourquoi.

    Son maître ne comprenait pas : pourquoi, il y a quelques jours, Finlay, un toutou d’habitude si joyeux, n’arrivait plus à ouvrir s sa gueule après avoir joué avec le courrier. S’était-il coupé à cause du papier ? Avait-il avalé quelque chose ? Inquiet, son maître l’a alors envoyé les urgences pour essayer de comprendre ce qu’il se passait. Très vite, le vétérinaire allait apporter une réponse claire : les dents de l’animal étaient liées par un mélange collant. Il a fallu endormir le chien et ce n’est qu’après une intervention de 45 minutes que Finlay a pu rouvrir la gueule.

    « Finlay est un chien hyperactif qui aime bien jouer avec le courrier », raconte son maître au DailyMail. Ce jour-là, il a eu le malheur de mordre dans un flyer en papier glacé. En quelques secondes, suite à une réaction entre sa salive et un produit utilisé sur la brochure, le chien avait les dents collées.

    Capture3.JPG