spa

  • Ils abandonnent un chien en le poussant à travers la grille de la SPA carolo (vidéo)

    Ce 15 juin au matin, comme chaque lundi, les employés de la SPA de Charleroi se rendent au chenil d’entrée pour vérifier que des chiens n’ont pas été déposés de la nuit par la police de Charleroi. Cette fois-ci, un petit papier manuscrit des autorités carolos indique qu’un chien a été trouvé sur le parking de la SPA et déposé dans une loge.

    Dans la foulée, une personne signale au refuge qu’elle a assisté à l’abandon du chien retrouvé sur le parking. Ni une ni deux, les images filmées par les caméras de surveillance sont décortiquées et, rapidement, les employés découvrent, avec consternation, la scène d’abandon.

    « À 18 heures, deux hommes sont arrivés en camionnette blanche, devant le parking de la SPA », débute Nathalie Van Namen, sous-directrice de la SPA de Charleroi. « Sauf que nous étions fermés, les barrières étaient cadenassées. Les individus ont donc poussé l’arrière-train du chien pour que celui-ci passe à travers la grille fermée. Sauf qu’ils n’y arrivent pas tout de suite car l’écart entre les barreaux est trop petit », détaille encore la sous-directrice.

    Pendant un moment, « on voit les individus chipoter à droite et à gauche pour trouver un moyen d’abandonner le chien sur le parking… »

    Déterminés

    Capture6.JPGFinalement, les deux hommes ont tenté de faire passer à nouveau le pauvre animal à travers le grillage, comme le décrit Nathalie Van Namen : « Ils ont trouvé un écart sous la barrière et le chien a finalement atterri sur le parking de notre refuge. Une fois que le chien s’est retrouvé là, ils ont commencé à crier pour le faire fuir. Ils voulaient partir sans que le chien ne les voie… »

    Le chien s’est donc retrouvé seul sur le parvis du refuge carolo. Jusqu’à ce qu’une femme contacte la police, qui est descendue sur les lieux pour mettre le canin à l’abri.

    La société protectrice des animaux est révoltée et ne compte pas laisser cet acte impuni : « C’est aberrant d’agir de la sorte, surtout que trente minutes plus tôt, nous étions ouverts », déplore la directrice adjointe.

    Enquête en cours

    « Nous avons contacté le commissaire de la police locale de Charleroi qui assurera le suivi de l’enquête. On ne veut rien lâcher ! », ajoute-t-elle encore. Surtout que celle-ci possède déjà une brève description des deux hommes ainsi qu’une partie du numéro de plaque de la camionnette.

    VIDEO: ICI

  • Mouscron : la SPA accusée de maltraitance animale!

    Invit chasse oeufs 2017_Page_1.jpg

    Une dizaine d’anciens bénévoles de la SPA de Mouscron –  partis contre leur gré ou de leur propre chef  – ont décidé de faire la lumière sur les conditions dans lesquelles vivent les animaux du refuge. « Maltraitance », « hygiène déplorable », « euthanasies à tour de bras », les témoignages pleuvent. Le personnel de la structure s’en défend. Une plainte a été déposée pour diffamation. Décryptage.

    La situation ne daterait pas d’hier. Mais ces derniers jours, la polémique a enflé, lorsque Pierre, un ancien bénévole de la SPA, a posté un message Facebook sur la page de l’association. Dans ce dernier, l’homme annonce que lui et Mimi, une autre bénévole bien connue au refuge, viennent de se faire évincer par la direction «  pour avoir dévoilé des photos de chiens en bonne santé, euthanasiés malgré tout  ».

    Rapidement, les internautes s’étaient insurgés, pointant du doigt les méthodes peu scrupuleuses de la directrice et du vétérinaire. Et allant même jusqu’à évoquer une forme de «  torture animale  ».

    Si, depuis, le message a été supprimé, les témoignages résonnent encore. «  On a été interdit de séjour tout simplement. Parce que nous, on aidait vraiment, et on a vu des choses. Ça n’a pas plu  », note-t-il.

    À ses côtés, Mimi, la cinquantaine, retient ses larmes. Celle qui a consacré sa vie au service du bien-être animal n’ira plus dans son deuxième foyer. «  J’ai toujours tout donné pour eux. Si les bénévoles n’étaient pas là, les animaux, vivraient dans des conditions horribles, encore plus qu’elles le sont aujourd’hui », déplore-t-elle

    Insalubrité et maltraitance ?

    Invit chasse oeufs 2017_Page_2.jpgParce qu’ils n’auraient pas voulu fermer les yeux sur les «  méthodes douteuses  » de la SPA, une dizaine de bénévoles ont dû, bon gré, mal gré, se retirer. «  Il y a des animaux qui pataugent dans leurs excréments car les ouvriers ne nettoient jamais les boxes. Les gamelles d’eau ne sont jamais remplies, parfois, il y a même de l’eau stagnante avec de la mousse verte dedans parce qu’ils les laissent dehors. Les employés n’ont aucune compétence. Ils ont été mis là alors qu’ils n’y connaissent rien en matière d’animaux  », précise une autre bénévole, qui est partie d’elle-même parce qu’elle «  ne supportait plus de voir les animaux souffrir  ».

    De fait, ils sont beaucoup à témoigner de la maltraitance subie par les chats et les chiens du refuge : «  J’ai vu des petits chatons malades qui devaient normalement être mis en quarantaine dans des boxes à part, jetés dans les chatteries, pour mettre des chiens dans ces mêmes boxes, sans même les désinfecter . Des chats sont morts, et des chiens attrapent régulièrement des maladies  », reprend-elle.

    Le vétérinaire mis en cause

    Tous s’accordent à dire que les soins pratiqués sur les animaux sont réalisés dans des conditions d’hygiène déplorables, allant même jusqu’à mettre en cause Christian Breynes, le vétérinaire, rebaptisé par certains « le boucher de la SPA ». «  Son cabinet est dégueulasse ! La plupart des animaux ressortent avec des complications, des infections. On a même été obligés d’aller voir un autre vétérinaire un jour, qu’on a dû payer nous-mêmes, et qui nous a bien dit que c’était du travail bâclé, et que la plaie avait été refermée avec du fil de vache  », confie Pierre.

    Les bénévoles dénoncent également des «  euthanasies à tour de bras  », alors qu’il resterait suffisamment de place au refuge : «  Au lieu de soigner les animaux malades, il les tue. Ça coûte moins cher, et c’est plus simple  », reprend-il.

    Sans preuve tangible du reste, d’autres témoignages font état d’actes de torture pratiqués sur les animaux par les ouvriers, avant leur euthanasie : «  Les chiens ne sont pas nécessairement endormis avant d’être piqués. La dernière fois, un chien qui a senti qu’il allait être euthanasié s’est débattu. Ils l’ont tabassé pour qu’il reste tranquille.  »

    Un dossier a été constitué par l’équipe de bénévoles, qui envisage de se tourner vers les organismes de protection animale. Une plainte devrait être déposée au commissariat sous peu, pour actes de maltraitance.

    Article du site internet La Meuse.be

    Imprimer Catégories : SRPA
  • Pixel, ce petit chat a disparu depuis le 8 octobre de Spa. Avis de recherche.

    10733383_4630941748531_1374457768_n.jpg

    Pixel, chat mâle castré type sacré de birmanie
    Couleur Red point tabby ( blanc avec les extrémités rousses claires) poils longs, yeux bleus.
    Il est identifié avec la puce électronique 981100002389135.

    Pixel a disparu à Spa, quartier du Waux-Hall
    Il a été vu pour la dernière fois le mercredi 08 octobre 2014 vers 19h00
    Très gentil et familier, il est possible qu'il soit monté dans une voiture à la suite du match de football qui a eu lieu sur le terrain de foot de Spa ce jour là.

    Si vous avez trouvé Pixel ou un chat qui lui ressemble, n'hésitez pas a l'apporter à un vétérinaire qui vérifiera son identité ou contactez sa propriétaire au 0485/12.18.51

    Il manque énormément à sa famille qui attend son retour avec beaucoup d'impatience!